Carrefour Un combat pour la libertél

Le fils de l’épicier est loin d’Edouard Leclerc

12/04/2018 par Soulabail rubrique Actualité retail, Humour - 0 Commentaire

Le fils de l’épicier est initialement un film avant d’être un livre dont le titre est repris pour l’occasion par Michel-Edouard Leclerc. On ne fera évidemment pas la confusion entre les deux mais il est toujours étonnant de voir le parallèle qui peut être fait entre un film sur la vie d’une petite exploitation ambulante de campagne et l’exploitation familiale et sociale telle qu’imaginée par Edouard Leclerc – l’Expérience comme il l’évoquait dans les premières années – construite comme une action sociale au profit des français, avant que le terme même de distribution soit supprimé des frontons des magasins courant 1981…

Le fils de l’épicier… l’histoire d’une reprise

“Quand Antoine propose à Claire, sa meilleure et seule amie, de lui prêter de l’argent, il est loin d’imaginer où le mènera sa promesse. Car de l’argent, Antoine n’en a pas.
A trente ans, il traîne une existence jalonnée de petits boulots et de grosses galères. Pour tenir sa parole, il n’a d’autre choix que d’accepter de remplacer son père, épicier ambulant, parti en maison de convalescence après un infarctus.”

Bien loin d’Edouard Leclerc

Nicolas Cazalé, Clotilde Hesme, Daniel Duval, Jeanne Goupil, Stéphan Guérin-Tillié auront donc joué dans le film “Le fils de l’épicier présentant la vie d’un épicier de campagne. Une vie très différente finalement de celle de Michel Leclerc qui, l’on s’en souvient, était grossiste sans n’avoir jamais été épicier, mais dont ce mythe remonte à une émission “5 colonnes à la une“, et qui avait cette opposition farouche envers le commerce de détail et avait alors utilisé le terme biblique de “distribution” pour désigner son métier.

Une opposition assumée alors contre les représentants des trusts et leurs représentants que l’on retrouvait généralement au sein des chambres de commerce et leurs écoles…

Le fils de l'épicier différent Edouard Leclerc Le fils de l'épicier

Le livre à ne pas confondre

Le Fils de l’Épicier… le livre qui sera en vente dans toutes les bonnes épiceries… et librairies au prix public de €17,95 ;- )

le fils de l'épicier michel édouard leclerc

A paraître aux Editions Michel Lafon – 978-2749929064

“N’allez pas chercher la liste chronologique de ses faits d’armes ni l’autosatisfaction d’une réussite « à la française » : l’homme préfère raconter dans le détail les coulisses de la grande distribution et les situations tragi-comiques où se trouve souvent plongé un grand patron en relation constante avec les pouvoirs politique et économique.
Quand on est confronté à la danse mondaine – et parfois absurde – de Kadhafi en visite à Paris, ou au chantage qu’imposa le gouvernement aux grandes surfaces, à l’été 2015, afin de sauver en urgence la filière des producteurs de porc bretons, il faut à la fois une patience rare et un solide sens de l’humour si l’on veut garder son sang-froid. Surtout si vous dirigez l’entreprise la plus spontanément citée parmi les plus ancrées dans notre patrimoine.
Ce patron souvent en première ligne se révèle, au fil des pages, un conteur passionnant en même temps qu’un observateur amusé mais aussi très lucide de notre société. Après tout, chaque centre commercial est un théâtre grandeur nature où nos vies – même intimes parfois – se révèlent de façon inattendue. Et Michel-Édouard Leclerc ne se prive pas de mettre en scène les pièces surprenantes qui s’y jouent.”

.


Tagged , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.