Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : l’avenir des sièges se dessine

30/07/2012 par Soulabail rubrique Actualité retail - 7 Commentaires

siege carrefour groupeCela commence à bouger dans les grandes instances de Carrefour. Nous avions expliqué dernièrement comment les postes avaient été repensés au sein du Comité Exécutif du Groupe. Voilà à présent que les niveaux inférieurs s’apprêtent à s’adapter en conséquence. La rentrée promet son lot de mutations ! Bonnes vacances en perspective…
Une nomination vient en effet de faire bouger les esprits : une personne du siège mutée vers la direction d’un magasin ! Enfin, pourrait-on dire. Dixit l’un des fondateurs du Groupe : « Chez Carrefour, lorsque l’on embauche un cadre, on le plonge aussitôt dans sa fonction. Il y a deux possibilités, soit il surnage et il continue soit il se noie et il s’arrête de lui-même ». Lorsque Carrefour redevient Carrefour, cela fait du bien… Enfin une solution trouvée à « Trop de monde dans les réunions et trop de réunions » comme on le dit très haut.

L’esprit Carrefour resurgit-il enfin au sein des sièges ?
Sans doute pour faire comprendre l’esprit nouveau qui souffle à la tête de la direction, revenons sur des anecdotes rapportées par un ancien cadre-dirigeant sur la réponse qu’avait fait Jacques Defforey. En 1977, « un jeune cadre expatrié s’impatientait de son évolution de carrière, il lui avait répondu “vous avez 25 ans […] le Président Fournier a 60 ans, l’écart est de 35 ans et chez Carrefour il y a 6 niveaux entre vous et le Président, vous devez passer 6 ans dans chaque niveau” ».
Plus tardivement, dans les années 80, « il avait demandé à un cabinet de faire une étude de Carrefour en Espagne, leur conclusion avait été : “si vous restez en Espagne cela sera votre Viêt Nam”. Malgré cette vision très négative, il a décidé avec Denis [Defforey] et Marcel [Fournier] qu’il fallait rester, car nos difficultés étaient surtout causées par un mode de management très directif. » Cela ne vous rappelle rien ?
« Sa plus grande préoccupation était de ne pas faire croître le résultat trop rapidement, préférant privilégier le long terme et la qualité de la relation avec les clients, [s’orientant] sur l’écoute des clients et du personnel. »
Pour finir, « […] il était Directeur Général du Groupe […], c’est à cette époque qu’il nous a incité à lancer Le Journal de Carrefour véritable lien avec les clients. Un autre de ses enseignements sur le rôle rôle clé du Chef de rayon en magasin « il souhaitait qu’il soit un véritable manager responsable de son personnel, de ses achats et de ses prix de vente, ayant la maîtrise de son compte d’exploitation. Malgré l’évolution technologique, il était convaincu que Carrefour devait conserver des structures de sièges légères, et faire une gestion à l’exception. Par ailleurs, il souhaitait que chaque magasin s’implique dans son environnement local, parler de chaque magasin et non du Groupe. »

siege carrefour massy

L’entrée du siège administratif de Carrefour à Massy

siege carrefour massy panneau

Plusieurs chemins s’offrent en face de l’entrée principale. Un conseil d’ami : suivez plutôt Carnot et ses « vannes du Thiou »… pour revenir justement à la bonne source.

Jacques Defforey a également beaucoup contribué à mettre en place le « Dessein », les « Valeurs » et les « Politiques » de Carrefour, cherchant toujours à valoriser l’identité de l’enseigne. Nous y reviendrons plus tard. Christian Courcelle, alors Directeur Financier à l’époque, rappelait encore quelques remarques de sa part : « Si je n’avais pas créé Carrefour, je pense que j’aurais été un excellent syndicaliste ». Une autre : « Les commerçants de l’époque avaient tous une caisse noire. Mon frère [Denis Defforey] et moi, au contraire, si on avait pu rajouter notre propre argent dans la caisse, on l’aurait fait car il aurait immédiatement été multiplié par le PER de Carrefour et on aurait gagné beaucoup d’argent ». C’est malheureusement moins vrai actuellement.

Pourquoi les directions modernes devraient avoir deux têtes ?
“En général les gens ne souhaitent pas avoir d’associé car cela leur rend la gestion plus difficile. Moi je pense le contraire car lorsque l’on a un associé, il nous demande des comptes et cela nous évite de faire n’importe quoi”. Et une dernière citation lors d’une conversation avec un DR au moment se son départ : « Maintenant vous prenez votre retraite et vous allez pouvoir vous reposer… il lui avait répondu : jeune homme je ne prends pas ma retraite, on m’a mis en retraite. » Une approche tout à fait différente avec ce que l’on a pu voir ces derniers mois !

maison de retraite de lars olofsson

Pour ceux qui voudraient s’arrêter, nous conseillons de venir sonner à ce havre “de retraite” de l’ancien PDG. Peut-être que la piscine est possible à partager pour l’été ? Pour la trouver, rien de plus simple : cherchez au sein du pays des lacs – où liberté et patrie s’y dessinent – à un trait de chauffeur du siège de ces fameuses petites barres chocolatées. Il paraît qu’il est en vacances pour les 30 prochaines années et laisse souvent libre la place… à la liberté… Attention, serviette non fournie !


Tagged

Articles liés

7 Commentaires

  1. Pénélope30/07/2012 at 18:12

    Les mutations des collaborateurs du siège vers les magasins ne sont pas une nouveauté !!! Certes, il ne s’est rien passé de tel ces dernières années mais il y a 8/10 ans (un bail, en fait) il était courant que des niveaux 8 soient promus et prennent la direction d’un petit Hyper.
    C’est qui celui qui vient d’être muté ? des infos ?

  2. l heritier31/07/2012 at 08:46

    La maison d’Olofsson on lui la laisse, la honte aussi ! Je voyais les nordiques plus courageux !!!
    Depuis 10 ans, 3 mauvais se sont succédés à commencer par Voldemortadelle ! Heureusement, ils sont partis dans les couloirs du temps !
    La” finance” est souvent incompatible avec notre métier et peu l’on compris ! Mais Grande Pointure le sait !

  3. Le Loup31/07/2012 at 09:06Auteur

    On lui laisse sa maison, bien évidemment, mais tu imagines les millions qu’il y a avec… cela fait entre 70 à 100 SMIC par an sur les 30 prochaines années…

  4. l heritier31/07/2012 at 15:58

    Qui est responsable de son contrat de travail et de l’avoir recruté ???? je n’en dis pas plus… !

  5. Le Loup01/08/2012 at 06:55Auteur

    Tu veux parler du publicitaire qui l’a amené, de l’administrateur chef qui l’a entériné ou du signataire qui a été berné par ses conseillés dont l’un qui aurait dû préférer envoyer du courrier si je ne m’abuse ?

  6. Sniper01/08/2012 at 07:00

    Pas encore identifié les cibles depuis le clocher, mais nous finirons pas savoir. Le passé c’est important, mais pour moi il est urgent d’envisager l’avenir.

  7. Le Loup01/08/2012 at 07:16Auteur

    Faire le lien entre le passé et le futur, c’est donc raisonné dans le présent… lol

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn