Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour Market V3 à Saint Pierre Les Nemours, vues de l’intérieur

carrefour market nemoursVoici la suite de la visite du magasin Market Saint Pierre Les Nemours évoqué lors de notre papier d’hier. Entrons par le sas. Plusieurs affiches nous attendent. Evidemment, nos remarques sont un constat à date et ne peuvent présager du magasin terminé. Nous espérons d’ailleurs le concept épousera volontairement nos remarques. Souhaitons également que logistique, approvisionnement, ou lisibilité de l’offre pour le client, ainsi que des vendeurs spécialisés dans les rayons stratégiques puissent répondre aux attentes des clients et que cela soit parfaitement intégré au nouveau concept, au delà des simples éléments visuels.

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 17

Dernier signe du Carrefour Market… avant disparition complète.

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 18

Entre la volonté de personnaliser la relation et l’envie de maximiser le chiffres d’affaires, le pluriel balance de manière singulière… Un manque d’accord suite à la période estival(e) ?

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 19

Des plantes pas très feng shui pour une entrée… Les petits doigts viendront sans doute le faire remarquer à leurs parents.

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 20

Dans ce market, un scan’phone market… pas très français tout cela ma bonne dame et que signifie cela ?

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 24

Une entrée sur les fruits et légumes. Une implantation traditionnelle de ce point de vue. On dénote en revanche des étiquetages encore difficiles à comprendre en terme de dénomination. Pour la pesée, voici le nouveau modèle XT (gamme XTRA), du fabriquant Avery Berkel. Pour le moment, pas d’endroit pour mettre les étiquettes sorties à tord, dommage

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 25

Au fond du magasin à droite, la poissonnerie s’installe, c’est propre et clair.

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 27

Le rayon poisson en fin de montage et un éclairage de qualité

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 28

La deuxième allée présente des frigos en face à face. Difficile de s’y retrouver de manière intuitive. Le manque de segmentation n’aide pas la reconnaissance de l’offre en raison des reflets. Par exemple, où sont les sandwichs ? Si, si, c’est bien là !

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 29

Blanc sur fond rose pour le jambon, en haut des armoires, une lisibilité très restreinte pour des meubles de cette taille… et pour tout dire, je n’ai véritablement remarqué ces éléments qu’en regardant les photos

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 30

On se bouscule pour entrer… pendant que d’autres cherchent à s’échapper

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 31

Toujours très utile de mettre le dernier du paquet de telle sorte que le prix de l’article du dessus ne soit plus lisible… En revanche, chapeau pour les étiquettes papier qui redonnent de la lisibilité pour les clients

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 32

Des étiquettes assez lisibles et des visuels, parfois, qui demanderaient à se multiplier pour facilité le rapprochement entre produits et prix

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 33

Des téléviseurs, au-dessus des 11 caisses du magasin, présentent l’offre du magasin (nous y reviendrons)

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 34

Le fromager, on note le pochoir avant peinture. L’ensemble du plafond est de couleur unie marron

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 37

Devinez ce que c’est devant le lait ?

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 38

Pour ceux qui rentrent tard le soir, sans doute pour courir avec Médor, des lampes frontales au rayon chien !

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 41

Un petit mensonge, lorsqu’il n’y a pas de pain, on le voit déjà de loin. Combien de clients se feront avoir ?

carrefour market Saint Pierre Les Nemours 43

Pour la rentrée, le rayon fournitures scolaires qui n’est pas encore en place…

carrefour market nemours 46

Une idée géniale pour multiplier à souhait les références, mettre un rayon coulissant devant un autre rayon… dans le bricolage et d’autres encore ! A ne pas vouloir réduire l’offre en fonction des surfaces, les clients seront perdus par cet artifice

carrefour market nemours 49

Des panneaux bien trop petits pour présenter l’offre du magasin…

carrefour market nemours 52

Les marques en bas et les produits Carrefour Discount en haut ! C’est pas l’inverse normalement ?

carrefour market nemours 50

Du textile Plus de Carrefour… étonnant. On connaissait pas une autre marque ?

carrefour market nemours 56

Tu prends une petite mousse avec ton shampoing ?

carrefour market nemours 57

Une verticalisation des marques pour les pâtes ! Intéressant sur la papier et pour négocier avec les fournisseurs sans doute. Les clients seront fâchés pourtant lorsqu’ils voudront comparer les prix… d’autant que les Panzani sont à deux endroits différents ! A rien n’y comprendre

carrefour market nemours 63

Pour découvrir l’art du slow drinking, pour les slow-drinker comme ils disent ! Vous avez compris en quoi cela consiste ?

carrefour market nemours 65

Ce qui va être slow, c’est de retrouver ses petits dans un rayon sans segmentation, en revanche un facing de 2 bouteilles par référence, rien à redire

carrefour market nemours 66

Pour s’en remettre, un rayon ‘Energy zone’, toujours en français dans le texte… Un réfrigérateur en fait au sein du rayon liquide. C’est joli, mais quelle perte de place pour une offre restreinte !

carrefour market nemours 67

On pensait que les assiettes étaient à 3,60 euros dans tous les magasins… comme quoi le discount n’est pas partagé par tous de la même manière…

carrefour market nemours 69

Devant de caisse traditionnel, et 11 caisses pour un magasin de cette taille. Ne fallait-il pas débuter par doubler cela avant d’envisager le concept ?

carrefour market nemours 73

Une des rares présentation visuelle de Carrefour Discount pour le rayon liquide

Sur le départ, nous avons souhaité présenter la visibilité du magasin depuis ses accès routiers.

Tagged ,

Articles liés

33 Commentaires

  1. Guilleme11/09/2012 at 11:16

    Le magasin est clairement pas prêt pour une visite !!!
    Nouvelle tentative de nom d’enseigne ? Market ? Ss carrefour devant ? Pourkoi pas !
    Sinon, je remarque des tentatives de modernisation qui ont du potentiel mais la finalisation est encore extrèmement lointaine !
    Un effort sur les actifs positif, par contre encore un énorme boulot sur la déco incluant la segmentation des produits.
    Personnellement, je trouve le magasin assez inspiré de certains concepts de centre ville de gdes capitales asiatiques que je connais bien, mais est-ce bien un concept aussi élaboré qu’il faut pour Nevers…?
    Je suis effaré par le choix du mobilier froid avec portes ! On a beau mettre en valeur les économies d’énergie, je ne pense pas que le magasin est les moyens de se couper de plus de 25% de son chiffre sur ces familles (résultats garanties, tests effectués par mes soins en des temps pas si anciens !!!), c’est pour moi tout simplement délirant !!!

  2. l heritier11/09/2012 at 19:29

    Espérons surtout que des petits doigts viendront mettre des noms sur ces personnes « vraiment engagés » plutôt que de se piquer !!!
    ils pourraient en devenir enragés ! Si le panneau reste vide de noms donc de sens !!!!!!

  3. Le Loup11/09/2012 at 20:29Auteur

    Il peut y avoir des écarts avec ce que l’on attendait ! C’est malheureux de dire cela évidemment, autant du point de vue clients que des salariés…
    Le nom change en effet, c’est une recherche de solution pour éviter les problèmes de la convergence d’enseigne qui est une véritable épine dans le pieds qu’il faut résoudre. En tout cas, je préférerais que l’on oublie un peu la décoration du magasin et que l’on se concentre sur la praticité du magasin. C’est clair en revanche que la visibilité de la segmentation est inopérante sur certains points mais le magasin n’est pas terminé… à suivre donc.

  4. cevenol 3011/09/2012 at 21:00

    Bon courage aux équipes magasin, il reste encore un max de boulot pour la validation et pour la visite de Mister Georges après tout en super nous étions les parents pauvres du groupe alors si nous nous émancipons de Carrefour pourquoi pas Market c’est mignon comme nom. J’espère en tout cas que les employés ne vont pas trop en baver, bon courage à eux.

  5. Le Loup11/09/2012 at 23:00Auteur

    Cela était en effet très actif dans le magasin, avec un esprit de service à noter indéniable.

  6. Dryphen12/09/2012 at 00:13

    Juste pour info, je travaille dans ce Carrefour et même si l’enseigne principale devient Market, le magasin fait toujours parti de Carrefour le logo le prouve bien !
    De plus tes photos ont été prise de toute évidence un Lundi (aucun produits en Boulangerie) ce qui est la loi pour info obligation d’avoir les fours éteint au moins une fois par semaine.
    Passer un lundi donc lendemain d’un dimanche ou 80% des équipes sont en repos forcément t’as des soucis d’implantations et de produits non mis au Facing.
    Tu parle de la difficulté a comprendre les affichages notamment au Fruits et légumes (rayon où je travaille) je ne comprend pas comment on peut trouver ça compliqué le prix est derrière le produit (pour les légumes) Au dessus du produit pour les fruits, on peux pas faire plus simple.
    De plus tu indique qu’aucun endroit pour mettre les étiquettes sorti a tord selon tes mots, hors tu nous montre sur ta photo une trappe qui donne sur une poubelle.
    Pour finir les premiers retours qu’on a en tant qu’employés sont clairement satisfaisant tout est indiqué, le Drive fonctionne parfaitement, les prix en baisses sont indiqués (avec leur prix avant baisse et après baisse), coté employé c’est également plus simple sauf au rayon frais où les portes sont un surplus de travail (nettoyage etc) et une perte de temps non-négligeable le matin pour charger (ouvrir fermer ouvrir…)

  7. Le Loup12/09/2012 at 00:55Auteur

    Bonjour,
    Très heureux d’échanger avec une personne de l’équipe à ce propos. Enchanté de cet échange.
    J’ai bien noté que le magasin faisait partie intégrante du groupe. Justement, c’est une idée intéressante de modifier la dénomination pour qu’il ne puisse y avoir de confusion entre les enseignes du groupe depuis l’erreur de la convergence. Avec Champion, cela était plus facile de se différencier vis-à-vis des hypers évidemment, notamment dans la tête des clients. Depuis que les Champions s’appellent Carrefour, la notoriété de Carrefour hyper était telle que cela a donné du poids au super, et la proximité en générale, au détriment de ces mêmes hypers, ce qui pose un réel problème pour la société dans sa globalité et qui doit justifier le rôle de l’hypermarché Carrefour. En d’autres termes, pourquoi se déplacer loin de chez moi puisque Carrefour vient avec ses produits jusqu’à moi !
    Je suis venu le 3 septembre, en début d’après midi, c’est bien un lundi. Pour les facing, cela ne me pose pas de problèmes et je connais suffisamment la vie des magasins pour bien me rendre compte de la différence entre des ruptures occasionnelles par exemple ou des rayons défoncés par les ventes, ou encore d’un problème spécifique d’implantation qui ne me semble pas très logique.
    Pour les fruits et légumes, ce qui me fait dire cela c’est l’appellation « exotique » que l’on retrouve à plusieurs endroits sans désignation du fruit concerné écrit en gros. C’est anecdotique mais me semble facilement modifiable sur le principe, si j’ai pas vu le prix (ou j’hésite…) je ne prends évidemment pas le produit, donc perte de chiffre d’affaires. Pour la poubelle, si c’est ce que l’on voit sur la photo, heureux de savoir qu’elle existe… la matérialiser par le mot « poubelle » serait un plus, si ce n’est déjà fait.
    Pour le reste, le rayon en question est clair, chargé (d’ailleurs pendant mon passage).
    Pour les étiquettes de la balance, dans plusieurs magasins, ils mettent des papiers (pas très propres en général) ou des morceaux de faux gazon pour coller dessus les étiquettes inutiles, c’est très pratique.
    Pour les prix en baisse, j’avoue ne pas avoir vu cela (où cela apparaissait-il ?).
    Pour les portes du frais, il faut absolument mettre en avant une segmentation bien plus lisible depuis l’entrée du rayon. Sinon cela oblige le client à faire toute l’allée, éventuellement pour rien… ce qui est dommage, voir dommageable. Je comprends en revanche l’utilisation des portes qui apportent effectivement un conforme d’achat pour les clientes.
    Je reste à dispo pour continuer l’échange sur mes remarques…

  8. Guilleme12/09/2012 at 06:59

    Je m’excuse d’insister mais le magasin est complètement à la ramasse !!! Il est très difficile de se faire une opinion sur le concept ds le détail tellement c’est le merdier ! On voit bien que les implantations ne sont pas faites dans les règles et que les produits ont juste été déplacés suite à 1 réimplantation ! Je sais que les effectifs sont maintenant tendus mais au vu du nombre de personnels qui glandent rien dans les sieges, comment se fait-il que personne se déplace pour permettre à 1 nouveau concept de se mettre en place sereinement ?
    Je vous parlerai d’une époque ou ce genre de résultat après une réimplantation nous aurait valu une sacrée remontée de bretelles par le DR passé par là!!!!

  9. Guilleme12/09/2012 at 07:05

    Concernant la signalétique, meme si cela parait inutile en vitesse de croisière pour un super, je pense qu’un plan du magasin à l’entrée ne serait pas inutile, surtout en période de réimplantation ! Cela donnerait une petite aide au consommateur et surtout cela rassurerai employés et clients sur la vision, on sait ou l’on va ! Patientez, après cela sera mieux!

  10. Guilleme12/09/2012 at 07:20

    Concernant la signalétique des meubles froid à porte, c’est forcémment nécessaire mais particulierement compliqué techniquement ! De plus la segmentation ne pourra pas s’insérer à l’intérieur du meuble car cela 1- ne vit pas car pas de visibilité et pas de place sur les bandes de rives (l’espace privilégiant le rayonage) regardés les rayons surgelés, il n’y a jamais de segmentation ds les meubles à portes 2- aucune efficacité visuelle au moment d’entrer dans l’allée
    Il n’y a que 2 autres solutions : une suspension de panneaux à 90* mais au risque de ne plus rien y comprendre de par la quantité nécessaire!!! Ou bien des sticks adhésifs collés sur les portes vitres ds la partie supérieure au risque de masquer les produits à l’intérieur. enfin derniere solution un bandeau au dessus des portes, mais cela a t il ete réflechi ?
    Ce genre d’actifs est écologiquement responsable mais économiquement suicidaire ! Bon courage aussi pour le réassort !!! Va falloir embaucher un sbire pour tenir la porte pdt que le copain remplie !!! hi !!!

  11. l heritier12/09/2012 at 08:18

    Champion carrefour !
    mais si le conseil d’administration avait écouté ses actionnaires !!!!! qui avait pris soins en plus de poser la question en RAR ou plutôt de prédire le constat par avance !!!
    on serait pas tombé dans le délire !
    mettez des épiciers plutot que des financiers ça marchera mieux ! et ça vous rapportera plus

  12. Pluch12/09/2012 at 15:09

    Monsieur Soulabail,
    Je ne comprends pas très bien l’objectif de cet article. Il s’agit selon moi de critiques on ne peut plus faciles puisqu’évoquées avant la réouverture du magasin. Quel est l’intérêt de piétiner méticuleusement la mise en place de chaque rayon sans apporter de valeur ajoutée ni d’éventuels conseils pour mieux faire ?
    « Une petite mousse avec ton shampooing » : remettez-vous en question le plan de masse du magasin ou vous amusez-vous seulement d’un jeu de mots bien placé ?
    « Du textile Plus de Carrefour… étonnant. On connaissait pas une autre marque ? » : est-ce pour vous une erreur que de proposer cet assortiment ou est-ce simplement une remarque sans arrière-pensée ? (NB: il s’agissait déjà de ce fournisseur avant la réouverture)
    Vous donnez l’impression de faire plus attention aux petits détails (fautes d’orthographe sur un panneau, un produit qui cache malheureusement une étiquette, l’anglicisme d’une nouvelle technologie utilisée…) que sur les réels concepts mis en place en magasin.
    Que pensez-vous du nouveau rayon fruits et légumes, de la nouvelle implantation des produits surgelés en fin de parcours, de la zone promo, de la baisse des prix ?
    Je serais bien curieuse de savoir quels seraient vos préconisations pour améliorer chaque point que vous évoquez. Que feriez-vous à la place de l’équipe de ce magasin qui travaille sans relâche pour offrir un bien meilleur magasin à ses clients? Sans doute seriez-vous un magicien capable de transformer la globalité d’un magasin en une journée et surtout sans aucun faux pas…
    Si vous trouvez tous ces efforts vains, dites nous au moins pourquoi !
    J’avoue ne pas toujours aduler votre quasi homologue rennais, cela dit il a le mérite d’apporter un regard plus stratégique et plus honnête sur les magasins qu’il visite.
    Bien cordialement.
    P.S. : comme vous (visiblement), je porte un regard très acéré sur les fautes d’orthographe, spécialement lorsqu’il s’agit d’un panneau à destination d’un large public. Cependant et sauf votre respect, c’est encore très facile de faire des critiques lorsqu’on écrit soi-même « Les petits doigts viendrons… » (peut-être est-ce une simple faute de frappe, auquel cas je vous présente mes excuses)… restons humble !

