Carrefour Un combat pour la libertél

Casino contre Muddy Waters : les shorts-sellers imposeront-ils leurs méthodes à Standard & Poor’s ?

19/03/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

Alors que Boursorama reprend un article de CercleFinance.com intitulé « Casino: fin de partie pour Muddy Waters et ses alliés ? » et montre la bonne tenue du titre face aux attaques des shorts-sellers sur le titre, Isabelle Ravot s’interroge pour sa part sur l’impact que pourrait avoir Muddy Waters sur les méthodes de notation employées par l’agence Standard & Poor’s.

Muddy Waters joue la crédibilité de l’agence de notation

À plusieurs occasions, Carson Block, le fondateur de Muddy Waters research, a vertement critiqué la méthodologie de Standard & Poor’s, accusant l’agence de notation de commettre de multiples erreurs. Pour orienter les conclusions de S&P, Carson Block a pris soin de fournir directement à l’agence une “recette” permettant de downgrader Casino. Cette recette de Carson Block repose ainsi sur deux démarches : tenter d’augmenter artificiellement la dette de Casino en y intégrant de nouveaux éléments, périphériques et indirects d’une part, augmenter l’impact d’éléments déjà pris en compte par Standard & Poor’s, d’autre part.
Carson Block a par ailleurs fourni publiquement à  S&P une véritable feuille de route d’augmentation de la dette de Casino structurée autour de 5 axes.

  • Axe 1 : ajouter plus de futurs loyers à la dette
    En effet, Carson Block considère que la méthodologie de S&P, qui prend déjà en compte ces loyers futurs, est trop généreuse et devrait intégrer un nombre supérieur de loyers, ce qui ferait grimper la dette du Groupe de plusieurs milliards d’euros.
  • Axe 2 : ajouter 100% des obligations hybrides émises par Casino à la dette
    Également appelées « perpétuelles » (car elles ne comportent pas de date de remboursement), ces obligations sont actuellement comptabilisées à 50% en dette, et à 50% en fonds propres par S&P.  Ce qui là encore ne colle pas avec la position de Carson Block.
  • Axe 3 : ajouter à la dette de Casino les Total Return Swaps (TRS)
    Le groupe Casino détient des TRS sur deux de ses filiales. Or, Carson Block est mécontent car S&P ne considère pas ces instruments comme de la dette.
  • Axe 4 : diluer au maximum l’impact positif de la détention dans la filiale brésilienne Via Varejo
    Ici, l’objectif de Muddy Waters est inverse : cette société ayant plus de trésorerie que de dette, Carson Block pousse S&P à prendre en compte une quote-part inférieure de cette trésorerie, augmentant ainsi mécaniquement la dette nette du Groupe. Une telle modification aurait comme 2e avantage pour Muddy Waters une prise en compte moindre des cash-flows de Via Varejo au niveau du Groupe.
  • Axe 5 : réduire plus fortement la quote-part de trésorerie détenue par les filiales du Groupe
    Là encore, l’objectif est d’augmenter par différence la dette nette de Casino. Carson Block accuse S&P d’une grosse erreur de calcul en « oubliant » de prendre en compte la part des intérêts minoritaires dans la trésorerie des filiales non détenues à 100%.

Comment l’agence de notation S&P réagira-t-elle ?

Au-delà du jargon technique qui peut parfois sembler abscons, cette affaire pourrait être lourde de conséquence pour Casino comme pour l’ensemble des sociétés notées par S&P. Les enjeux sont évidemment majeurs. Si S&P décidait de suivre ainsi Carson Block et de modifier sa méthodologie, cela établirait une jurisprudence qui ouvrirait un boulevard à tous les short-sellers désireux de faire pression dans d’autres affaires.

Les coups vont encore pleuvoir…

S&P a normalement jusqu’au 15 avril pour rendre sa décision. Bien évidemment, les short-sellers s’activent pour faire pression sur Standard & Poor’s afin que l’agence de notation rende son verdict le plus vite possible.

Le hedge fund Muddy Waters, dirigé par le spéculateur Carson Block, continue inlassablement d’attaquer le groupe Casino. Après avoir perdu son pari sur les ventes des titres du groupe français, Block semble préparer une deuxième attaque d’envergure en accusant cette fois Grupo Pão de Açúcar, une filiale brésilienne de Casino, de cacher des squelettes concernant son bilan financier.

Carson Block Muddy Waters
Carson Block, le fondateur de Muddy Waters research


Tagged , , ,

Articles liés

One Commentaire

  1. Jean Michel Guerin de Beaumont19/03/2016 at 06:01

    Y’ a t ‘il une anguille sous roche ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.