Carrefour Un combat pour la libertél

Jour de colère : discours de Xavier Kemlin à la manifestation du 26/01

01/02/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 9 Commentaires

Rassemblées à l’appel du collectif “Jour de colère”, 17 000 personnes selon la police, ont convergé dimanche 26 janvier vers la place des Invalides à Paris, sous une pluie battante, aux cris de “Hollande démission”. Ils sont 120 000 selon les organisateurs.

Discours de fin de journée,
Xavier Kemlin devant les manifestants du Jour de Colère.

Dans un sondage du Midi Libre 90% des citoyens ne veulent pas payer pour Valérie Trierweiller !
Ce n’est pas moi qui le dit !
Mais Vous, les Français !

Il en sera de même pour elle : Julie Gayet !
Nos impôts serviront donc, après la Pompadour, à entretenir encore la Médicis !

Oui, vous disiez :
« Moi, Président normal ! Je serai Exemplaire…
Je reformerai le statut pénal du chef de l’Etat afin de pouvoir répondre devant la Justice ! »
Ce n’est pas moi qui l’ai dit !
Mais Vous, M. le Président ! Encore un reniement ?

Non, M. le Président !
Vous n’êtes pas un Président Normal !
Non ! Vous n’êtes pas un Président Exemplaire !
Sinon, vous feriez passer les intérêts de la France
– et sa sécurité qui est entre vos mains –
devant votre propre libido !

Non, M. le Président !
En temps que premier des Français,  vous ne pouvez demander le respect de votre vie privée,
ni pour masquer vos escapades nocturnes !
ni pour cacher vos mensonges !

Oui, M. le Président, vous avez menti !
Autant aux français qu’à vos maîtresses !

Moi, Xavier Kemlin,
j’ai donc décidé – il y a un an déjà – de porter plainte contre Valérie Trierweiler.
Pour attirer votre attention, M. le Président, l’attention de tous les citoyens, sur le fait que cette dame n’avait aucun lien juridique avec les Français et que nos impôts ne pouvaient servir à l’entretenir !
Cette plainte est toujours en cours.
En cours d’instruction auprès du premier président de la cours d’appel de Paris, contrairement à ce que dit cette presse !
Cette presse aux ordres, subventionnée par nos impôts !

Aujourd’hui, M. le Président !
Vous avez cru bon devoir récidiver avec Julie Gayet !
Elle ne sera que la prochaine… victime !
Et nous, les millions de Français payerons – encore – pour vos ébats !

Moi, Xavier Kemlin,
j’ai donc décidé de vous poursuivre en déposant une nouvelle plainte : contre vous-même cette fois !

Oui, M. le Président,
une plainte pour détournements de fonds public !
Pour vous faire bénéficier de la jurisprudence Chirac, que vos amis et vous-même avez mis en place, conformément à l’article 68 de notre Constitution !
Le délai de prescription de vos actes est enfin stoppé !
Et un jour, M. le Président, vous aurez à rendre des comptes devant tous les cocus.
Tous les cocus de la République dont j’estime faire parti !

Les Français souffrent M. le Président !
Ils souffrent du chômage !
Ils souffrent de l’exclusion !
Ils souffrent des impôts !
Ils souffrent de cette braguette ouverte !
N’avez-vous – comme vos amis – que cela en tête ?

Vous deviez être le serviteur acharné de votre peuple : jour et nuit !
Dans la lutte, contre ce chômage !
Contre cette exclusion sociale !
Contre ce racisme !
Contre ces hausses d’impôts qui condamnent à terme la compétitivité et l’existence même de nos entreprises !

Oui, M. le Président,
si vous souhaitez avoir une vie normale, une vie sexuelle extravertie, démissionnez !
Comment des hommes et des femmes peuvent-ils encore vous accorder leur confiance ?
Alors que vous avez toujours été incapable de prendre la moindre décision, le moindre engagement vis-à-vis d’une femme d’abord :
Ségolène !
puis Anne !
puis Valérie !
maintenant Julie !

Comment, M. le Président,
allez-vous prendre des décisions pour nous : nous les cocus de cette République Exemplaire ?

Alors, M. le Président
Il est encore temps !
Partez ! Partez vite en voyages de noces !
Le mariage pour tous vous l’avez voulu !
Alors, profitez-en ! Avant que les français ne vous fassent partir !

Oui, M. le Président,
Rendez-nous notre démocratie, rendez-nous notre Marianne.
Et moi, Xavier Kemlin, je dis à tous les citoyens : « Vive la République. Vive la France ! »

jour de colere xavier kemlin

affiche jour de colère


Tagged , , ,

Articles liés

9 Commentaires

  1. dramatisation26/01/2014 at 23:25

    Quel rapport avec CarrefourUncombatPourLaLiberté ?
    Le Loup, c’est étrange non ?

  2. Le Loup27/01/2014 at 08:58Auteur

    Le lien est là
    De nombreuses thématiques sont liées. Le rapport avec l’humain notamment des pouvoirs en place.

  3. Gregorian27/01/2014 at 13:42

    Mr Kemlin, il vous faudra aussi déposer une assignation contre madame Trierweiler pour destruction et saccage volontaire d’effets et mobiliers du patrimoine national ( donc appartenant à l’état). Selon la presse, les dégâts seraient de l’ordre de plus ou moins 3 millions d’euros dont une pendule en céramique de Sèvres du 18ème siècle dont la seule valeur est de 900.000 euros.

  4. Anonyme28/01/2014 at 09:00

    Le lien avec Carrefour ?
    C’est Monsieur K. qui a demandé à Georges s’il souhaitait venir chez Carrefour !
    Monsieur O. était une erreur de casting.
    Il est parfois difficile d’avoir raison avant tout le monde ! N’en déplaise à certains…

  5. xavier kemlin29/01/2014 at 09:48

    Merci @anonyme qui manifestement connait bien le dossier ! Et oui, lors du choix de Lars olofsson, j’avais dit au conseil d’administration que c’était une erreur de casting !
    Trois ans après un administrateur m’a téléphoné pour me dire que j’avais raison, qu’il allait virer Lars (chose d ailleurs que j’ai dite à Lars 3 mois après lors de notre rencontre à la fin de ma grève de la faim, sachant que mes conseils avaient portés leurs fruits) arrivée d’une Grande Pointure comme j’ai dit pudiquement à la presse !)
    C’est moi qui ai téléphoné à GP pour savoir s’il était d’accord pour venir ! Je me suis même payé le luxe de lui dire que je lui botterai le cul s’il refusait !

    MORALITE : Quand on regreffe la tête à un canard ! Il en perd la mémoire !

  6. Sniper06/02/2014 at 14:43

    Même sans regreffer la tête, les entreprises perdent la mémoire de leur histoire qui peut servir à créer leur avenir. Tout sous un même toi, la marchandise est le décor du magasin, des allées larges et dégagées, toute absence de résultat…

  7. Sniper06/02/2014 at 14:45

    La plus importante un magasin propre, plein et étiqueté avant l’ouverture !

  8. Le Loup06/02/2014 at 18:10Auteur

    plein, propre, prix…

  9. xavier kemlin12/02/2014 at 15:52

    A partir de mardi la majorité silencieuse monte sur paris ! pour redonner le pouvoir au peuple ! appel á bloquer á partir de mardi soir toutes les prefectures et sous prefectures
    faites circulez !
    faites circulez !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.