Carrefour Un combat pour la libertél

La CPME demande l’organisation d’Etats généraux du centre-ville

12/09/2017 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Vivement préoccupée par la désertification galopante des centres-villes en France, la CPME a adressé fin août une lettre ouverte au Président de la République et au Premier Ministre afin que soient organisés des Etats généraux du centre-ville, avec l’ensemble des parties prenantes que sont les ministères de l’Economie, de l’Education nationale et de la Cohésion des territoires, les élus et les acteurs impactés, dont la CPME.

Pour des Etats généraux du centre-ville

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : entre 2001 et 2015, 87% des centres-villes ont vu leur vacance commerciale augmenter. En 2015, la vacance moyenne du parc de locaux commerciaux s’élève à 9.5%, montant à 11,1% dans les cœurs d’agglomérations de moins de 50 000 habitants.

Le rapport d’information n°676 du Sénat sur la revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs, publié le 20 juillet 2017, confirme ce contexte de dégradation.

La CPME active pour les TPE-PME

La CPME, qui défend la dimension humaine puisée dans son terreau de TPE/PME où les relations interpersonnelles sont directes, estime qu’au-delà des seules conséquences sur les entrepreneurs et leur commerce, il s’agit véritablement d’une question de société.

Les répercussions inquiétantes de ce phénomène sur le tissu social sont, d’une part, le défaut d’entretien et la perte de valeur du bâti causés par le départ des classes moyennes des centres-villes et, d’autre part, la désertion des établissements scolaires confrontés à une ghettoïsation diffuse.

« Moins de commerces, moins de ressources, moins de diversité, c’est une véritable perte d’attractivité économique pour les villes, insiste la CPME qui propose des solutions innovantes et urgentes dans le décloisonnement des acteurs et des dispositifs, dans la mobilisation concertée des uns et des autres sur des objectifs identifiés et des mesures fortes aux résultats quantifiables. »

Des solutions économiques ont pourtant été évoquées permettant de relancer l’activité en France et notamment l’activité de commerce, en dehors même des actions individuelles ou collectives au sein des communes. On l’on ne parle même pas de la réponse par l’humour de « Mo Mo Prix », sur Paris.

Mo Mo Prix Monoprix

CPME Etats généraux du centre-ville

Tagged , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

20e Colloque Etienne Thil 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour