Carrefour Un combat pour la libertél

Jacques Ehrmann chez Carrefour ?

02/06/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 5 Commentaires

jacques ehrmannC’est LSA qui nous faisait savoir le 1er juin 2013 que “Carrefour aurait recruté Jacques Ehrmann pour piloter son pôle immobilier”. L’annonce officielle ne semble en tout cas pas encore diffusée sur le site de l’enseigne. Il est vrai que les dernières nominations n’avaient pas toutes été précisées. Il faudra encore attendre que l’information puisse se confirmer pour cet homme de 53 ans.

Jacques Ehrmann : nouveau patron corsaire du Ksar des neiges sur Boulogne-Billancourt ?
Nous étions en octobre 2012 lorsque Le Revenu publiait : « L’action Mercialys a peu réagi au communiqué de presse de la société informant qu’après sept ans de bons et loyaux services, Jacques Ehrmann avait présenté sa démission de ses fonctions de président-directeur général. L’ex-PDG de la foncière [de Casino] ‘continuera à apporter son expertise à Mercialys dans le cadre d’une activité de conseil externe’. […] Jacques Erhmann aura permis de créer une foncière au statut fiscal SIIC. » Serait-ce alors, si la nomination était confirmée, le tour de Carrefour de mettre en place un tel montage ?

Qu’est-ce qu’une Société d’Investissement Immobilier Cotée ?
Le principe des « Société d’Investissement Immobilier Cotée » est particulièrement intéressant. « Son métier consiste à investir les capitaux qu’elle collecte non pas dans l’industrie, les services ou le commerce, mais dans l’acquisition ou la construction d’immeubles en vue de leur location » dixit un site spécialisé.

Légifrance précise la particularité des SIIC
« Art. 208 C. – I. – Les sociétés d’investissements immobiliers cotées s’entendent des sociétés par actions cotées sur un marché réglementé français, dont le capital social n’est pas inférieur à 15 millions d’euros, qui ont pour objet principal l’acquisition ou la construction d’immeubles en vue de la location, ou la détention directe ou indirecte de participations dans des personnes visées à l’article 8 et aux 1, 2 et 3 de l’article 206 dont l’objet social est identique.
« II. – Les sociétés d’investissements immobiliers cotées visées au I et leurs filiales détenues à 95 % au moins, directement ou indirectement, de manière continue au cours de l’exercice, soumises à l’impôt sur les sociétés et ayant un objet identique, peuvent opter pour l’exonération d’impôt sur les sociétés pour la fraction de leur bénéfice provenant de la location des immeubles et des plus-values sur la cession à des personnes non liées au sens du 12 de l’article 39 d’immeubles, de participations dans des personnes visées à l’article 8 ou dans des filiales soumises au présent régime.
« Les bénéfices exonérés provenant des opérations de location des immeubles sont obligatoirement distribués à hauteur de 85 % avant la fin de l’exercice qui suit celui de leur réalisation.
« Les bénéfices exonérés provenant de la cession des immeubles, des participations dans des personnes visées à l’article 8 ou dans des filiales soumises au présent régime sont obligatoirement distribués à hauteur de 50 % avant la fin du deuxième exercice qui suit celui de leur réalisation.
« Sont exonérés les produits versés en application des trois alinéas précédents s’ils sont distribués au cours de l’exercice suivant celui de leur perception par une société ayant opté pour le présent régime.
En des termes plus simples : ce régime français des SIIC a été crée afin de favoriser la détention, le développement et l’arbitrage d’actifs destinés à la location (immobilier d’entreprise, de services, d’exploitation ou d’habitation). L’option pour ce statut est valable pendant une durée minimale de 10 ans. Il permet à la société de bénéficier d’une double exonération fiscale : une exonération de l’impôt sur les sociétés ainsi qu’une exonération sur les plus-values. En contrepartie, les sociétés ont l’obligation de distribuer au moins 85 % du résultat courant, 50 % des plus-values réalisées ainsi que 100 % des dividendes reçues de leurs filiales.
Il faudra juste que les projets envisagés soient cohérents avec la volonté actuelle du groupe de remettre d’aplomb ses actifs. Il est vrai qu’un véritable plan Marshall sur les magasins.

Biographie de Jacques Ehrmann : Diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales, Jacques Ehrmann a débuté sa carrière comme responsable régional du développement puis directeur du développement de Méridien SA. En 1989, il devient Secrétaire Général en charge des acquisitions, du développement et des affaires juridiques de la Société des Hôtels Méridien. Il rejoint Eurodisney en 1995 en qualité de Directeur Général de Disneyland Paris Imagineering. En 1997, il intègre le groupe Club Méditerranée comme directeur du développement, du patrimoine et de la construction. En 2000, il devient Directeur Général de la division « Nouvelles activités ». Il dirigeait les activités immobilières et expansion de Casino depuis 2003 et assumait également les fonctions de Président-Directeur Général de la Société.


Tagged ,

Articles liés

5 Commentaires

  1. Anonyme02/06/2013 at 17:04

    C’est JCN qui doit être content ! ;o))

  2. Le Loup02/06/2013 at 17:35Auteur

    Dans quel sens…

  3. Anonyme03/06/2013 at 10:26

    Dans le sens de l’histoire ! ;o))

  4. Le Loup03/06/2013 at 11:32Auteur

    ;-) Bien vu…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn