Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour se met des baguettes chinoises dans les roues

28/01/2011 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire
Carrefour sort les baguettes

La même semaine où Carrefour est pris dans la tourmante de ses pratiques promotionnelles en Chine, la France propose un menu spécial nouvel an chinois…

Carrefour vient de faire ses excuses officielles ce mercredi après que 11 de ses magasins en Chine aient surfacturé les consommateurs par des pratiques de fausses promotions. Les politiques se suivent mais ne se ressemblent pas !
Le porte-parole en Chine, Chen Bo, a ainsi précisé que l’enseigne s’excusait sincèrement et promettait de rembourser 5 fois la différence aux clients (sic).
Au-delà même du risque d’amende encouru par la Commission nationale pour le développement et la réforme (NDRC) d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 000 yuans, soit environ 55 000 euros, c’est près de 150 magasins qui risquent de pâtir de cette nouvelle affaire. Et l’on ne parle même pas du risque pour toute l’enseigne…

Carrefour risque son image
Les ventes en Chine ont représenté près de 5% du chiffre d’affaires total du groupe en 2010. Ce risque vient d’être sanctionné par une baisse de près de 1% du cours de bourse sur une seule journée, en période de défiance face aux petits producteurs locaux.
Un cumul de mauvaises nouvelles pour l’enseigne, présente en Chine depuis 1995… un trait du sort au moment même où Gérard Clerc tire sa révérence, lui qui avait développé Carrefour en Asie.

Tagged , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.