Carrefour Un combat pour la libertél

Le commerce en Wallonie lance une grande opération de nettoyage

19/11/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Le commerce lance la plus grande opération de nettoyage jamais organiséeLa semaine prochaine, 1.100 magasins participeront aux Retail Clean Up Days en Flandre et en Wallonie. Cette initiative de Comeos, la fédération du commerce et des services, s’inscrit dans le cadre d’une campagne à grande échelle contre les déchets sauvages. Au total, les commerçants de 366 villes et communes flamandes et wallonnes procèderont au  ramassage des déchets sur 5,7 millions de mètres carrés, soit l’équivalent de plus de 1.150 terrains de football.

Les Retail Clean Up Days se dérouleront durant la Semaine européenne de la Réduction des déchets, du 19 au 27 novembre, en collaboration avec le réseau pour la propreté publique indevuilbak.be en Flandre et la cellule « Be WaPP – Pour une Wallonie Plus Propre » en Wallonie. Chaque commerçant participant s’est engagé à ramasser les déchets dans un périmètre de 25 mètres autour de son point de vente. Dominique Michel, CEO de Comeos : « Avec 1.100 magasins participants, il s’agit là de la plus grande opération de nettoyage jamais organisée dans le commerce. Plus de la moitié des villes et communes flamandes et wallonnes seront représentées. Jamais encore autant de commerçants ne se sont retroussé les manches en même temps pour lutter contre la pollution sauvage ».

Le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO, à l’initiative du Grand Nettoyage de Printemps, se réjouit de constater la mobilisation du secteur de la distribution, au delà de la mobilisation citoyenne. En avril dernier, 40.000 wallons se sont regroupés en équipe pour donner un coup d’éclat à la Wallonie à travers cette grande action de sensibilisation à la propreté publique.

Vivre et faire ses courses dans un quartier propre

Les déchets sauvages sont un problème sérieux. En Flandre et en Wallonie, plus de 23.000 tonnes de déchets sont jetés dans les rues chaque année. Pour nettoyer tout cela, plus de deux mille camions-poubelles seraient nécessaires, sans parler des coûts de ramassage de l’ordre de dizaines de millions d’euros. Du reste, 85% des Belges citent la pollution sauvage comme étant l’un de leurs principaux motifs d’exaspération. Pourtant, nous sommes tous responsables du problème.

Une sensibilisation du personnel et des clients

Cette grande opération de ramassage des déchets du secteur du commerce s’inscrit dans le cadre d’une approche globale visant à lutter contre la pollution sauvage. Le personnel des magasins a été sensibilisé à participer à cette action et les clients des magasins ont été informés via des affiches dans les magasins-mêmes. Afin de montrer leur engagement à leurs clients, les membres du personnel des enseignes participantes porteront un badge témoignant de leur engagement.

Le Ministre et les grands patrons en Wallonie se retrousseront les manches

À l’occasion des Retail Clean Up Days, le Ministre wallon de l’Environnement Carlo DI ANTONIO, participera à l’opération de ramassage chez Carrefour à Jambes le mardi 22 à 11H00 (Avenue Prince de Liège 57-59).   Baudouin Van Eeckhout (Président de Fost Plus) sera présent aussi. Et mercredi 23 novembre, les CEO de Colruyt, Carrefour, Delhaize, Makro et Lambrechts se muniront de leur pelle et de leur balayette pour aller ramasser les déchets sauvages à Bruxelles.

Dominique Michel : « Comment pourrions-nous mieux démontrer notre engagement qu’en allant ramasser nous-mêmes les déchets dans les rues qui nous entourent avec les CEO de nos grandes entreprises ? ».wallonie


Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.