Carrefour Un combat pour la libertél

IAA : un secteur sous tension selon l’ANIA

12/04/2018 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Les négociations commerciales 2018 se sont révélées désastreuses pour les entreprises alimentaires, bien loin des États Généraux et des engagements pris selon l’ANIA. Dans son Observatoire des négociations commerciales, l’ANIA a ainsi recensé de nombreuses demandes de baisses de prix agressives et systématiques, se rajoutant ainsi à des “comportements irrespectueux, mauvaises pratiques et menaces en forte augmentation, créant un climat délétère” mettant sous tension le secteur des IAA.

Dans le détail, près de la moitié des entreprises consultées ont signé en déflation. Par ailleurs, aucune amélioration n’a été constatée pour 92% des entreprises dans leurs relations avec la grande distribution. Plus encore, 46% des entreprises consultées estiment que leurs relations avec leurs clients de la grande distribution se sont dégradées. Dans ce contexte, l’annonce, début avril, par les distributeurs Casino, Auchan et Système U d’un projet d’alliance mondiale pour leurs achats fait craindre aux entreprises un rapport de forces davantage déséquilibré : les entreprises alimentaires feraient face à seulement 3 centrales d’achat. En termes d’emplois, de compétitivité et d’investissements, les risques économiques sont nombreux pour la filière alimentaire, déjà ébranlée par 4 années consécutives de guerre des prix, destructrice de valeur.

L’Industrie agroalimentaire (IAA), en perte de vitesse ces dernières années reste confrontée à de nombreux freins

L’essor de la grande distribution et sa concentration ont bouleversé le paysage de l’IAA. Le secteur de la grande distribution s’articule pour l’heure autour de 4 grandes centrales d’achat alors que le secteur des IAA reste, lui, très émietté, comptabilisant près de 18.000 entreprises. En quelques années seulement, la donne a radicalement changé : le consommateur est plus influent et la grande distribution s’est renforcée. La défense du « pouvoir d’achat » du premier est devenue le cheval de bataille de la seconde. Pour les industriels, il s’ensuit une contraction continue des marges, qui atteignent aujourd’hui un minimum historique. L’envolée du prix des matières premières (+50% en 10 ans) qui ne s’est pas répercutée à l’aval de la filière (croissance de 0% des PGC alimentaires) constitue un facteur d’explication essentiel. Cette guerre des prix, qui cache en réalité une guerre de parts de marché féroce, ne bénéficie pas au pouvoir d’achat des français, devenus de plus en plus exigeants sur la qualité et la traçabilité des produits qu’ils consomment. Au global, les baisses de prix dans la GMS (4 points depuis 2014) ne permettent pas d’enrayer l’érosion du pouvoir d’achat des consommateurs. Au regard du faible poids de l’alimentaire dans le budget des ménages (autour de 10%), la bataille du pouvoir d’achat ne se joue pas dans le caddie de supermarché.

IAA Evolution des prix des matières premières

Pour l’IAA, secteur majeur en termes d’emplois et de performances à l’export, les enjeux sont fondamentaux

Le poids de l’IAA en France n’est plus à démontrer. Avec plus de 18% du chiffre d’affaires industriel, 16% de sa valeur ajoutée et près de 430 000 emplois, le secteur compte et pèse fortement dans l’activité économique de notre territoire. Le secteur transforme 70% de notre agriculture et fait vivre de nombreuses exploitations. De plus, 80% des produits alimentaires consommés en France sont fabriqués localement. L’industrie agroalimentaire compte 98% de petites et moyennes entreprises (PME) qui participent donc à l’aménagement du territoire français. C’est essentiel quand on sait que sur les 20 dernières années, 80% des emplois ont été créés par des PME. Enfin, parce que nous avons tous besoin de nous nourrir, l’agroalimentaire est une des valeurs refuges de la France, même en pleine tourmente financière et économique (source Insee 2018). La relance économique du secteur est donc fondamentale pour l’économie française et la vitalité de nos territoires.

ANIA IAA


Tagged , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.