Carrefour Un combat pour la libertél

Le Groupe Casino prend acte de la décision de Standard & Poor’s de passer de BB à BB-

Le Groupe Casino prend acte de la décision de Standard & Poor’s d’abaisser sa notation financière de BB perspective négative à BB- perspective négative et reste concentré sur ses objectifs stratégiques et financiers pour 2019-2021. Ce changement de notation n’a pas d’impact sur la disponibilité ou le coût des ressources financières du Groupe.

Le Groupe Casino prend acte de la décision de Standard & Poor’s d’abaisser sa notation financière de BB-

Au 31 décembre 2018, Casino disposait en France d’une liquidité de 5,0 milliards d’euros de liquidité, se composant d’une trésorerie brute de 2,1 milliards d’euros et 2,9 milliards d’euros de lignes de crédit confirmées avec une maturité moyenne de 2,4 années. Le Groupe, concentré sur la réalisation dynamique des objectifs stratégiques et financiers annoncés pour 2019-2021, a récemment augmenté la cible de son plan de cession d’actifs d’1 milliard d’euros à au moins 2,5 milliards d’euros d’ici le 1er trimestre 2020. Il prévoit par ailleurs de générer, au-delà de ce plan de cession, un free cash-flow France de 500 millions d’euros par an, lui permettant de couvrir ses dividendes et frais financiers.

Pour mémoire, Casino est noté Ba3 perspective négative par Moody’s depuis le 2 avril 2019.

La position de Standard & Poor’s

La dégradation de la notation reflète notre opinion selon laquelle, malgré la performance relativement robuste du groupe en 2018 et la réalisation partielle de son plan de cession de 1,5 milliard d’euros, son effet de levier continue d’être élevé (4,97 sur une base proportionnelle et 4,2 fois sur une base consolidée fin d’exercice 2018). L’amélioration de la performance des ventes ne s’est pas entièrement traduite dans les résultats, qui continuent d’être affectés par les charges de restructuration. Dans le même temps, les flux de trésorerie restent grevés par le fonds de roulement et les paiements d’intérêts et de dividendes élevés.

Notre note tient compte de nos prévisions concernant une amélioration modérée des statistiques de crédit de Casino Guichard-Perrachon S.A. (Casino) entre 2019 et 2020, découlant principalement des plans de cession du groupe. Sur les 1,5 milliard d’euros de plan de cession lancé en 2018, environ 1,1 milliard d’euros ont été encaissés en 2018 et 417 millions d’euros supplémentaires au premier trimestre de 2019. Le groupe a récemment annoncé un objectif plus élevé dans le cadre de ce plan de cession, à 2,5 milliards d’euros, à l’exclusion de la cession potentielle de Via Varejo, qui est également en cours de réalisation.

Extrait du communiqué de Standard & Poor’s du 20 avril 2019.


Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site

Yves Soulabail
Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, membre de l’Académie des Sciences Commerciales. Il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.