Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : le nouveau chariot mobi

08/10/2011 par Soulabail rubrique Actualité retail - 7 Commentaires
carrefour nouveau chariot

Nouveau chariot Mobi chez Carrefour (Crédits Dhote Samuel, Carrefour)

Le nouveau chariot Mobi chez Carrefour pour qui  ? Pourquoi ? Vite, vite une réponse…

Pour qui
, c’est simple : « Carrefour teste à partir de lundi dans cinq magasins de France, d’Espagne et de Belgique un nouveau modèle. Exit la cage métallique. Place à un portant sur lequel seront suspendus des sacs de courses réutilisables. En France, ce sont les clients du Carrefour Market de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ainsi que des hypermarchés Carrefour Planet des Ulis (Essonne) et de Wasquehal (Nord) qui en auront la primeur » nous indique Le Figaro. Pour résumer, le joujou sera disponible dans les nouveaux concepts et le magasin du propriétaire. C’est chic n’est-ce pas !
Pourquoi : pas de doute, continuer à transformer Carrefour en boutique pour bobos. C’est un fait ! Les clients servis diminuent, le panier moyen augmente, les pauvres et les occasionnels étant sur le départ. Bientôt on se comptera dans les magasins. Les actionnaires voulaient du select… ils auront Carrefour. Casino n’a qu’à bien se tenir.

– Tu vas chez Carrefour-LVéaiMH ?
– Ben non pourquoi ?
– Oh, scuse-me : City-Carrf alors ?
– Ben, non, toujours pas !
– T’attends les futurs Halles de la Mad. by Carrefour ?
– Non, non, moi c’est Créteil Soleil !

 

Carrefour Chariot Mobi

Carrefour Market à Boulogne : femme faisant ses courses avec un chariot Mobi. Crédits @ Pell David, Carrefour

Comment, en se concentrant sur le nouveau chariot, risquer de passer à côté de sa clientèle ?
Alors, entre-eux, des clients triés, auréolés de nouvelles oriflammes surplombant la moquette-couleur avec chariots assortis pourrons enfin déguster plat préparés dans des magasins réduits et bien agencés par Hubert, l’architecte en vogue de ces magasins qui sont légion… Nous le disons clairement : Carrefour souhaite sélectionner ses  clients ! Pour la direction générale actuelle, 8,2 millions de personnes en France vivant sous ce seuil de pauvreté finalement… à quoi cela peut-il bien servir ? Pour ceux qui sont au-dessus de tout cela, le seuil de pauvreté – selon une étude publiée au cours du mois de septembre par l’Insee – correspond à 60 % du niveau de vie médian, c’est-à-dire celui qui partage la population française en deux parties égales, soit 954 euros mensuels (11 450 euros par an en 2009).
D’ailleurs, quel rayon choisit-on ? Beauté. En regardant bien la photo, vous remarquerez que vous êtes sans doute en Espagne et qu’une grande marque – pilotée par L’Oréal comme par hasard – vous offre 50% de réduction : Elsève pour la France… ici Elvive pour l’Espagne (essayez donc ‘els ève’ ou ‘el vive’ sur le net, c’est toujours intéressant…). Alors, allons à l’essentiel : le chariot ! Oublions les ruptures, le compte-d’exploitation, le climat social et ses implications, les actionnaires agités et le pouvoir d’achat : il faut positiver.

La nouvelle stratégie Carrefour : lorsque l’on a rien à dire, le faire savoir par Le Figaro !
Deux confidences de journalistes de la presse spécialisée : « Je comprends pas, nous ne sommes plus invités alors que j’étais bien dans le fichier presse » et « De toute façon, on a arrêté de leur poser des questions, ils ne veulent jamais répondre en dehors de ce qui est balisé. » De là à servir de passe-plat pendant son novicia
Revenons à cette nouvelle arme : le haricot… pardon, le chariot ‘chairot’.
Philippe Picaud, Directeur du Design et transfert de Décathlon, va à l’essentiel, selon lui : “il faut traduire la stratégie de positionnement de l’entreprise […]. Il faut donc être très proche du terrain, toujours être très pragmatique… ». Justement ! Nous sommes d’accord avec vous, alors qu’allez-vous faire dans cette galère du chariot et ressortir cette vieille martingale ? L’exemple de Décathlon était pourtant bon ! A moins que vous n’ayez laissé seule l’agence In Process.
La culture de l’enseigne, nous l’avons rédigé si vous souhaitez y revenir et connaître l’ADN Carrefour à partir des documents de la direction générale entre 1965 et 1996, mais ici c’est bien simple : c’est l’inverse !

Concept Show CPI : Interview de Philippe Picaud par creation_produit_innovant

Voulez-vous empêcher les parents de venir avec enfant en bas âge avec votre nouveau chariot (ou souhaitez-vous développer des Ateliers Kid’s dans tous les magasins) ? Voulez-vous réduire les volume d’achats en parcellisant le chariot ? Voulez-vous réduire la possibilité d’achats d’impulsion ? Voulez-vous faire payer les retraites françaises par cette nouvelle entreprise allemande qui fabriquera ce joujou ? Voulez-vous donner l’impression de chariots pleins alors qu’ils se vident ?

Le chariot baptisé « mobi », va-t-il aider les équipes à se « mobiliser »
A part pour le 11 octobre… On ne comprend plus le moteur de Carrefour. Sans revenir à l’invention du chariot, par Sylvan N. Goldman en 1937, que les premiers français découvrant l’affaire désignèrent par le terme de « poussette » (nous invitons les novices sur le sujet à écouter L’histoire du chariot de supermarché par Jules Lavie ou à lire la thèse de Catherine Granclément), avant que le fils d’un industriel français spécialisé dans la réalisation de paniers à salade en fils soudés bâtisse cette superbe entreprise française que tout le monde connaît aujourd’hui sous le nom de Caddie, il y avait sans doute d’autres sujets d’importance.

Caddie 1957

Photos issues d’une documentation commerciale conjointe entre Carrefour et Caddie, sans date.

Carrefour Chariot Mobi

Carrefour Market à Boulogne : femme faisant ses courses avec un chariot Mobi. Crédits @ Pell David, Carrefour

carrefour lars olofsson caddy

Version 2 de la prochaine innovation Carrefour, vecteur d’image auprès de la clientèle, selon une source interne proche de la direction générale : le système automoteur rechargeable par énergie solaire !

Carrefour deambulateur conseil administration

Version 3 : Nous préconisons pour certains membres du Conseil d’administration Carrefour en phase avec leur environnement l’usage exclusif d’outils adaptés aux petits paniers à fort pouvoir d’achat avec freins intégrés pour ralentir la descente en cas de forte pente sur le cours de bourse.


Tagged , , , , , ,

Articles liés

7 Commentaires

  1. Xavier09/10/2011 at 10:10

    P Pico. Le genre de mec quand il commence à répondre à la question que tu lui a posé, tu ne sais même plus la question que tu lui a posé ! lol

  2. Françoise09/10/2011 at 14:13

    J’adore la version 3 modèle de Suze 1909 pour gérontocrates parasitaires des conseils du cac 40
    Vous m’en commanderez pour Thales et Atos !

  3. Robert09/10/2011 at 14:30

    La baziofsson modèle 2 chariot Golf St. Cloud 1915 est pas mal aussi, c’est vrai que nos deux lascars passent plus de temps sur les greens que dans les magasins !
    Ceci explique donc cela : une méconnaissance réelle du terrain… excuses… pas des terrains de golf en tous les cas !

  4. Fred12/10/2011 at 09:26

    J’ai vu ce nouveau caddie… ! A n’y rien comprendre, on prend des décisions qui vont à contresens du commerce, à mon avis on ne veux plus vendre.
    Franchement, je me mets à la place du client, caddie plus petit avec des sacs accrochés dessus.
    Je pensais que l’on voulait augmenter le panier moyen, avec ça c’est loupé d’avance.
    Les clients le trouveront pas pratique du tout car il faut ranger dans les sacs au fur et à mesure des courses et ensuite redéballer en caisse pour re-ranger par la suite.
    Que c’était pratique d’avoir ce grand caddie où tout le monde posait en vrac dedans.
    Ce nouveau caddie est beaucoup trop petit et quand aux sacs je ne suis pas sûr qu’ils resistent longtemps.
    Bref, comme dab je ne comprends plus rien et ce n’est pas avec ça qu’on va faire revenir les clients en magasin.
    Par contre, j’aime beaucoup l’humour de ce post, merci à l’auteur.

  5. Le Loup12/10/2011 at 22:54Auteur

    Le nouveau chariot, qui n’est pas un caddie (c’est une marque français) mais un Wanzl sous le sobriquet de ‘Mobi’ sera complété de scan’lib, les douchettes qui permettent de scanner ses achats au fur et à mesure… pour ceux qui le veulent en tout cas.
    Pour les sacs, vous pouvez venir avec les vôtres… Pour ce qui est du contresens commercial, je partage également votre position.
    Merci pour votre appréciation.

  6. Alex.F30/05/2013 at 19:39

    Hummm…
    Connaissant un peu l’environnement Carrefour, je me permets de réagir à se poste (que j’ai découvert au passage, suite à une idée d’amélioration de Caddie…).
    Je commencerais par dire ceci : il faut arrêter de penser passé-présent et se projeter en avant pour analyser ce type d’innovation, je m’explique :
    Pourquoi un chariot avec une telle structure ?
    Comme je l’ai lu précédemment (et ça fait bien longtemps que je le sais, juste pour m’assurer que vous ayez bien tout lu :)), le client à terme va réaliser sa facture en temps réel à chaque prélèvement de marchandise à l’aide de “on ne sais pas encore exactement quoi” (plusieurs versions possibles, la plus probable un flasheur).
    Donc, la question d’ergonomie de déchargement-chargement-rechargement au passage en caisse ne se pose plus vraiment.
    Ce qui explique que le client charge ses sacs directement et à hauteur (surement un choix de santé et de centre de gravité du véhicule).
    Les marchandises lourdes sur la plate-forme au dessous (pack d’eau, lait, bière…), ne pouvant être placées dans des sacs.
    Deuxième question : Pourquoi prendre le risque de perdre des “achats compulsifs” et de réduire les volumes des achats potentiels du client ?
    A l’heure d’aujourd’hui vous l’aurez remarquer Carrefour se rapproche du client dans les villes avec ses citys, afin justement de permettre à monsieur tout le monde rentrant du boulot de faire de plus petites emplettes mais plus fréquemment.
    Avec cette invention on ne cherche pas à coincer le clients dans le choix de ses achats mais à lui permettre d’effectuer plus rapidement ses achats (merci pour moi qui en ai horreur) et d’y retourner plus souvent.
    Je ne voie rien d’illogique à tout ça personnellement.
    Et vous m’excuserez du peu, Carrefour qui cible sa clientèle avec un chariot ?
    Carrefour a déjà sa clientèle et seul ceux qui ne subissent pas la crise actuelle ne s’en sont pas rendu compte…
    A vu d’œil et d’un avis personnel (et professionnel),
    Les + pour nous consommateurs :
    – Gain de temps
    – Organisation du panier en temps réel
    – Économie sur les sacs plastique (face à un tel chariot on prendra vite l’habitude de conserver nos sacs pour ce qui ne le font pas déjà).
    Les + autres :
    – Baisse de la consommation des sacs de courses (je l’espère)
    – Originalité

    Les moins:
    – Il n’y a plus la place pour le bambin :(.
    – Pas fabriqué en France

    Cordialement
    Alex

  7. Le Loup31/05/2013 at 05:31Auteur

    C’est bien de réinventer l’eau tiède donc…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.