Carrefour Un combat pour la libertél

Les enseignes de la FCD s’engagent à 5% d’augmentaiton pour les éleveurs laitiers

08/04/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 3 Commentaires

FCDLes enseignes en appellent à la contractualisation entre filières agricoles et à la transparence des coûts et des marges des industriels privés et coopératifs

Selon un communiqué de la FCD : « Certains éleveurs laitiers sont dans une situation conjoncturelle difficile, du fait, notamment, de l’augmentation forte des prix des matières premières agricoles entrant dans la composition des aliments pour bétail. Alors même que les enseignes de la FCD (Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Monoprix) ont déjà accepté des hausses de tarifs, elles proposent ce jour d’augmenter de manière exceptionnelle, pendant les trois prochains mois, leur prix d’achat de 2 centimes d’euros par litre de lait de consommation, soit plus de 5% d’augmentation.
Les enseignes de la distribution n’achetant pas directement aux producteurs, les industriels du lait devront s’engager à reverser l’intégralité de cette hausse à leurs fournisseurs, éleveurs laitiers, pour l’ensemble des marques y compris les marques nationales. Pour ce faire, les industriels devront mettre en œuvre une totale transparence de leurs marges, sous le contrôle des Pouvoirs publics.
Afin de permettre son effectivité, cette hausse exceptionnelle devra faire l’objet d’un engagement signé par tous les acteurs de la filière auprès des ministères de l’Agriculture et de l’Economie ainsi que d’un avis favorable des autorités chargées de la concurrence.
Les enseignes de la FCD montrent ainsi leurs capacités, par des engagements volontaires, à renégocier et prendre en compte les situations conjoncturelles de leurs partenaires. Passer par une réforme de la LME, comme le suggèrent certains, ne servirait à rien pour résoudre ce type de crise exceptionnelle.
Les enseignes de la FCD demandent que soit enfin mise en œuvre la solution pérenne à cette situation : une contractualisation effective entre fabricants d’aliments pour bétail et éleveurs. Il est impératif que les filières animales et végétales trouvent des accords de long terme pour éviter les effets d’une volatilité qui s’annonce durable. Les consommateurs, dans un contexte de recul historique du pouvoir d’achat, ne peuvent supporter seuls, dans la durée, les coûts des surprofits de certains.

Observatoire de la Formation des Prix et des Marges
Elles demandent également avec force que l’Observatoire de la Formation des Prix et des Marges, dont l’activité s’est largement cantonnée, à ce jour, aux marges de la distribution, s’attache sans délai, conformément à son objectif initial, à également mettre en évidence les marges nettes des industriels privés et coopératifs.
La FCD, dont les enseignes ont joué le jeu de la transparence, rappelle que la marge nette du rayon laitier frais, telle que ressortant des travaux de l’Observatoire, est de 1,9%. »

FCD : La Fédération représente les entreprises du commerce à prédominance alimentaire. Ce secteur compte 750 000 emplois, 1 750 hypermarchés, 5 400 supermarchés, 4 700 maxidiscomptes et 17 950 magasins de proximité, soit environ 30 000 points de vente pour un volume d’affaires de 170 milliards d’euros. Elle intervient notamment dans les domaines de la sécurité alimentaire, le développement durable, les relations économiques (PME, industriels, filières agricoles), les relations avec les partenaires sociaux et sur les sujets liés à l’aménagement du territoire et d’urbanisme commercial.

www.fcd.asso.fr www.fcd-leblog.fr


Tagged ,

Articles liés

3 Commentaires

  1. xavier kemlin09/04/2013 at 12:33

    et pour la charcuterie ??

  2. Le Loup10/04/2013 at 13:34Auteur

    Hors sujet face à cette décision…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.