Carrefour Un combat pour la libertél

Les commerçants veulent plus de produits locaux dans leurs rayons

20/07/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 2 Commentaires

Comeos, la fédération du commerce et des services belge, va stimuler les partenariats entre producteurs locaux et supermarchés pour développer les produits locaux. Pour ce faire, la fédération lance une brochure qui sera présentée lors de la Foire agricole de Libramont.

Acheter des produits locaux soutient l’économie locale

« 85% des Belges achètent des produits belges au moins une fois par semaine et 42% même une fois par jour », souligne Dominique Michel, CEO de Comeos. « Les produits locaux présentent divers avantages. En achetant local, vous soutenez un producteur local ainsi que l’économie locale. Les produits doivent être transportés moins loin, ce qui est bénéfique pour la mobilité et l’environnement. De plus en plus de consommateurs et de commerçants ont conscience de ces avantages. »

99% de la viande de porc d’origine belge

« Les supermarchés belges vendent déjà beaucoup de produits locaux. Vous les reconnaissez facilement au drapeau belge », indique Dominique Michel. « Si nous considérons les produits par catégorie, nous constatons que 99% de la viande de porc vendue dans les magasins est d’origine belge. Pour la viande de bœuf et de veau, il s’agit de 95% et pour les « autres viandes » de 77%. Le lait (91%) et les œufs (80%) sont aussi majoritairement d’origine belge. En saison, les légumes provenant de la production locale peuvent atteindre 74%, les fruits 72%. Il y a bien entendu aussi les types exotiques que les agriculteurs belges ne produisent pas. »

Renforcer encore la collaboration avec les producteurs locaux

« Les commerçants entendent miser encore davantage sur ces partenariats avec des producteurs locaux. Pour encourager de tels partenariats, Comeos organise un séminaire lors de la Foire agricole de Libramont. Nous y présenterons aussi une brochure, qui explique aux agriculteurs quelles étapes ils doivent parcourir pour vendre leurs produits à une chaîne de magasins et qui ils peuvent contacter à cet effet dans les différentes enseignes », conclut Dominique Michel, le CEO de Comeos.

produits locaux

Tagged

Articles liés

2 Commentaires

  1. BB KING20/07/2016 at 17:00

    Le problème : il y a beaucoup de producteurs locaux qui produisent de très mauvais produits. Des vacanciers se plaignent des melons sans aucun gout, des pêches pourries, des haricots pourris dans les étalages notamment lorsqu’il y a des ventes sur les routes du sud-ouest, en plein soleil avec une température de plus de 30 degrés cela n’est pas très honnête, dans les hypermarchés cela n’est pas mieux que des produits Made in Espagne !

  2. Soulabail20/07/2016 at 17:10Auteur

    C’est au commerçant de faire ce tri…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour