Carrefour Un combat pour la libertél

Selon Audrey Tonnelier, du Monde : « Le prix, clé du succès pour les distributeurs »

27/01/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 4 Commentaires

Selon un article d’Audrey Tonnelier, journaliste au Monde, intitulé Le prix, clé du succès pour les distributeurs : « Georges Plassat, le patron de Carrefour, peut pousser un ouf de soulagement. Le groupe de distribution n’a pas déçu pour sa première publication de chiffre d’affaires annuel depuis l’arrivée aux manettes de cet ancien de Vivarte, au printemps 2012, pour remplacer le très contesté Lars Olofsson. […] Carrefour récolte les fruits de sa stratégie de “prix bas toute l’année”, lancée en France à l’été 2011, avant l’arrivée de M. Plassat. […] »
C’est bien là que le bâs blesse selon nous. La France n’a pas changé de stratégie pour le moment. Entre trop tôt et trop tard, qui aura raison ? Difficile d’attendre en tout cas cet achat systématique d’image-prix sans remise en cause du mix de l’enseigne. Il est sans doute dans les tuyaux en fait. On ne peut pas faire de marge sans chiffre d’affaires, c’est bien connu. De fait, on doit évidemment faire du chiffre d’affaires pour générer de la marge. L’on peut également faire du chiffre et ne pas faire de marge ou encore faire de la marge sur les producteurs locaux au profit des multinationales. Ce n’est pas une finalité, on l’aura bien compris, au moment où la proximité n’est pas seulement celle des magasins mais également celle qu’attendent les consommateurs de leurs produits, d’autres pistes sont possibles.

Précisions
La journaliste continue :  « “Carrefour fait face à une enseigne qui peut s’acheter des parts de marché”, résume Yves Soulabail, spécialiste du secteur. Stratégie peu adaptée au groupe de M. Plassat, coté en Bourse, et scruté mois après mois par ses principaux actionnaires (groupe Arnault et Colony Capital), déjà échaudés par ses déboires passés. » Il faut préciser ici qu’il s’agissait surtout d’évoquer la mise en place des drives E.Leclerc, dont l’importance de la part solo rend difficile l’obtention en terme de rentabilité selon les données actuellement disponibles.

drive_categorie

E.Leclerc recherche-t-il la part de marché avec les drives en solo ?

drive_profitabilite

Un impact qui pourrait être fort en terme de rentabilité pour les indépendants E.Leclerc…

Le prix bas est sans doute une approche nécessaire mais non suffisant pour la réussite d’une enseigne. Relations clientèle, décision de terrain, différenciation produits… les clés sont toujours accessibles et proche de la réalité des consommateurs. Une équation qui doit favoriser le compte d’exploitation, toujours tendu au plus juste, pour le bonheur de tous…

Tagged ,

Articles liés

4 Commentaires

  1. Palawan27/01/2013 at 19:43

    Prix bas, mais surtout differenciation !

  2. Le Loup28/01/2013 at 09:56Auteur

    C’est bien l’idée en effet… et à tous les étages.

  3. jean-luc29/01/2013 at 20:12

    est ce que le seul prix “bas” deviendrai racoleur?

  4. Le Loup31/01/2013 at 01:23Auteur

    C’est ce que certains voudraient croire…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour