Carrefour Un combat pour la libertél

Le chiffre d’affaires 2015 de Carrefour est-il véritablement en hausse ?

16/01/2016 par Soulabail rubrique Finance - 4 Commentaires

Voici un titre qui peut paraître étrange puisque Carrefour nous dit que son chiffre d’affaires est en hausse… Si l’on reprend les chiffres que vient de diffuser le Groupe Carrefour pour le quatrième trimestre (T4 comme disent les initiés) ainsi que pour le total de l’enseigne au niveau mondial sur l’année 2015, avec la cohorte des porte-plumes à la petite semaine qui reprennent en cœur le communiqué diffusé par l’entreprise. Nous voilà peu ou prou avec une analyse où tout le monde se félicite d’être heureux. Vous en rêviez déjà. Vous l’attendiez depuis longtemps. Bienvenue dans le monde merveilleux… des Bisounours !

« La bonne dynamique de notre modèle »

Reprenons – parcequ’il s’agit là d’un modèle du genre – l’article diffusé par Les Echos. Le titre « Carrefour réussit son pari européen » est déjà tout un programme pour le Dieu tout puissant propriétaire du journal, Oh Bernard. Pendant que l’on fait la livraison annuelle des offrandes, autant reprendre un verbatim : [« Cela confirme la bonne dynamique de notre modèle », basé sur « un portefeuille de pays équilibré, une dominante alimentaire et différents formats » de magasins, s’est félicité le directeur financier du groupe, Pierre-Jean Sivignon, lors d’une conférence téléphonique]. La soupe est livrée ! Vous me direz « c’est normal », maintenant on fait même du Drive. ;-)
Les offrandes continues. Nous sommes très heureux d’être content, que l’on vous dit. Il y a bien un bémol avec « Au final, seule l’Asie demeure une déception. » C’est vrai que pour le reste, circulez, y a rien voir, ni à dire.
Allez, c’est bien connu, nous sommes dans un monde où, heureusement, nous bénéficions d’une vraie presse indépendante.
Dormez braves gens. On s’occupe de vous. On s’occupe de tout qu’on vous dit… Allez, oupps. Au dodo ! N’oubiez pas votre Bisounours, c’est votre seul ami.

« C’est quelqu’un qui m’a [pas] dit… », version modifiée de Bruni !

  • On ne vous aura pas dit au passage que l’on vient de s’acheter à prix d’or, et avec une dette toute mignonne dans le berceau, une ribambelle de bébés magasins dont on s’était amputé pour une bouchée de pain et qu’il s’agissait là du moyen de faire gonfler la proxi, tout en servant pour la deuxième fois du foi gras pour le Dieu Oh Nanard, au champagne évidemment… puisque la bête a été refusée par une autre enseigne, car trop endettée pour le prix : pas bête !
  • On ne vous aura pas non plus pointé du doigt que les hypers France sont toujours à l’arrêt, avec un chiffre d’affaires qui grandit moins vite que l’inflation et que personne ne sait comment s’en sortir alors qu’il s’agit là du 1/4 du CA de l’enseigne.
  • On ne vous aura pas dit que les PGC ont gardé des prix stables, signe de la décroissance des marchés, alors que de nombreuses matières premières s’effondrent sur la période.
  • On en vous aura pas dit que nos dirigeants politiques, en pleine aplasie, ne sont pas remis dans le droit chemin par la réelle politique de terrain des magasins de qui dépend seule pourtant la relance du pouvoir d’achat.
  • On ne vous aura pas dit qu’aucune enseigne ne redonne de gain de pouvoir d’achat pour les clients et les salariés et surtout qui est en train de se l’accaparer au même moment.
  • On ne vous aura pas dit non plus, qu’aussi bien pour la communication que pour l’offre, rien de révolutionnaire n’a été engagé depuis des années chez Carrefour.
  • « Serais-ce possible alors ? »

C’est vrai qu’il faut savoir positiver, avec la quantité d’années d’expérience qui passent à la trappe au même moment. Chut… Faut pas le dire… Même les agités ne s’agitent pas pour cela… Rentrez les banderoles les gars, c’est l’heure de Morphée. Vous avez votre ami ? Du bleu ou du mauve, vous préférez lequel ?

C’est la hausse… à tous les étages pendant ce temps là

On se doutait bien que Les Echos, cher à Bernard, n’allaient pas non plus tirer sur l’ambulance… alors autant le jouer en escadrille avec le Figaro, qu’affectionne Papy Marcel. C’est finalement la même histoire tout cela. Avec le titre « Carrefour, vente 2015 en hausse de 2,7% » on a juste perdu 2,7% au passage avec le chiffre sur-vendu par le communiqué de presse de +5,3% hors essence à changes constants et +3,0% en organique, pour les chiffre d’affaires à 86,3 Md€ pour le groupe.

