Carrefour Un combat pour la libertél

Le groupe LVMH autorisé à racheter Le Parisien et Aujourd’hui en France

21/10/2015 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

L’Autorité de la concurrence a procédé à l’examen de la prise de contrôle exclusif de l’activité d’édition et de commercialisation du Parisien et de sa déclinaison nationale Aujourd’hui en France par le groupe LVMH. Elle autorise ce jour l’opération sans engagements.

Les parties et l’opération

LVMH est une société de droit français contrôlée par la famille Arnault à la tête d’un groupe principalement actif dans le secteur du luxe, mais également dans les secteurs de la presse et des médias. A ce titre, LVMH assure la publication de plusieurs titres, et notamment le quotidien Les Echos et l’hebdomadaire Investir – Le Journal des Finances<.

Par l’opération aujourd’hui autorisée, LVMH prend auprès de la société Les Editions P. Amaury le contrôle exclusif des sociétés en charge de l’édition, de l’impression et de la commercialisation du quotidien régional Le Parisien et de sa déclinaison nationale Aujourd’hui en France.

Impact concurrentiel de l’opération

A l’issue d’une consultation des acteurs des secteurs concernés, l’Autorité a écarté les risques concurrentiels sur les différents marchés (lectorat et publicité).

  • Sur les chevauchements d’activités

Si l’opération donne lieu à quelques chevauchements d’activités sur les marchés de la publication de titres de presse, de l’exploitation de sites internet, de la régie publicitaire et de la vente d’espaces de publicité en ligne non liée aux recherches, ils ne sont pas de nature à porter atteinte à la concurrence sur ces marchés.

  • Sur le risque de verrouillage de la vente d’espaces publicitaires

Par ailleurs, l’opération renforce l’intégration verticale de l’acquéreur : présent en amont en tant qu’annonceur via les différentes filiales de LVMH, le groupe voit sa part de marché renforcée à l’aval par le rachat de nouveaux titres de presse écrite. L’acquisition du Parisien permettra notamment à LVMH de détenir le seul titre actif en matière de publicité commerciale dans la presse quotidienne régionale (« PQR ») en Ile-de-France. Néanmoins, les risques d’atteinte à la concurrence peuvent être écartés, compte tenu notamment de l’étroitesse du marché de la PQR en Ile–deFrance et du caractère improbable d’une stratégie dite de « verrouillage », LVMH n’ayant jusqu’à présent pas privilégié ses propres marques dans les ventes d’espaces publicitaires des titres que le groupe détient et n’étant pas davantage incité à le faire à la suite de la présente opération.

  • Sur les ventes couplées des titres et les couplages publicitaires

Enfin, l’opération permet à LVMH d’accroître son portefeuille de titres de presse écrite. L’Autorité n’a toutefois pas relevé de risque que le groupe mette en œuvre un effet de levier par le biais d’offres couplant ses différents titres. L’Autorité relève notamment que les profils de lectorat du Parisien et Aujourd’hui en France et de celui des Echos et Investir sont éloignés, ce qui réduit l’intérêt d’une vente couplée entre ces titres. En outre, en matière de vente d’espaces publicitaires, les accords de couplage que la nouvelle entité pourrait mettre en œuvre à l’issue de l’opération entre ses différents titres ne soulèvent pas non plus de problèmes de concurrence, compte tenu notamment de la faible attractivité de telles offres.

Il en résulte que l’opération n’est pas susceptible de porter atteinte à la concurrence, ce que le test de marché conduit à l’occasion de ce dossier permet de confirmer. L’Autorité de la concurrence a donc autorisé l’opération sans engagements.

Tagged , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour