Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : Barack Obama versus Tom Barrack

02/02/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 3 Commentaires

costco obamaCe 29 janvier 2014, le président Obama visitait un entrepôt de l’entreprise de distribution Costco, dans le Maryland. Il aura eu l’occasion de réitérer son appel pour des salaires minimums plus élevés et la réduction des inégalités salariales. Cette enseigne est en effet connue pour des niveaux de rémunération 60% supérieurs au principal concurrent : Walmart. Pour information le salaire de base est de 21 $ de l’heure chez Costco et son PDG, Craig Jelinek, a été un ardent défenseur d’une augmentation du salaire minimum fédéral actuellement de 7,25 $ l’heure, bien que de nombreux États ont un minimum plus élevé. Walmart affirme que son salaire horaire moyen est de $ 11,83. Le syndicat Unies pour l’alimentation et travailleurs du commerce dit qu’ils pense que le salaire horaire de Walmart est d’ailleurs inférieur…
On voit mal aujourd’hui d’ailleurs François Hollande – pourtant transfiguré social démocrate depuis peu – se présenter dans un magasin pour clamer la justesse de la politique sociale et la bonne équation des rémunérations entre les salariés de base et le PDG du moment.

Lorsque la politique sociale de Carrefour inspirait Costco
Une telle différence salariale face à la concurrence, voulue par les fondateurs du Groupe Carrefour, n’était possible que par une motivation indéfectible des équipes et une productivité tout à fait exceptionnelle. L’une interpénètre l’autre, il faut dire.

La politique de réinvestissement dans les actifs n’a de sens que si les femmes et les hommes sont mis en avant pour faire du commerce…

«Don’t leave me now»
par Supertramp

(Ne me laisse pas maintenant)

Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Leave me out in the pouring rain
Me laisser dehors sous cette pluie battante
With my back against the wall
Mon dos contre le mur
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Leave me out with nowhere to go
Me laisser dehors sans endroit où aller
And the shadows start to fall
Et les ténèbres commencent à tomber
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Leave me out on this lonely road
Me laisser dehors sur cette route solitaire
As the wind begins to howl
Alors que le vent commence à hurler
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
All alone on this darkest night
Tout seul dans cette nuit des plus sombres
Feeling old and cold and grey
Me sentant vieux et froid et gris
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant

Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Leave me holding an empty heart
Me laisser garder un coeur vide
As the curtain starts to fall
Alors que le rideau commence à tomber
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
Don’t leave me now
Ne me laisse pas maintenant
All alone in this crazy world
Tout seul dans ce monde fou
When I’m old and cold and grey and time is gone…
Quand je suis vieux et froid et gris et le temps s’est enfui…


Tagged ,

Articles liés

3 Commentaires

  1. STIGLITZ03/02/2014 at 15:57

    Ou va la crise chez Carrefour ?

  2. Sniper06/02/2014 at 14:59

    Je sais pas si cela vous parle “contribution rétribution” ?

  3. Le Loup06/02/2014 at 18:07Auteur

    oublié chez Carrefour…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.