L’entête du communiqué du groupe est un modèle :


France : la croissance continue, +5,3% hors essence et de +1,1% en organique

  • Tous les formats sont en croissance pour la troisième année consécutive, illustrant la dynamique du multi-format
  • La conversion des magasins DIA se poursuit

International : croissance de +5,3% hors essence à taux de change constants et de +4,5% en organique

  • Accélération de l’Europe, notamment en Espagne et en Italie ; tous les pays sont en croissance en comparable sur l’année
  • Très bonne performance de l’Amérique latine dans un environnement plus difficile
  • La croissance se confirme à Taiwan, le plan d’action se poursuit en Chine

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2015 : 22,4 Md€, +4,1% hors essence à taux de change constants, +2,4% en organique

  • France : croissance de +3,3% hors essence et de -0,3% en organiqu
  • International : croissance de +4,8% à taux de change constants hors essence et accélération de la croissance organique à +4,5%

Résultat Opérationnel Courant 201

  • Le Groupe confirme que le ROC 2015 sera en ligne avec les 2,45 Md€ attendus

Juste trois petites réflexions pour le service communication et le Conseil d’Administration :
– « dans le tiroir caisse d’un magasin, on ne fait jamais entrer un pourcentage » dixit les principes de Bernardo Trujillo ;
– si les salaires stagnent, que le chômage augmente… comment arrive-t-on à faire croître en France – alors même que la part de marché est très combattue – un chiffre d’affaires ?
– pourquoi, avec de telles hausses de chiffre d’affaires au niveau mondial et en France, ne pas augmenter les salaires ?

A regarder de plus prêt, y a comme un truc ! Que compare-t-on dans ce pourcentage de croissance de +0,6% ? Ne disait-on pas que tous les formats étaient en croissance alors que le chiffre d’affaires, sur deux documents comparables, semble baisser pour les hypermarchés, comme pour les supermarchés, sur la zone France…

chiffre daffaires carrefour 2015
Sources : rapports annuels du groupe sur 2014 et 2015.

Par ailleurs, lorsque vous avez soin de présenter les chiffres sur plusieurs années, entre plusieurs documents présentés aux actionnaires, jouer entre les HT et les TTC d’une année sur l’autre, jouer sur les zones géographiques incomparables, n’augmente pas les confiances des petits actionnaires… A propos, c’était sympa l’idée de faire un Club, n’est-ce pas Franck ! N’oubliez pas tout de même qu’un commerçant qui ne sait pas compter, on l’appelle toujours Hermès et que le cours de bourse vient malheureusement de saluer à sa manière la performance

Pour ceux qui veulent (re)garder le communiqué : 2016-14-01 – CP – Chiffre d’affaires T4 2015.
Et comparer avec les années précédentes :
– en 2014
– en 2013, là c’est du HT toutes zones…

bisounours carrefour

Tagged , ,

Articles liés

4 Commentaires

  1. L heritier16/01/2016 at 12:00

    Y’en a qui on l’habitude de se beurrer la tartine ! Surtout de foie gras !

    Principe de la permanence des méthodes
    Article L123-17 du Code de Commerce (extrait)
    « A moins qu’un changement exceptionnel n’intervienne dans la situation du commerçant, personne physique ou morale, la présentation des comptes annuels comme des méthodes d’évaluation retenues ne peuvent être modifiées d’un exercice à l’autre »
    Cette disposition vise à assurer la cohérence des informations comptables fournies au cours des exercices successifs.

  2. Soulabail16/01/2016 at 12:40Auteur

    Pour info, nous apprenons qu’un minoritaire vient de saisir l’AMF à ce sujet.

  3. JULIEN18/01/2016 at 17:22

    Les Informations délivrées par le service communication de l’Enseigne ne sont pas forcément le credo de l’Actionnaire –
    Les informations délivrées par une presse menacée quotidiennement par la concurrence web ne sont pas forcément le réel absolu il faut y voir plutôt quel nombre d’adhérents de l’Enseigne passe au stade d’abonnés et le nombre de publi-reportages achetés par l’enseigne –
    Suivant cette présentation on découvrira une presse publiant tel chiffre et analyse et telle presse diffusant le contraire –
    Sur le cas Carrefour le magazine LSA est très pondéré dans la performance sans réussite, allant plutôt sur le terrain de « bons résultats » à l’inverse « Boissons » et « Linéaires » relèvent la faiblesse des résultats 2015 –
    Au-delà de cette opposition de chiffres les grandes envolées lyriques et promesses de l’Equipe actuelle sont très loin des résultats obtenus et les « grands professionnels » reconnaissant la valeur de « l’équipe Plassat » doivent avaler leur chapeau = ils n’ont pas de solutions –
    Si ! …. une seule solution …
    Une seule Solution reprendre le concept « Carrefour Planet » pour les Hypers !
    C’est ce qui est décliné au nouvel Hyper à Mons –
    Mais après des années perdues peut-on faire du neuf avec de l’ancien ?
    Un autre point pénalise CARREFOUR, c’est la nouvelle « team » recrutée ces dernières années au siège de Carrefour France –
    A fréquenter ces gens on se demande qui a pu faire ce recrutement ?

  4. Debeaumont18/01/2016 at 19:52

    En trois années Olofsson aura coûté 60 à 70 millions au géant de la distribution, appartement de fonction et voiture haut de gamme avec chauffeur compris !
    Alors qu’il lui aura fait perdre près de 7 milliards de valeur boursière !
    Lors de l’arrivée d’Olofsson, le 14 novembre 2008, l’action était cotée 31,77 € et lors de son départ, le 23 mai 2012, elle ne cotait plus que 14,40 € !
    En 2009 ses revenus s’élevaient à 6.917.043 € !
    Le concept Carrefour Planet n’est sûrement pas la solution !
    Monsieur Marcel Fournier disait : « Nous pensons que l’intérêt de la vie d’un homme c’est de gagner sa vie et surtout de s’intéresser à son travail, c’est une satisfaction bien bien plus grande » !
    Chez Carrefour il faut une grande lessive !
    Pour la succession de M. Plassat actuellement (mon nom est personne)
    En 2018, il faudra une personne d’une grande compétence, vu la sclérose à tous les étages !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour