Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour Q1 2013 – Conférence avec les analystes du 18 avril 2013

18/04/2013 par Soulabail rubrique Finance - 0 Commentaire

Groupe carrefour georges plassatVoici un rapide survole de la conférence, plus exactement la présentation faite par le Directeur exécutif finances et gestion du groupe Carrefour.

Opérateur : Mesdames et messieurs, bienvenue au Carrefour conférence téléphonique.

Je vais maintenant remettre à Pierre-Jean Sivignon. Monsieur, s’il vous plaît.

Pierre-Jean Sivignon – CFO : Bonjour à tous et bienvenue à notre conférence téléphonique pour présenter nos 2013 premiers chiffres de ventes du trimestre. Je suis Pierre-Jean Sivignon, le directeur financier de Carrefour et je suis accompagné sur cet appel de notre équipe Relations avec les investisseurs, Reginald Gillet, Alessandra Girolami, Matthew Mellin.

Comme toujours, nous avons publié un communiqué de presse ce matin à 7h30 et je vous invite à aller notre site et télécharger la présentation que je vais faire référence à cours de cet appel. Après la présentation, nous serons heureux de répondre à vos questions.

Avant d’entrer dans la présentation du chiffre d’affaires, je voudrais souligner deux choses. Tout d’abord, vous remarquerez ce trimestre que nous nous concentrons dans notre publication sur les ventes organiques. Ventes de produits biologiques dans notre définition et compare like-for-like ventes des magasins, ainsi que les ventes générées par les nouveaux magasins que nous avons ouvert au cours de la période. Acquisitions, cessions et fermetures ne sont pas inclus dans nos ventes de produits biologiques. Alors que nous continuons à communiquer like-for-like l’information, nous considérons les ventes organiques pour être la mesure la plus pertinente du chiffre d’affaires, car il fournit une image complète de la performance globale de notre réseau de magasins.

Deuxièmement, mes commentaires au cours de cette présentation prendront en compte l’effet de calendrier qui au niveau du Groupe, nous estimons être un négatif de 0,7% pour le 1er trimestre. Pour la zone par des effets calendaires de la zone, s’il vous plaît se référer à la présentation.

Dans l’ensemble, à bien des égards, ce dernier trimestre représente une continuation des tendances que nous avons observées au cours des trimestres précédents. Le trimestre a été caractérisé par des tendances entre croissance soutenue dans les marchés émergents et un environnement toujours difficile en Europe contrastant. Nous avons vu la bonne résistance en France et une croissance continue en Belgique, tandis que la consommation en Europe du Sud reste sous forte pression.

Je vais maintenant parcourir rapidement les principaux faits saillants de la première performance des ventes du trimestre, avant de se tourner sur le sol à vos questions. Commençons sur la diapositive numéro 2 de la présentation. Sur la base de taux de change constant, nos premières ventes de EUR20.8 milliards trimestre ont augmenté de 1,3%. Les ventes ont diminué de 1,3% sur la base publiée. Hors impact de change négatif de 2,6% et un impact négatif de calendrier de 0,7%, les ventes globales du groupe ont augmenté de 2% ce trimestre. Compte tenu de l’environnement actuel dans lequel nous évoluons, je dirais que c’est une performance satisfaisante.

La croissance organique de ses ventes pour le trimestre s’est établie à 1,9%, la fermeture de magasins et les cessions étaient moins 0,8% et l’acquisition a ajouté une légère hausse de 0,2%. Les ventes ont été une fois de plus ce trimestre par une solide performance des ventes d’aliments dans la plupart de nos marchés. Comme vous le savez, c’est important que les ventes de produits alimentaires représentent plus de 80% des ventes totales hors essence de Carrefour.

Les ventes globales continuent d’être tirée par les marchés émergents que vous voulez sur le nombre de diapositives de la présentation 3. Cette diapositives montre la performance en France et sur les marchés intellectuelle de ce trimestre. La diapositive montre ce que nous appelons le multi-format de la nature multi-local de Carrefour. Nous croyons que l’équilibre entre notre position sur notre marché intérieur et des positions de leader sur les marchés internationaux sélectionnés, nous donne le profil résilient qui nous permet d’étendre la condition de marché difficile que nous connaissons actuellement connu. En France, dans l’ensemble rapporté les ventes ont baissé de 0,7%, mais si l’on exclut l’impact calendaire négatif que nous estimons à 1,1% dans l’ensemble ont augmenté de 0,4%. Sur les marchés internationaux, les ventes sur le taux de change constants a augmenté de 3%, principalement tirée par l’Amérique latine.

