Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : l’erreur stratégique à corriger

16/06/2012 par Soulabail rubrique Actualité retail - 14 Commentaires

self carrefourVoilà une nouvelle idée incongrue de la part de la direction Carrefour France et plus exactement de son directeur. Tout le monde aura reconnu ici celui que nous nommons parfois le sioux – de manière amicale – et avons déguisé en Playmobil à plusieurs reprises.
Il faudrait, selon son analyse – confirmée de source interne -, lancer de manière urgente dans les hypermarchés Carrefour cette vieille rengaine d’espaces self-discount, à l’image de ce qui se fait chez Auchan !
Pour être plus précis dans notre propos, et sur l’actualité brûlante de cette proposition, Auchan a généralisé cette opération courant 1995 pour lutter contre les prises de parts de marché des hard-discounters de l’époque. Cela semblerait pourtant – selon notre ami – être la toute dernière idée géniale à développer.

Marcel Fournier, Jacques et Denis Defforey, faut-il vous incanter pour voir disparaître une telle idée ?
Cher Monsieur, Cher Chef Indien, Carrefour n’a jamais été voué à devenir un erzats de hard-discounter – il n’en n’aura jamais la capacité – ni même d’ailleurs devenir le suiveur du marché – copieur à ses heures de concurrents à l’identique. Vous voilà fort embarrassé avec cette idée qui pourrait vous sucer le sang comme une tique. Même votre projet réduit de lui-même dans cette logique de vouloir lancer initialement 40 magasins dans cette affaire, qui deviennent finalement 20 puis 5 ! Allez jusqu’au bout du raisonnement et vous aurez alors raison. Faites-en bonnement zéro, c’est tout juste ce qu’il vous faut… et remplacez cette artifice illusoire par une nouvelle approche produit que l’on vous a indiqué par votre conseil interposé il y a déjà quelques soirées…
Partons pour l’exemple du principe que votre idée soit bonne : comment arriverez-vous alors à lancer des producteurs dans l’affaire sur des volumes aussi faibles ? Notre ami Lars Olofsson a déjà siphonné le nombre de vos fournisseurs libres, il est bien temps de revoir cela dans nos livres. Il vous faut plutôt relancer cette machine qui trop longtemps ne faisait que se gripper.
Faire des étiquettes spécifiques, comme vous l’envisagez, ou encore des emballages pour cette ligne de produits pour 5 magasins est un doux rêve non viable qui vous mènera vers un cauchemar de gestion et un abîme de rentabilité. Vous augmenterez encore l’assortiment, qui aurait tellement besoin de simplicité pourtant, et par là même les frais de vos magasins qui n’en ont pas besoin surtout en ce moment… Soutenez que la contre-segmentation n’est pas bien connue, et que seul Etienne à su la mener… Faut-il vous en parler avant qu’elle ne s’impose sous votre nez ?

Vous avez une opposition en interne qui voit plus juste
Sans doute n’avez-vous pas vu venir la prise de position contre vous dans cette affaire. Retenez que l’entreprise, et pourtant vous le savez, n’est pas faite que d’un homme. Revenez à vos bases et écoutez justement la base. On vous indique que la politique et l’échelle tarifaire doivent être reprise, ce n’est sans doute pas une surprise. Remédiez vite à cela et supprimez Carrefour Discount dont on sait tous les défauts sur votre cœur de gamme. La femme qui lança cette idée contre son entourage ne pouvait que s’en mordre les doigts. Allez donc vers d’autres aventures… sinon vous piétinerez, je vous l’assure.

Carrefour le gros oeuvre

L’oeuvre vient d’ailleurs…


Tagged ,

Articles liés

14 Commentaires

  1. ANONYME PAR OBLIGATION17/06/2012 at 06:12

    Malheureusement l’année 2012 sur le plan stratégique commercial et déjà fini, la phase 2012 /2013 sera surement le gros oeuvre ou finira en puzzle !

  2. Guillem18/06/2012 at 06:24

    Mais avant le gros oeuvre, il y a la démolition !!!
    Va bien falloir faire tomber le crépi pourri et qqs murs mal montés !!!
    Ce n’est jamais agréable, mais c’est nécessaire !

  3. Jean-Claude Alpi18/06/2012 at 09:17

    Je suis en total désaccord avec votre propos, de surcroit un peu méprisant.
    Ce n’est jamais la base qui crée une grande entreprise mais “un homme seul”.
    regardez l’histoire récente mais aussi l’histoire plus ancienne des grandes entreprises qui aujourd’hui existent encore.
    La base sait gérer (plus ou moins bien) des coopératives qui finissent toujours par se faire racheter d’ailleurs.
    Lisez Steve Jobs quand il a repris Apple après en avoir été licencié, il a viré le PDG un ex Pepsi et a licencié 3000 personnes. Croyez–vous que la “base” puisse se suicider ainsi ?
    Pour Carrefour, ce n’est ni vous ni moi qui pouvons trouver sa solution. Regardez les innombrables tests de nouveaux formats réalisés par Auchan.

  4. Le Loup18/06/2012 at 16:58Auteur

    Si vous saviez le plaisir que l’on a de publier des personnes qui ne pensent pas comme nous, pour s’enrichir.
    Mon propos n’est pas méprisant, il relate avec un peu d’humour – car il en faut – les défauts d’une stratégie. Vous me direz, je suis bien le seul à penser comme cela… et ben non. Nous sommes nombreux et c’est pour cela qu’il faut le faire savoir et qu’en interne, actuellement le couvercle est sur l’entreprise. Pour l’histoire récente que vous évoquez, elle ne m’intéresse finalement que très peu dans la mesure où il ne s’agit pas du même secteur. Lars Olofsson est également arrivé avec ses méthodes marketing et puis… trois petits-tours et puis s’en va, avec les dégâts que l’on connaît. Pour la partie histoire, je vous retourne également vers le site sur la partie http://www.carrefouruncombatpourlaliberte.fr/carrefour/histoire/ que vous n’avez peut être pas consulté. En tout cas, pour vous je comprends que vous ne puissiez pas avoir de solution, quant à moi, j’en propose directement…

  5. ANONYME PAR OBLIGATION18/06/2012 at 19:30

    L’appel du 18 juin 2012.
    Carrefour casse les prix et on trouve tout à carrefour, la patte unique d’Etienne Thil – le fameux quart d’heure d’avance de Carrefour.
    A Carrefour, on est une bande de jeunes qui aiment rire en travaillant, quand on ne rit pas, le travail nous ennuie.
    La routine, c’est l’ennemi. Pour s’amuser on fait sans cesse des trucs nouveaux.
    L’essence, par exemple, elle est trop chère.
    Eh bien, c’est nous les premiers en France qui avons vendu l’essence moins cher !
    Pareil pour le lait.
    Pareil pour le pain
    Faut le faire !
    Nous, notre idée, c’est de vendre tout moins cher.
    Casser les prix, ça ne fait pas plaisir à tout le monde.
    Mais ça fait plaisir aux clients, et quand les clients sourient, nous, on est heureux.

  6. Le Loup18/06/2012 at 21:11Auteur

    Salut Yves,
    Voici ce qu’écrit une personne qui connait bien Carrefour pour avoir participé activement à sa stratégie…
    “Tout à fait d’accord avec ton analyse pour Self Discount dont j’ai tjs douté depuis le lancement. Une insulte à l’intelligence des consommateurs. Si c’est ça le Discount se servir tout seul !!!
    Plus on en parle et moins on en fait… comme pour Carrefour Discount. Le discount ce sont d’abord des actes et une philosophie.
    En arriver à copier SD d’Auchan, quelle tristesse. Où est passé le pionnier et l’aventurier que nous avons connu ?
    En espérant que Georges terrassera le mauvais dragon qui a conduit Carrefour dans les basses fosses et tiendra un discours plus stratégique et cohérent que Lars – Ouille !”

  7. Sniper21/06/2012 at 12:32

    Stratégie Auchan. Le but n’est pas de faire de la marge dans cette zone, il est de faire venir des gens dans la galerie. Les gens qui achètent dans cette zone ne prennent quasi rien dans le reste du magasin, mais vont dans la galerie et font des courses chez Décathlon par exemple et là la marge est au rendez-vous. Dommage que Carrefour n’est pas d’autres enseignes non al…

  8. dramatisation21/06/2012 at 22:02

    @ ANONYME PAR OBLIGATION
    “Pareil pour le lait.
    Pareil pour le pain”
    Du rôle du distributeur quant à son impact sur le coût de la vie sur un territoire :
    Combien coutent une baguette de vrai pain et un litre de lait naturel chez Carrefour, et quel a été l’évolution de ce prix de vente entre le premier juillet 1999 et maintenant, quel en seront les prix de ventes aux 1 er juillet 2012…13 ans après ?
    Merci pour votre aimable et précise réponse.

  9. Christine Albert22/06/2012 at 06:33

    Pour la première fois je réponds à ce que je lis, je ne me permettais pas car je suis fournisseur donc de l’autre côté de la barrière mais si proche du client et avangardiste me disent mes distributeurs. Trop en avance me dit monoprix, on en veut plus me dit leader price, parfait me dit Leclerc, génial me dit super u et bonne idée me dit intermarché.
    Donc depuis 3 ans que je construis et distribue ma gamme sans sucre, j’atteins 3m de place lundi dernier dans un leclerc du 31 en diététique cette fois (parfois on ne sait pas où me mettre mais on m’installe quand même, pas fou ce magasin, je réponds à la demande du client, à l’actualité, au fournisseur sans cesse qui étoffe sa gamme (le client est curieux), je crée la surprise, le client adore.
    Donc au lieu de copier les autres magasins, cherchez le fournisseur qui sort de l’ordinaire et faites le savoir à vos clients, chaque mois misez sur l’inovation avec un rayon en avant, une gamme sans sucre originale en octobre, un chausson révolutionnaire en novembre, un chocolat artisanal chez carrefour en décembre, bref cherchez ce que les clients attendent et non ce que les autres font, moi j’ai une idée par mois, et le produit qui correspond, parceque j’écoute ce que les gens disent et veulent. Sinon, ils vont le chercher à l’étranger….la trouvaille du siècle….c’est ce que je fais, je ne me repose jamais, j’ai juste le goût moyen du consommateur moyen donc je tape dans le mille !
    N’y voyez pas de la prétention, simplement je suis au niveau de l’être humain et non au dessus !
    Je ne vous en dis pas plus, j’en ai déjà trop dit, mais redescendez au niveau des gens et vous aurez vos solutions stratégiques, faites confiance aux personnes de terrain.
    J’apprends plus en une journée de dégustation (fatigante, contraignante, stressante car tellement d’autres choses à faire…) qu’en une année d’études divreses et théoriques.
    Ecouter les gens n’est pas donné à tous le monde donc laissez s’exprimer ceux qui savent et servez-vous en !
    les gens en ont marre du nutella, du ferrero, du diététique triste, du isotonère, bref, sortez de l’ordinaire, la révolution de ceux qui veulent voir autre chose, goûter autre chose, l’artisanal arrive chez Carrefour, voilà l’idée !
    A aménager bien sûr, je voulais juste vous dire que vous avez tout à faire, le passé est derrière, les idéees sont toutes bonnes au départ et si on ne les essaye pas on ne sait pas si ça va marcher donc tout le monde a raison, il n’y a que ceux qui ne font rien qui sont nuls !
    Dernière réflexion, ce sont les directeurs des magasins leader price qui ont fait pression sur l’acheteur pour me faire rentrer dans leur magasin, preuve que les personnes proches du client savent mieux ce qu’il faut dans leur magasin pour améliorer leur ca que la hierarchie qui est plus forte en design ou prospectus ou négociations…..
    Que la direction de Carrefour vienne me voir, et elle ne perdra pas son temps !
    PS, si vous allez sur mon site, ne rigolez pas, il n’est pas à jour, pas beau, pas actualisé, pas top, artisanal, autrement dit m’a rien coûté, mais ce n’est pas ma priorité à ce jour, donc les gens s’en contentent pour l’instant…J’ai des idées mais pas forcément les moyens et le temps à y consacrer, voilà pour ceux qui jugent trop vite !
    En espérant avoir apporté ma modeste contribution à votre réflexion, un fournisseur qui partage des idées. (Je ne travaille avec aucun carrefour à ce jour donc désintéressée, mais ouverte à toutes les enseignes).

  10. Sniper22/06/2012 at 11:59

    Christine, j’ai la même démarche, un peu phylosphique, que vous, mais de l’autre côté de la barrière je viens donc de vous envoyer un mail sur l’adresse donnez sur vôtre site

  11. Pénélope24/06/2012 at 16:03

    Ça devient un site de pub gratuit par ici ?
    Le truc, c’est que tout le monde pense savoir mieux que les autres … C’est jamais aussi facile de savoir que lorsqu’on n’est pas vraiment dedans. Il y a toujours des professionnels de “la super bonne idée” et quand on leur donne les manettes, il n’y a plus personne.
    Si on écoutait tous les clients, on s’en sortirait pas mieux. Ça, c’est le discours de facilité. Les clients disent tous oui au bio. C’est quoi le ÇA du bio au F&L par exemple.

    Navrée mais aujourd’hui je suis un peu fatiguée de tous les bons conseils qu’on s’autorise à donner au groupe.

    Ça me fait penser à l’équipe de foot française et ses 60 millions d’entraîneurs …

  12. Asmail ben25/06/2012 at 11:04

    Je pense qu’il y a 2 ADN différentes : Auchan c’est un batisseur, Carrefour un financier.

  13. Asmail ben25/06/2012 at 11:07

    le financier va ecouter les sirenes du marketing pour mieux segmenter les plus values,
    Le batisseur va écouter ses macons pour comprendre son environnement et construire une politique proche du terrain.

  14. dramatisation25/06/2012 at 19:13

    @Asmail ben : pas sur que ce soit si simple. Et puis un maçon n’est pas un architecte, ni un plombier. Pas de plan, pas de canalisation, chacun une maison. Si Auchan avait autant de magasins que Carrefour, serait-il N° 2 mondial. Par contre, l’un et l’autre ont un point commun : ce ne sont pas des indépendants, les décideurs jouent avec le pognon des autres.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn