Carrefour Un combat pour la libertél

Assemblée générale Carrefour : uniquement deux actionnaires victorieux

Prendre part au votre Carrefour en assemblée générale

Voici l’arme de destruction massive dans les mains des actionnaires. Salariés, devenez actionnaires… de votre destin…

Aujourd’hui, les actionnaires avaient dans les mains une arme de destruction massive. Non, la guerre n’est jamais propre, chirurgicale comme l’on dit. Et dans notre cas, lors de cette assemblée générale, ce que nous avons vu était véritablement… odieusement… sale !
Nous n’allons pas revenir sur les raisons de notre colère. Nous l’avons déjà expliquée. Trop peu nombreux encore comprennent que nous venons d’assister à une mascarade de démocratie actionnariale, à la fuite en avant d’une entreprise en déroute. “Heureux les simples d’esprit car…” car de cette armée en débâcle, voilà que le général en chef vient d’être décoré de l’épingle de PDG et congratulé, enfin juste sur le papier… Merci de porter aussi haut les couleurs de cette société, vous qui la dirigez irez, un jour, jusqu’à la renier, lui dont on dit en interne qu’il ne sait saluer dans les allées.

Le cas de Dia et de Madrid
Le PREMIER EMPLOYEUR PRIVE DE FRANCE vient de se séparer de 10.000 salariés français qui, demain, irons prendre leurs ordres à Madrid. Loin des yeux… Personne n’a bronché !
Nous n’avons rien contre l’Espagne évidemment. Mais demain, ils seront dirigés depuis le Brésil, si tout va bien. “Vous savez, lorsque l’on est apatride, ce n’est pas plus loin et puis les marchés financiers aujourd’hui sont tellement mondialisés… vous comprenez…”
Merci Monsieur de Boulogne de nous avoir bien avancé, on peut même dire devancé, d’avoir en tout cas pris contact comme il fallait. C’est juste dommage que cela s’entendait !
C’est vrai, il fallait bien cela, vous qui souhaitez les murs. Mais sans doute ne vous a-t-on jamais prévenu, les murs ne se construisent jamais seuls… Parlez-en au papa de votre ami, qui a vendu l’entreprise de son père, qui bâtissait lui…, lorsqu’il était petit et en a fait sa fortune…

Actionnaires Carrefour, pour cette assemblée générale surtout “faites-vous plaisir !”
Certains actionnaires venaient peut-être pour se faire plaisir… Ils n’étaient pas nombreux. Nous n’en comptons véritablement que deux, associés mais pas joyeux. Les petits porteurs n’ont pas compris : eux. Ce n’est pas possible autrement. On vient de leur faire croire au firmament !
Avaient-ils conscience que demain, dans les magasins, ils étaient en train de dire à leurs propres voisins “je te vends – toi et ton entreprise – à plus offrant parce que tes dirigeants sont défaillants”.

Carte cadeau offerte aux actionnaires de Carrefour... le plaisir n'a de sens que s'il est partagé

Carte cadeau de 20 € offerte aux actionnaires de Carrefour… le plaisir n’a de sens que s’il est partagé

Assemblee generale manisfestation syndicats des salaries

“La guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent mais ne se massacrent pas.” (Paul Valéry)


Tagged , , ,

Articles liés

4 Commentaires

  1. Frederic22/06/2011 at 00:06

    J’ai regardé la retransmission sur le site du groupe, la justification de la volonté de céder Dia n’a vraiment ni queue ni tête : “concentration sur la marque Carrefour” mais DIA n’est pas déjà autonome comme l’annonce LO dans ce cas en quoi ça empêche la concentration sur la marque Carrefour.
    LO qui avoue que Carrefour se situe pour les MN dans le gros de peloton… L’image de Carrefour ne risque pas de s’améliorer !
    LO souhaite la bonne combinaison entre Promo, fid, prix mais surtout davantage de promo, trop de promo tue la promo… Et comme la montré M. Dauvers sur son blog Leclerc à réduit son intensité de promo et sa PDM, Carrefour augmente sa promo et sa PDM baisse. Se concentrer sur des basiques ( disponibilité produit, prix ) pour Carrefour France serait déjà pas mal et il y a du travail.
    Lors des questions des voix ce sont élevé contre Bernard & co… Une intervention de Michel Enguelz très en phase avec la réalité que les salariés vivent et surtout Jean-Pierre Labruyère remarque dont Amaury n’a pas compris le sen : LAISSEZ nous faire du COMMERCE.
    Bref une AG haut en couleurs !

  2. Le Loup22/06/2011 at 00:29Auteur

    Quel commerce ! Lars ne se préoccupe pas de cela.
    La mission de Colony n’est que de valoriser, toujours et encore les murs.
    Le reste n’importe pas… pour eux !

  3. web viral02/07/2012 at 20:12

    Il faut stopper le liberalisme le plus vite possible et le liberalisme est anti francais par essence et détruit le role de l’état au profit des americains

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn