Carrefour Un combat pour la libertél

Pourquoi la stratégie des produits libres Carrefour se retrouve-t-elle chez MUJI ?

15/07/2010 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Lorsque l’on rappelle l’importance des produits libres Carrefour certains rétorquent parfois qu’il s’agit d’une belle expérience du passé. Sans nulle doute, le besoin d’aller de l’avant de toute humanité fait-il oublier que le commerce se réinvente sans cesse sur ses propres bases. Les cadres dirigeants ont ainsi parfois du mal à percevoir que les cycles économiques s’accélérant, les mêmes besoins reviennent inlassablement. Nous pourrons ainsi vivre plusieurs cycles au cours d’une même carrière professionnelle.
Pour l’exemple, et montrer qu’une réussite d’aujourd’hui reprend les mêmes ressorts intellectuels que les produits libres de 1976, MUJI crée à partir des années 1980 une ligne de produits – objets, meubles et vêtements – volontairement simples, utiles et sans marque en réaction à l’obsession japonaise des griffes et des signatures. Des thèmes déjà évoqués
Le respect du concept de base : recherche de la fonctionnalité, choix des matériaux, épure et simplification jusqu’à l’emballage, a construit une identité forte et unique au design immédiatement identifiable. Délibérément basiques et intemporels, les produits MUJI sont conçus pour répondre à des besoins et non pour les créer*.
Une véritable stratégie d’offre, comme celle reprise par Henri de Bodinat, en opposition aux stratégie des besoins des marques nationales qui ne cherchent parfois qu’à justifier leurs différences.

Le combat pour la distribution ne sera donc jamais terminé.

* MUJI est l’abréviation de Mujirushi Ryohin, qui signifie en japonais : « produits de qualité sans marque ».

Tagged , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour