Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : un concours de circonstance(s)… pour gagner un prix

carrefour ours peluche

Vous êtes chanceux ??? Vous-même, peut-être avez-vous eu l’occasion de lire le livre Carrefour Un combat pour la liberté ? Si ce n’est pas le cas, peut-être connaissez une personne qui détient ce livre autour de vous ?
Pour tout dire, cette personne a eu une bonne intuition pour comprendre les fondements de l’entreprise et sans doute ce qui fera sa force demain…
Voici une solution pour consulter l’ouvrage et le lire gratuitement… lui demander – à cette personne, heureuse lectrice, que vous connaissez – de vous le prêter et de vous aider à vous photographier avec le livre dans une situation amusante si possible. Une fois la photo réalisée, nous la faire suivre sur notre courriel. Les photos serons publiées et – à votre demande – le visage pourra être flouté.
La meilleure photo, en fonction des votes des internautes, verra son auteur récompensé.

Concours de circonstance ou concours de circonstances, allez savoir !
Fin du concours le 30 décembre 2012, résultat du concours le 31. Cadeau, un exemplaire du livre dédicacé à gagner pour Noël !
Plus de 600 livres sont autour de vous… vite, à vos appareils…

carrefour ours peluche

Premier compétiteur, photo 1 intitulée : « Qui va à la chasse… »

Tagged , , , ,

Articles liés

15 Commentaires

  1. l heritier27/11/2012 at 09:21

    L’homme qui a vu l’ours est un fin SNIPER ! ;o))
    Le livre retrace bien l’histoire et la mentalité carrefour !
    Il devrait être offert aux cadres et employés qui le souhaitent !

  2. Sniper28/11/2012 at 08:05

    Il faudrait déjà diffuser un bon livret réactualisé des « bonnes pratiques », on va y arriver Allez les Verts !

  3. Le Loup28/11/2012 at 08:27Auteur

    L’un n’empêche pas l’autre dites donc !

  4. Sniper28/11/2012 at 08:40

    Yes, mais il faut un timming dans toutes actions

  5. Le Loup28/11/2012 at 09:23Auteur

    Mais… y a pas de mèèè, disait-on dans les alpages…

  6. dramatisation16/12/2012 at 00:42

    Tiens un prix, et si on offrait une bonne bouteille ou un beau bouquet de fleurs au conjoint qui reste bien seul à la maison pendant que sa moitié produit de la valeur pour l’entreprise qui l’emploi…un management d’un autre temps peut-être…je me demande si c’est écrit dans le livre…

  7. Le Loup16/12/2012 at 04:46Auteur

    Il n’y avait pas de prix de ce type à ma connaissance. Dans le livre, ce n’est pas évoqué en tout cas. Le premier prix, c’était une rémunération en hausse et les dirigeants offraient des cigarettes d’importation lorsqu’ils venaient aider à faire des implantations dans les magasins la nuit… Autre temps, autres moeurs, pour tout dire que je trouve totalement moderne !
    Si vous souhaitez savoir si c’est écrit dans le livre, vous pouvez au choix le faire commander par une bibliothèque, l’emprunter auprès d’une personne que vous connaîtriez qui est l’heureuse propriétaire du livre, vous le faire offrir…

  8. dramatisation16/12/2012 at 22:44

    Merci Le Loup, et je le poserai à côté de celui de Reynald Secher, ouvrage qui m’a été offert par un ancien.
    Moi, lorsque j’ai travaillé la nuit, j’ai eu la chance de partager avec les équipes un bon petit encas…mais là, c’était avant.

  9. Le Loup16/12/2012 at 23:02Auteur

    Cela date de quand ? …

  10. dramatisation19/12/2012 at 22:48

    1999, 2000, 2001, 2002.

  11. Le Loup20/12/2012 at 06:19Auteur

    Dans quel endroit ?

  12. olivier10/04/2013 at 19:03

    A Rosny sous bois, dans notre équipe des liquides on avait un encas, c’était en 1998/1999/2000/2001/2002 ! Et c’était une équipe formidable.

  13. Le Loup11/04/2013 at 09:03Auteur

    Un encas ? C’est-à-dire

  14. olivier11/04/2013 at 18:02

    C’est a dire un repas offert par l’entreprise pour un inventaire ou autre , aller manger au restaurant !
    Et c’était en 1998 Jusqu’en 2002 .

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour