Carrefour Un combat pour la libertél

Reflets de France en scène

19/07/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 4 Commentaires
Valérie a de beaux jambons
Écoutons le témoignage passionné de Valérie Macheret, productrice de jambon en Savoie.
L’entreprise de Valérie a été créée en 1934 et propose le véritable jambon sec de Savoie. L’usine a été créée sous le modèle de Parme en Italie. Un modèle qui allie méthodes ancestrales et artisanales avec une pointe de technologie. Pour fabriquer un jambon sec de Savoie de qualité, une attention toute particulière est apportée au choix des matières premières. Les cochons sont élevés dans les régions et les tables de salages sont manuelles, ce qui contribue à la noblesse du produit.
reflets de france

Bruno reste chèvre
Écoutons le témoignage passionné de Bruno Boileau, producteur du fromage Sainte-Maure de Touraine.
Un peu d’histoire : la coopérative laitière de Verneuil a été créée en 1909. Différentes étapes de transformation ont émaillé son développement. Au moment de la seconde guerre mondiale, les producteurs ont commencé à collecter le lait de chèvre pour en faire du fromage. Les caractéristiques du Sainte-Maure de Touraine : sa forme iconique et sa qualité d’affinage. A savoir : la conception de ce fromage nécessite un lait exclusivement cru.

Gilles à de la brioche
Écoutons le témoignage passionné de Gilles Fonteneau, producteur de brioches vendéennes.
Un peu d’histoire : la société Brioche Fonteneau a été créée à partir d’une boulangerie artisanale. La brioche vendéenne dont la recette date du Moyen-âge, nécessite un savoir-faire particulier et un respect rigoureux des techniques de fabrication traditionnelles. Un respect auquel évidemment très attachée la marque Reflets de France !

Jean-Pierre est cru
Écoutons le témoignage passionné de Jean-Pierre Servant,
Jean-Pierre propose un camembert au lait cru AOP, moulé à la main de manière traditionnelle : il respecte ainsi la matière première, ce qui lui donne un goût unique !
Pour Jean-Pierre, Reflets de France a aidé toute la chaîne de production de ces camemberts. Pour sa part, Jean-Pierre choisit ses matières premières chez des producteurs locaux au savoir-faire traditionnel.
Le camembert de Normandie, un vrai produit du terroir !

Hervé Corbin et les galettes de Sarrasin de Bretagne
Nicolas Chiron et les crozets de Savoie
Philipe Goux et le Comté AOP
Eric Bocquiet et le nougat de Montélimar
Ronan Loison et le Sel de Guérande
Claude Laberdesque et le foie gras de canard entier du Sud-Ouest
Jérôme Juncas et les Tielles sétoises
Luc Chabert et la tomme de Savoie

Les produits Reflet de France disponibles sur le site du Groupe Carrefour


Tagged ,

Articles liés

4 Commentaires

  1. CrieurPUB26/07/2013 at 03:41

    Si je ne m’abuse, les produits estampillés “Reflets de France” viennent de chez Promodès et furent distribués par les Supermarchés Champion. Ces produits, parfaitement mis en scène, avec des accents locaux au niveau de la taille d’un supermarché (qu’il soit Champion ou aujourd’hui Carrefour Market) avaient une évidente adéquation avec le commerce “plus local” que l’hypermarché.
    Ces produits sont toujours commercialisés en “Carrefour Market”, “Carrefour City” mais l’enseigne “Carrefour” qui se décline en “Market”, “City” ou format hypermarché à beaucoup plus de difficultés à les “markéter” qu’autrefois un… Champion…
    Si “Carrefour Planet” a été dénigré par la nouvelle “intelligentsia” il pourrait être judicieux de poursuivre en balayant tous ces anglicismes “peu juteux” pour des produits “Reflets de France” voulant être mis en avant par une enseigne nationale…
    Mais aujourd’hui dans de très nombreux domaines peut-on parler en France d’intelligence associée à compétence ?
    Tenez ! Il est une société remarquable en France = MICHELIN !!!
    Quel rapport avec Carrefour ?
    C’est Simple comme Carrefour, Michelin, Société Française du plus profond terroir “Clermont-Ferrand” est présente sur les cinq Continents et pratiquement leader dans son domaine (Pneumatique)
    Et Bien devinez Quoi ?
    Michelin partout à l’étranger a francisé tous ses services, commerciaux, signalétiques et les personnels étrangers (qui ne parlent pas la langue française) utilisent des mots français pour caractériser leur domaine de compétence !
    Et ça à mon avis c’est du VRAI REFLET de FRANCE !
    Il y a beaucoup de chemin à faire pour un VRAI changement chez Carrefour et ses Reflets de France !!!
    Quand à nous “Crieur Public” , pauvres “animateurs publicitaires” (MAIS QUAND MEME TÈTE DE COM’ !!! ) aux reflets de France nous sommes au Chômage = Carrefour à ce jour (22 Juillet ) à le privilège (seul distributeur) de ne nous avoir passé aucune commande d’intervention pour son anniversaire 50 Ans d’Hyper !!!
    C’est vrai ! On n’est pas répertorié dans sa Base Thalés !
    Et le Dynamique “Marketeur” responsable de ceci nous “oblige” à passer par un intermédiaire sur-facturant nos prestations à… Carrefour !!!
    Voilà un “fonctionnaire Local Carrefour” efficace !
    CrieurPUB – Juillet 2013 –

  2. Le Loup29/07/2013 at 09:03Auteur

    Pour votre remarque sur Carrefour Market, un test est en cours pour supprimer… Carrefour et laisser Market. Cela ne vous fera pas plaisir.
    Il pouvait y avoir d’autres solutions mais plus compliquées en fait.
    Pour La base de gestion centralisée… nous pensons aussi que la centralisation totalitaire n’est pas une bonne chose. il faut ensuite un équilibre entre centralisation-décentralisation…

  3. CrieurPUB30/07/2013 at 12:48

    En phase de construction d’une Enseigne pérenne, il est nécessaire de passer par le stade d’uniformisation. C’est ainsi que se pensent et ce mettent en place un logo, schéma d’implantation, standardisation des infrastructures, uniformisation de la communication, en publicité unité des messages de l’annonceur…
    La phase de construction de l’enseigne étant dépassée, il est nécessaire de recourir, au cas par cas, et là intervient une décentralisation de budgets, des outils divers et différents pour répondre aux situations concurrentielles particulières de chaque pdv sur le plan Local.
    Ce qui ne va pas à l’encontre des intérêts de l’enseigne dont, au contraire, le manque de réactivité locale s’avère rapidement pesant.
    Pour l’avoir compris, le Groupe Auchan a redistribué – il y a maintenant 3 ans – des budgets aux directions des magasins qui sont re-devenues ainsi des centres de décision et gestion pour des actions publicitaires personnalisées.
    Par ailleurs, le combat concurrentiel montre que les concurrents “indépendants” ou les “franchisés” utilisent avec bénéfice une telle approche dans leur gestion publicitaire avec des succès appréciables.
    Pour ma part, on aura toujours du mal à me convaincre que la “remontée du terrain de la vente” n’est pas nécessaire et qu’une connaissance encyclopédique, si bonne soit-elle, suffit à inscrire des performances dans un secteur où le client est de plus rendu volage avec les nouvelles technologies…
    Un exemple In Vivo en Octobre il y a quelques temps… Lors d’une inspection par des “cadres supérieurs parisiens et bordelais” importants un chef de rayons “fruits et légumes” d’un grand hyper de la côte Basque s’est fait ouvertement “remonter les bretelles” par le staff parce que sa mise en avant au rayon était faite sur les légumes d’été (tomates, salades… et condiments) alors que l’enseigne au mois d’octobre prônait une opération potages et soupes légumineuse…
    Il se trouve que sur la Cote Basque le mois d’octobre est le plus ensoleillé de l’année… et que personne ne mange de potage ce mois là… mais… vu de Paris…
    Pour votre info, concernant la suppression de “Carrefour” dans l’enseigne “Carrefour Market” j’en ai entendu parler et lorsque un propos glisse sur celà avec des clients en Pdv bon nombre en souriant nous demande s’il faudra parler en Anglais aux caissières…
    D’autres, nous objectent que l’anglais n’est pas la langue la plus parlée au monde, c’est le Mandarin et que dans une stratégie d’avenir il serait plus judicieux d’adopter une mandarinisation ce qui permettrait également une économie de logo, l’écriture chinoise étant aussi un dessin…
    Il semble – là encore – à ce propos que quelques franchisés “Carrefour Market” songent à… quitter le navire en attendant le bilan de fin d’année sur lequel se greffe aussi le sujet…
    Mais s’il s’agit d’aligner les performances de “Carrefour Market” sur celles de “Simply Market”…. the show must go on…

  4. Le Loup31/07/2013 at 07:09Auteur

    Vous prêchez un convaincu… D’autres idées n’ont pas été retenues…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.