Je vais maintenant vous donner plus de détails par la géographie commencer par la France sur le numéro de diapositive 4. En France, nous avons vu la performance globale élastique et à chacun de nos formats, malgré un environnement économique difficile et des conditions météorologiques défavorables. Dans les hypermarchés, ont déclaré des ventes ont diminué de 0,8%, mais exprimées sur une base organique, base baisse de 1,2%. C’était un fort effet de calendrier de moins de 1,4% ce trimestre dans les hypermarchés. Ainsi, à l’exclusion de cet impact ventes organiques ont légèrement augmenté de 0,2%.

Nous avons vu de nouveau la croissance des ventes de produits alimentaires dans les hypermarchés, en partie grâce à la grande concentration de nos équipes en magasin sur l’amélioration de l’offre en produits frais. Nous avons également continué à respecter notre plus bas prix campagne appelée, plus bas prix garanti, qui ce trimestre maintenu notre leadership sur 500 fournisseurs de produits de marque. Cette approche s’appuie sur le travail accompli au cours des derniers trimestres afin d’améliorer notre positionnement prix. Ces efforts contribuent à une tarification des améliorations progressives à Carrefour prix perception que nous pouvons voir la clé pour générer du trafic vers nos magasins.

Au supermarché en France, ont déclaré des ventes ont diminué de 0,6% au cours du trimestre. Les ventes ont été stables si l’on exclut l’impact négatif de calendrier de 0,6%. Les petits formats ont poursuivi leur bonne performance au cours du trimestre. Globalement, les ventes ont augmenté de 4,6%. Nous avons continué le déploiement de la promenade ou cliquez-et-gagner sites. À la fin du trimestre, nous opérions 241 lecteurs, dont 36 ouvertes pendant ce premier trimestre. Comme vous le savez, nous avons récemment annoncé une nouvelle structure de gestion pour l’exploitation française. Permettez-moi de revenir sur ce brièvement. Tout d’abord, les hypermarchés seront gérés sur quatre zones géographiques, l’Ile-de-France, comme nous les appelons en français. Cette organisation permettra de renforcer le caractère local de notre entreprise.

Deuxièmement, toutes les opérations de back-office ont été regroupés sous un même gestionnaire. Cela comprend la structure centrale d’achat, logistique et systèmes d’information. De même, nos autres centres de profit en France, y compris la banque et l’assurance entreprise, Carrefour Voyage, le réseau de stations-service et d’autres services ont été réunis sous un même gestionnaire.

Enfin, nous avons renforcé le service technique qui est chargé de superviser la modernisation de tous les magasins que nous avons annoncé à la fin de l’année dernière. Cette nouvelle équipe sera intensifié le travail entrepris pour améliorer notre performance dans notre marché intérieur en mettant l’accent sur les prix, la gestion décentralisée des magasins afin d’améliorer l’offre, modernisation des magasins et l’amélioration des opérations de back office.

Passons maintenant à l’Europe sur le numéro de la diapositive 5. En Europe, ont déclaré des ventes ont diminué de 3,5% au cours du trimestre, au milieu d’un environnement commercial toujours difficile, en particulier, dans le Sud. Au cours du dernier trimestre, nous avons continué à voir une performance de mélange dans nos principaux marchés européens. En Espagne, où les consommations restent touchés par l’emploi plus élevé et les mesures d’austérité, les ventes organiques ont baissé de 5,1%. L’Italie a connu une baisse continue au cours du trimestre, avec des ventes en baisse organique de 5,7%. L’environnement concurrentiel et macro y reste difficile. La baisse de la consommation qui a commencé l’été dernier a continué et nous avons vu un environnement concurrentiel marqué par une forte activité promotionnelle dans ce pays.

Belgique a continué d’afficher une bonne dynamique avec des ventes organiques une hausse de 3,6% au cours du trimestre. Dans l’ensemble, notre autre marché européen, en d’autres termes, la Pologne, la Roumanie et la Turquie, a enregistré une légère croissance organique des ventes de 0,1%. L’environnement de consommation difficile a continué en Pologne au cours du trimestre tandis que la Turquie et la Roumanie ont tous deux affiché la croissance des ventes organiques au cours du trimestre.

Passons maintenant à la diapositive 6, avec l’Amérique latine, où nous continuons de voir de bons chiffres, en particulier au Brésil, qui est notre deuxième plus grand marché. Les ventes en monnaie constante dans la zone étaient presque 14% ce trimestre. Toutefois, la forte dépréciation du real brésilien et du peso argentin par rapport à l’euro a conduit à un effet de change défavorable de 14,1% dans l’ensemble, ce qui entraîne une légère baisse de 0,2% des ventes déclarées.

Au Brésil, les ventes organiques de nouveau enregistré une croissance à deux chiffres, en hausse de 13,3% au cours du trimestre. Tous les formats contribué à cette croissance avec les hypermarchés en continuant à développer leurs ventes à magasins comparables, tandis que Atacadao affiché de nouveau numéros solides ce trimestre. Nous avons ouvert un nouveau magasin pour Atacadao au 1er trimestre.

Gardez à l’esprit que, depuis plusieurs trimestres souviens maintenant que Atacadao a été en partie soutenue par les prix élevés des matières premières sur des catégories telles que le café, le riz, les haricots et de l’huile de cuisson. Alors que nous sommes satisfaits de notre performance commerciale, nous savons que nos comparables dans le format cash & carry deviendra plus difficile dans la seconde moitié de l’année.

L’Argentine a également affiché organique à deux chiffres de 16,5%, en légère baisse à partir des chiffres observés au cours des derniers trimestres. Comme vous le savez, le gouvernement a mis en place un gel des prix en Février 2013. Le gouvernement a récemment étendu ce gel des prix au deuxième trimestre de l’année 2013.

Le nombre de diapositives 7, nous passons maintenant à l’Asie, où ont déclaré des ventes ont augmenté de 0,3% au cours du trimestre. Au constante des ventes de devises ont été globalement stables, en hausse de 0,1%. Organique de ses ventes en Chine ont augmenté de 2,4% au premier trimestre, à l’instar des tendances observées au cours de la fin de l’année dernière. Les ventes liées aux célébrations du Nouvel An chinois étaient à peu près en ligne avec nos attentes. Tendances dans les aliments sont légèrement améliorés au cours du trimestre, même si récente des soins de la santé publique a eu un impact modèles récents consommation dans le pays. A Taiwan détérioration de la confiance des consommateurs de manière significative l’amélioration des ventes dans le pays et sur un chiffre d’affaires de base organiques, à Taiwan ont diminué de 7%.

En conclusion, sur la diapositive 8, ce sont les plats à emporter clés de cette présentation? Dans l’ensemble, Carrefour a démontré que la résistance et l’équilibre de son modèle d’affaires pour le trimestre passé. Dans notre marché intérieur, tous les formats réalisés respectivement dans un environnement commercial difficile. Nous avons été particulièrement encouragés par la croissance continue des ventes de produits alimentaires notamment dans nos hypermarchés. Sur les marchés internationaux, notre forte croissance en Amérique latine et l’expansion continue en Chine nous a permis de bouleverser l’environnement toujours difficile, nous sommes confrontés en Europe du Sud.

Au deuxième trimestre, nous ne prévoyons pas de changement significatif dans l’environnement économique. La consommation devrait rester sous pression dans toute l’Europe. Dans ce contexte, Carrefour va continuer à se concentrer sur ses priorités. Tout d’abord, Carrefour va continuer à développer son multi-format, le modèle multi-local par la poursuite des plans d’action en France, la poursuite des efforts pour adapter la structure à l’environnement des consommations lente en Europe et la poursuite de l’expansion dans les marchés de croissance, notamment le Brésil et la Chine.

Deuxièmement, Carrefour va continuer de décentraliser la gestion des magasins et non Puissance Elle a (équipes). Et enfin, Carrefour continuera sa discipline financière stricte par la gestion des coûts et du fonds de roulement et de manière sélective concentrer nos dépenses d’investissement sur la boutique en rénovation, ainsi que l’ouverture de nouveaux magasins dans nos marchés de croissance.

Je vous remercie de votre attention. Et avec l’équipe, je suis maintenant heureux de répondre à vos questions.

 


Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.