  13. jean-luc12/09/2012 at 21:15

    Pour connaître la directrice de ce supermarché et très bien connaître son directeur régional, je ne me fais pas de soucis pour que le magasin présente un autre visage.
    En 2009, pour la présentation aux actionnaires et journalistes financiers, le suédois avait choisi le market de Brunoy. C’était le même directeur de région et je peux vous assurer que le magasin était au cordeau. Bon courage à l’équipe du magasin. Surtout que lorsque l’on est magasin test ou pilote, l’on est soumis à une pression et à des changements de positions, d’avis des pilotes assez régulièrement.

  14. Le Loup12/09/2012 at 22:26Auteur

    @Pluch
    Difficile de faire des propositions vous l’avez noté étant donné que le magasin n’est pas finalisé. D’autres part, mon rôle ici n’est pas d’indiqué la totalité de ce que je ferais car cela bouleverserait peut être ce que vous connaissez jusqu’à aujourd’hui.
    Pour la petite mousse, c’était évidemment de l’humour et en aucun cas je ne reviens sur les plans d’implantation car ne suis pas assez familier pour connaître tous les éléments de performance de vos rayons et que l’on me passe les chiffres des magasins. Vous voudrez bien m’en excuser.
    Pour le textile Plus, je pensais simplement à Tex. Pour la baisse des prix, j’avoue ne pas avoir noté cela dans les affichages, n’y ayant pas fait d’achat significatif dispose d’une visibilité trop partielle pour cela. C’est de toute façon la masse des clients qui répondront rapidement sur le fait.
    Concernant les points d’amélioration, j’avoue réserver mes positions si une personne vient, de l’enseigne, me poser des questions. Je distille des éléments si vous lisez les 650 articles de ce site. Il faut être bon lecteur en revanche car parfois les éléments sont « entre les lignes ». Soyez assurés que la fréquentation du site est la preuve qu’il doit bien donner quelques idées… au moins à des personnes bien placées.
    Vos efforts ne sont pas vains, soyez rassurés sur le fait. Notez simplement que Carrefour ne révolutionne pas sa démarche, l’amende au plus. C’est en cela que je trouve les démarches limités. Il ne s’agit en rien d’une critique d’un magasin en particulier. Peut être ai-je le tord d’avoir travaillé plusieurs années sur les documents d’un directeur marketing qui avait modifié la relation aux produits, réinventé un nouveau type de magasin… voir le livre objet de ce site à cet effet… Il avait eu la chance de travailler avec les fondateurs qui me semble-t-il, étaient assez ouverts bien que tranchés dans leurs idées. Il avait également travaillé avec Bernardo Trujillo, sans doute aussi un esprit qui manque aujourd’hui, si vous connaissez. A ce propos, je ne veut pas évoquer les 4 ou 5 phrases que certains peuvent citer… non, non, mais les jours entiers de séminaire qu’il animait.
    Pour l’orthographe, merci à vous et je corrige à l’instant. Il est vrai que, rédacteur de ces billets parfois vers 2h30 du matin, certains éléments peuvent de temps en temps passer au travers…

  15. Le Loup12/09/2012 at 22:48Auteur

    @jean-luc
    Vous connaissez la technique de l’avion ? J’espère que cela sera de plus en plus d’actualité, alors que ce n’était pas le cas chez notre suédois adoré. Donc, pas de préparation et d’indication à la tour de contrôle avant atterrissage dans le magasin…

  16. cevenol 3013/09/2012 at 19:03

    pour DRYPHEN, je bosse aux fl chez CRF MARKET. Qu’en est-il des meubles fl ? J’ai entendu dire que l’on passerait sur du mobilier à plat dans la version V3. Si c’est le cas bonjour, vas-y-avoir du sport ! Il va falloir revoir les frais de personnel mais vu qu’actuellement la tendance est plutôt au contraire, bonjour l’angoisse, bon courage les gars.

  17. jean-luc14/09/2012 at 08:56

    @ cevenol
    Les tests à boulogne billancourt ne doivent pas être si convaincant que cela (pas si mal que cela avec réassort sous les tables, mais vu la qualité des F&L que l’on nous sert aux entrepôts mieux vaut ne pas charger…) Il faut voir la solution retenue à Vannes… Cela donnera des ondications.

  18. Pénélope14/09/2012 at 11:25

    Je trouve aussi que l’on va un peu loin avec cet article et que la critique est très facile dans le contexte donné.
    @Guilleme : je suis un glandeur, en l’occurence une glandeuse, du siège, et comme je n’ai rien d’autre à faire que glander, je vous propose – à vous qui visiblement avez tout compris – d’aller prodiguer vos bons conseils au directeur et aux équipes du magasin qui doivent être ravis de vos critiques.
    @Dryphen : moi aussi, je trouve ça pas juste, ce lynchage en règle.
    @Pluch : je suis d’accord avec toi sur toute la ligne.

    C’est dommage cet article, franchement. C’est pas en tirant sur l’ambulance qu’on la fera avancer plus vite non ?

  19. Le Loup14/09/2012 at 12:07Auteur

    @tous.
    Il est vrai que la position entre siège et magasins doit être comprise de tous. Le plus important restant justement la compréhension et donc le dialogue permanent semble-t-il. C’est aussi l’objet de ce site. Il faut donc, et c’est la raison qui explique la mise en ligne des commentaires parfois acerbes, un échange constructif et non une défiance entre les protagonistes. Les clients y gagnent… s’ils sont en plus intégrés dans le processus.
    Il faut attendre la stabilisation du concept et refaire une visite et surtout attendre les résultats commerciaux.

  20. jean-luc14/09/2012 at 18:24

    @ penelope : je suis d’accord avec vous mais pour avoir travailler en siège et en magasin, il est parfois difficile de se comprendre. Ce que les magasins ne comprennent pas en ce moment et depuis un bon bout de temps, c’est la stratégie du groupe. Le coût du cost sharing est trop important donc par définition trop de monde aux sièges. Lorsque l’on sait le nombre d’acheteur pour les tablettes de chocolat… le nombre de controleur de gestion qui contrôle des contrôleurs de gestion et tous les dossiers à gérer par les magasins : flux poussé de marchandises mais faites attention à vos stocks, pas de ruptures sur les produits pros mais rupture entrepôt (avec erratum) sur une première de couv… Comprenenez qu’avec cela nos clients soient mécontents et nous en magasin en première ligne soyons amer envers un siège ou parfois des personnes dépenses des sommes folles pour recruter alors que les magasins sont en restriction…

  21. Carmen Cru14/09/2012 at 23:47

    La convergence d’enseigne pose aujourd’hui de réels problèmes. En adoptant « Market », on fait 1 pas en avant et 2 pas en arrière et quid de l’image des supermarchés de l’enseigne à moyen terme ? Aujourd’hui, on se rend compte que le CA cannibalisé par les Supers fait du tort aux Hypers et on « rembobinne ».
    Le probléme des Supers aujourd’hui, est la politique tarifaire. La majorité sont sur des indices à 102 alors que Leclerc est à 95 et ITM à 98. Le Groupe préfère financer sa croissance externe plutôt que d’investir dans les prix sur son marché domestique. Il doit investir dans les PRIX en réinjectant une part plus grande de ses marges arrières. C’est son seul salut. V3 fera illusion, un temps, juste un temps. La vérité du terrain passe par les PRIX.

  22. Le Loup15/09/2012 at 04:25Auteur

    On commence à parler sérieusement à ce que je vois. Enfin des réactions très stratégiques.
    Vous avez raison pour l’analyse. Il faudrait même rentrer sur la répartition des indices par types de produits à vendre dans le magasin si l’on veut être plus précis.
    L’analyse que vous faites est liée à une stratégie qui a eu lieu dans l’enseigne depuis de trop longues années déjà. C’est en effet l’une des erreurs du groupe. Attention tout de même, la structure des indices est également liée à des éléments que les autres groupes ne supportent pas. Je pense que vous avez devinez de quoi il s’agit… C’est là le noeud du problème.

  23. Le Loup15/09/2012 at 04:34Auteur

    Pour info aux lecteurs, on peut traduire cost sharing par « accord de partage des coûts »
    C’est en effet un problème de coûts, d’autant que la structure est unique dans le secteur, étant donné, des petits bonhommes que Carrefour doit nourrir, j’imagine que vous voyez de qui je parle… et qui demandent un EBIT supérieur à ce que les autres concurrents doivent produire. Dans ces conditions, difficile de générer des prix tendus et financer l’internationalisation. Donc, il faut alléger la structure et la reporter vers les clients. C’est une question de survie.

  24. jean-luc16/09/2012 at 09:11

    Pour la politique tarifaire des super, effectivement il est difficile de s’aligner lorsque l’on a en frontal un Leclerc (c’est déjà difficile pour un hyper…), un super U ou un Inter (et j’en sais quelque chose…), mais cela est du à la grille tarifaire du groupe bati sur 13 rangs… et sur lesquels les super n’ont accès qu’à 10 d’entre eux. Et puis cela pourrait nuire aux hyper qu’un super du même groupe dans la même zone soit sinon moins cher mais compétitif dans l’esprit du consommateur (ou consommacteur).
    Sauf que l’on fait parti d’un groupe et que les super y représentent une part importante en CA et encore plus en terme de résultat…

  25. Le Loup16/09/2012 at 09:50Auteur

    C’est une politique générale de groupe qu’il faut suivre ici et non des directeurs totalement responsables de leur compte d’exploitation finalement.

  26. Sixtine24/11/2012 at 17:03

    Bonjour à tous.
    Pour ma part, je vis en Belgique et le magasin Champion que je fréquentais de temps à autres (quand je n’avais presque rien à acheter. Eh oui, dans ma grande fainéantise, j’allais dans ce magasin car il est 50 mètres plus près de chez moi que le Delhaize chez qui je me rends habituellement…), enfin pour en revenir à Champion, ce magasin est devenu Carrefour Market il y a un mois et, si au début j’étais relativement enthousiasmée par certains changements (rayon fruits et légumes plus propre et plus clair, nouveaux frigos qui tiennent le froid pour la pâtisserie, nouveaux frigos pour la viande, plus de rayon découpe viande, charcuterie et fromage – qui n’étaient pas appétissants -, mais du préemballé préparé à l’arrière du magasin…), j’ai vite déchanté. Aucun fruit ou légume bio dans leurs tout beaux rayons, aucune viande bio… Très, très peu de bio au final, même si le groupe me dit que le magasin en contient. Sans doute, oui, mais tellement peu que c’est anecdotique.
    Certains rayons sont aménagés bizarrement (les conserves de légumes sont passées à côté du rayon alimentation pour animaux, rayon qui lui-même a été fortement réduit et transféré tout au fond du magasin, les jus de fruits sont à côtés des produits laitiers….), mais le pire de tout est leur nouveau système de caisse.
    Imaginez : vous faites la file entre des barrières comme dans un parc d’attraction, un temps d’attente est même écrit par terre (mais ne correspond jamais à la réalité… Ce qui est logique car il est fonction du nombre de caisses ouvertes et de la quantité d’achats dans les paniers des clients).. Une voix d’ordinateur vous dit à quelle caisse vous rendre et on vous ouvre la barrière ! A la caisse, vous déposez votre panier (pas question de grand caddy) sur le support droit de la caisse, la caissière prend les articles au fur et à mesure, les passe devant elle pour les scanner et les dépose sur un petit plateau à sa gauche. Il faut être rapide pour ranger ses articles, sinon tout valse par terre… Mais le pire, pour moi, c’est que je ne suis pas certaine que la santé physique des caissière va s’en trouver améliorée par rapport à une caisse avec tapis roulant. En effet, avec ce système, elles doivent TOUT porter, au lieu de les faire glisser devant elle (donc, des packs d’eau, de lait, de la litière pour chat, des gros bidons de lessive… des tonnes de produits quotidiennement). J’ai, bien entendu, écrit directement à la direction du groupe en Belgique qui m’a répondu que les syndicats et la médecine du travail avaient marqué leur accord pour ce type de caisse, sauf que, ai-je répondu, syndicats et médecins ne sont pas hôtesses de caisse… Ah, en plus, il n’existe plus qu’une seule caisse « classique », mais il faut avoir plus de 30 articles pour y passer ! Je ne sais pas si ce système existe en France, mais si c’est le cas, je serais curieuse de faire un sondage pour voir ce que les gens en pensent.
    Enfin, depuis lors, je ne mets plus un pieds dans ce magasin, même si je n’ai qu’une petite chose à acheter ! Je préfère les trois systèmes proposés chez Delhaize : caisses classiques, caisses « paniers » ou l’on scanne ses articles soi-même et le self-scanning (le fameux appareil que l’on prend en entrant dans le magasin).
    Si vous avez des avis ou si vous avez eu l’occasion de tester ce type de caisses (celles de CM), ce serait bien d’en faire un sondage.
    Bon week-end.

  27. Sixtine24/11/2012 at 17:11

    Petite précision sur les caisses : les caissières prennent à gauche et déposent à droite, donc à ma droite et à ma gauche !!! C’est bête, mais il faut être précis quand on décrit quelque chose ! :)
    Carrefour Market est tellement fier de ses nouvelles caisses qu’il est impossible d’en trouve une seule photo sur le net.
    Si vous voulez un aperçu du magasin, c’est le Carrefour Market de Liège, Galeries Saint-Lambert (les autres CM n’ont pas adopté ce système)… Vous pouvez trouver quelques photos en cherchant sur Internet.

  28. moi30/11/2012 at 21:53

    On croirais un intermarché avec le bois, mes on peut rajouter carrefour devant market non ?sinon l’extérieure et moche mais l’équipement se modernise.

  29. Alex DELWEST22/04/2013 at 10:13

    Bonjour,
    De passage sur votre site, cherchant des infos sur la nouvelle enseigne Carrefour, je vous informe que le « MARKET » de PENESTIN (56) vient enfin d’ouvrir après plusieurs mois de travaux.
    C’était un CARREFOUR MARKET mais qui, vu la configuration biscornue bien reconnaissable, devait être un ancien INTERMARCHE.

  30. Le Loup23/04/2013 at 03:45Auteur

    Merci beaucoup de votre veille. L’enseigne se déploie actuellement sur toute la France. Si vous avez des photos, nous pourrons mettre en ligne cette nouvelle implantation.

Ajouter un commentaire

Translate »
Carousel

Liu Bolin : l’art de consommer ou disparaître…

Les membres du Conseil d’administration... 

Carrefour roule en Ferrari 365 GTB

Aller faire ses courses en Ferrari…... 

Des nouvelles du nouveau siège social du Groupe Carrefour à Massy

Nous avions évoqué, en août... 

McKinsey présente son rapport sur l’impact d’Internet

Le cabinet de conseil McKinsey... 

Carrefour : le nouvel emprunt n’est pas net

On lit ici et là actuellement... 

Les Gré d’or de la FEEF – U.man prix spécial du jury

Au cours de cette 13e édition... 

Un commerçant est un acheteur pour ses clients

… et non un vendeur pour... 

Opération internationale de lutte contre les produits alimentaires falsifiés

Selon un communiqué OCLAESP/DGCCRF Du... 

Salon des Entrepreneurs de Paris : « My Franchise et Commerce Associé »

1er et 2 Février 2012 Palais... 

André Essel, fondateur de la FNAC avec Max Théret

On connait André Essel, fondateur... 

Edouard Leclerc devant le tribunal

 
Read More →

McDonald’s : la campagne pub qui n’a pas de nom, ni logo

Une campagne de publicité McDonald’s... 

Ouverture des magasins le dimanche : Gérard Atlan soutient le conseil de l’Europe

Bruxelles propose des mesures... 

Cartes bancaires : le CdCF pour la diminution des frais

La Commission européenne devrait... 

Razzy Hammadi (CPEC) réagit à la volonté de Jean-Marc Ayrault de modifier la LME

Monsieur Hammadi, député socialiste... 

Des salariés de Carrefour déposent un recours pour la pause

L’affaire est suffisamment... 

La CityZen Box : le pouvoir d’achat au citoyen ?

Le pouvoir d’achat est la problématique... 

Le logo des centres E. Leclerc, signification cachée ?

Parce qu’une fois n’est pas... 

Carrefour nomme Mathilde Lemoine au conseil d’administration : le cheveu sur la soupe

Mathilde Lemoine proposée en... 

Le livre des 50 ans Carrefour

Pour ceux qui souhaitent mieux... 
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour
Groupe LinkedIn
Nous suivre sur les réseaux
Intervention de G. Plassat en octobre 2013
L’animateur du site

>> Yves Soulabail est conseil en entreprise. Il anime également des formations dans le domaine de la gestion commerciale et perpétue l'enseignement de Bernardo Trujillo : le Pape du commerce. Les fondateurs de Auchan, Carrefour, Casino, Darty, la FNAC, Leroy-Merlin… ont tous appliqué les principes qu’il déclamait pour la NCR à Dayton (Ohio).
Membre de l’Association Etienne Thil et de l’Association pour l’Histoire du Commerce, ainsi que secrétaire général de Rédaction de La Revue des Sciences de Gestion, Yves Soulabail participe activement à la sauvegarde des archives de la grande distribution comme à l'analyse de l'actualité du secteur.
Le suivre sur les réseaux sociaux :
Publicité
Restos du coeur