Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : J’optismisme ou Job-timise ?

01/01/2015 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

carrefour joptimismeVous choisirez ce qui est le plus à la mode en ce moment comme néologisme ou barbarisme chez Carrefour ? Dans une époque où les relations sont parfois tendues – souvenez-vous du “Changement c’est maintenant” et ses effets dévastateurs pour le moral de français – voici que le siège propose un “optimisme” édicté d’en haut. Ne s’agirait-il pas d’une redite du “je positive” à l’envers… Il faut dire qu’à ne pas changer d’agence de com… difficile de se renouveler.

“J’optismisme” ne peut s’édicter pour les salariés
“L’optimisme est un sentiment positif en tant que moteur de l’initiative” évidemment (merci Wikipédia pour la définition). Toutefois, cela ne se décrète pas ! D’autant qu’il faudra encore longtemps avant que Les Politiques ne soient diffusées jusqu’aux ELS, véritable moteur de l’action. On parlait de “langage d’acte” auparavant… pas de paravent ! A moins que l’on souhaite nous faire du Thierry Saussez dans le texte ?
Je vous le dis comme je le pense… autant parler de son nombril, cela ira plus vite ! Il s’agit là bien évidemment d’un avis personnel, on s’entend… à méditer pour la rentrée 2015.
Point positif, les lancements chez les fondateurs étaient fait le 1er Janvier en général… coïncidence ?
Pour ceux qui souhaitent allez plus loin, un site vient d’être mis en place http://www.joptimisme.fr/


Texte que j’avais rédigé en novembre 2013… [à voir l’illustration avec les ballons… cela vous rappellera quelque chose…]

Certaines personnes de la direction générale semblent ne pas avoir intégré l’esprit de liberté qui soufflait chez Carrefour. Liberté qui soufflait de la volonté de ses fondateurs. Sans doute recommandera-t-on une lecture salvatrice sur cette question. Espérons qu’ils puissent s’imprégner. Nous aurons fait des remarques amusées sur ce sujetRestons positif… En tout cas pour d’agir et redonner au terrain toutes ses lettres de noblesse.

L’ennemi de Carrefour n’a jamais été l’externe mais Carrefour lui-même. Pour être plus exact, ceux qui croient – arrivé en haut – être à l’apogée d’une carrière ne font finalement que débuter cette fois au service des autres. L’action de décentralisation est tributaire de cet effort.

De l’époque des cowboys à la réinvention permanente
Ce que certains appellent l’époque des « cowboys » est concerté sur les premières années de forte croissance de l’enseigne. Sans nul doute révolue aujourd’hui, en tout cas en France. Cette période a été suivie par l’époque des gestionnaires et celle aujourd’hui des financiers.
Aujourd’hui doit advenir une nouvelle période : celle de la réinvention permanente. Pour que Carrefour réinvente Carrefour. Nous avons à plusieurs reprises donné des pistes en droite ligne avec l’esprit évoqué par Georges Plassat. C’est dans son entourage direct, toutefois, que les réticences les plus fortes se font ressentir.
Trop d’intérêts particuliers à défendre de leur part sans doute ! Trop d’intérêts financiers qui pourraient ne plus être satisfait en effet. En tout cas, en restant toujours positif, il est temps d’agir à présent et de mettre toute l’entreprise au service de ceux qui servent et ceux qui sont servis. C’est important. Pour s’en convaincre, il suffit de visiter des centres commerciaux et voir à quel point les commerces se vident ! Combien de magasins fermés ? Combien d’espaces abandonner ?
Ce n’est pas une crise que nous subissons, c’est une société (avec petit et grand S au choix) qu’il faut réinventer.

Pour une prise de conscience généralisée
Pour le moment, il est temps de développer cette nouvelle conscience de l’entreprise. Conscience d’elle-même et de son impact sur la population. Conscience de ses forces internes à se réformer et de ses capacités à réformer notre Société. Conscience en tout cas qu’une réforme de cette ampleur ne peut venir que du terrain.
Pour cela, nous vous proposons plusieurs visuels. Nous vous suggérons de nous faire part de vos remarques, modifications, propositions… en utilisant, en bas de cet article, le module ‘commentaire’.
Chacun est libre de participer.

aussi en magasin aussi bons moins chers carrefour

Version 1 – Il y en a aussi en magasin. Aussi bons. Moins Chers.

en attente de liberte carrefour

Version 3 – 370000 salariés en attente de liberté. Carrefour.

esprits libres ne peuvent que reussir carrefour

Version 4 : 370000 esprits libres ne peuvent que réussir. Carrefour.

le siege ne peut reussir

Version 5 : Le liège ne peut réussir qu’avec 370000 esprits libres. Carrefour.

un esprit libre

Version 6 : Un esprit libre ne vaut que s’il est partagé par tous. Chez Carrefour.

Remarque : c’est illustration de sont pas des publicités officielles de Carrefour.

Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour