Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : Xavier Kemlin rencontre Lars Olofsson

Xavier Kemlin combat

Xavier Kemlin (photo du 26 sept.)

Il aura fallu 10 jours d’attente pour que la direction générale comprenne que Xavier Kemlin souhaitait être reçu et puisse arrêter sa grève de la faim.

« Vous voulez voir M. Olofsson. C’est vrai ! »
En début d’après-midi, Xavier Kemlin fait de nouveau parvenir un message à l’attention du secrétariat de la direction dont il nous a fait suivre copie : « Voilà plus d’une semaine que j’attends dehors le retour de M. Olofsson ! Je souhaiterais savoir si il a ou non l’intention de me recevoir afin de pouvoir après retrouver ma femme et mes enfants ! Le message que j’ai essayé de faire passer est celui de la majorité silencieuse face à la minorité financière ! Il traduit le désarroi du personnel de Carrefour et des actionnaires […] ».
Dans l’entre-fait, on vient le voir, et il nous rapporte ce qu’on lui dit : « Vous voulez voir M. Olofsson. C’est vrai ! C’est tout ! Et après vous partez ? ». Sa réponse : « Oui ! »
Conciliabule et le rendez-vous s’organise dans l’après-midi.

Xavier Kemlin : « le Carrefour de demain »
Lors de l’entretien, Xavier Kemlin nous rapporte avoir évoqué la situation qu’il estime très préoccupante du Groupe Carrefour ainsi que les solutions qu’il propose de manière urgente, notamment une implication forte du conseil d’administration et la nomination d’un dirigeant maîtrisant parfaitement le métier d’épicier.
Selon ses propos : « Ces gens-là sont sur une autre planète, ils ne voient pas que l’entreprise va dans le mur. J’espère avoir été entendu. C’est bien le Carrefour de demain qu’il faut bâtir aujourd’hui ».

La toile en parle :
– Le site web de l’Union des Syndicats Force-Ouvrière Carrefour (26 sept.) « Xavier Kemlin dans son 8e jour de grève de la faim »
– CHSCT CARAFO (27 sept.) « Grève de la faim chez les actionnaires… »
– Linéaires (28 sept.) « Carrefour : Xavier Kemlin lève le camp »
– Agence Reuters (29 sept.) « Carrefour small shareholder ends hunger strike »
– L’express (29 sept.) « Le petit actionnaire qui secoue Carrefour »

Ce soir, Xavier Kemlin est rentré chez lui et dit dédier cette grève de la faim :
– « à mon ami Gilles Pardi, ancien directeur général Hyparlo, décédé d’une longue maladie, lors de l’OPA – qu’il n’approuvait pas – de Carrefour sur cette société ;
– ainsi qu’au 3.000 salariés d’Hyparlo qui m’ont soutenu moralement depuis bientôt 6 ans et à mon entourage ;
– aux salariés de Carrefour ;
– aux familles qui depuis de nombreuses générations ont créé le fleuron de la distribution française.
Je dis, prenez votre destin en main avant qu’il ne soit trop tard. »

Tagged , , , , , ,

Articles liés

7 Commentaires

  1. Thierry29/09/2011 at 17:59

    Bonjour,
    J’ai 24 ans de Carrefour. M. Kemlin, comme un très grand nombre de mes collègues cadres, je ne reconnais plus les valeurs qui faisaient la force de notre entreprise. Pour nous, Carrefour était notre 2e famille… Nous avions toujours le 1/4 heure d’avance. Soyez sur de notre soutien.
    Comme vous le dites, nous allons dans le mur ! Place au commerce.
    Redevenons le commerçant préféré des Français !
    Merci.
    Positivement.

  2. Le Loup29/09/2011 at 21:57Auteur

    On ne peut que souscrire à votre réflexion. C’est pour cela que, lorsque j’ai découvert les archives de la direction générale, ce livre a été écrit… pour que cet esprit ne disparaisse pas http://www.carrefouruncombatpourlaliberte.fr/le-livre

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.