Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : bouger un esprit…

23/11/2011 par Soulabail rubrique Actualité retail - 2 Commentaires

experience Solomon Asch« Bouger un esprit est plus dur que bouger une montagne » et « Monkey see, monkey do » disait Bernardo Trujillo. Voici illustré donc en vidéo l’effet qui amène toute une population de cadres supérieurs à ne plus inventer de stratégies innovantes dans les entreprises actuellement.

Esprit Carrefour, où es-tu ?
En premier : « l’effet mouton ». On pensera ici, par exemple, au simple fait de vouloir modifier la langue d’usage au sein de la société Carrefour pour faire comme tout le monde. C’est bien connu les anglophones sont de bons commerçants.
Historiquement travaillant en français partout dans le monde, la direction internationale de Carrefour et Lars Olofsson décident en arrivant d’utiliser dans le groupe comme unique langue de travail : l’anglais. Un changement de culture qui, à lui seul, explique de nombreuses erreurs stratégiques faites par le groupe depuis.
Pour donner un autre exemple, vous verrez que tout le monde disait que Carrefour Planet était un superbe projet et que bientôt tout le monde dira que c’est un échec.
De notre avis, cela a toujours été une erreur… et l’architecte – Hubert de Malbherbe –  a diffusé ses principes hors de toute mesure face aux gènes de ces entreprises clientes à la demande de leurs propres directions générales. Bêêêêêê

Vous aviez noté dans cette vidéo les rires repris en boucle… Un autre effet mouton !
Dans la deuxième vidéo, voici l’expérience de Solomon Asch (1956) sur le conformisme. C’est ainsi plus facile de diriger, n’est-ce pas…


Tagged , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn