Carrefour Un combat pour la libertél

Les commerçants plus nombreux à déclarer une hausse de leur activité selon l’INSEE

21/01/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Les chefs d’entreprise du commerce de détail et du commerce automobile sont plus nombreux qu’en décembre à déclarer une hausse de leur activité passée. Le solde correspondant se redresse après le « trou d’air » de décembre 2015.

Selon les chefs d’entreprise interrogés en janvier 2016, le climat des affaires est quasiment inchangé dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles. L’indicateur qui le synthétise gagne un point et se situe à 105. Il est supérieur à sa moyenne de long terme (100) depuis un an. L’indicateur de décembre est légèrement abaissé (−1 point), avec l’intégration de réponses tardives d’entreprises.

Les perspectives d’activité s’améliorent : le solde relatif aux ventes prévues se redresse nettement et celui des perspectives générales d’activité augmente plus modérément. Le solde concernant les intentions de commandes est quasi stable. Chacun des trois soldes est désormais supérieur à sa moyenne de long terme. Les stocks sont jugés stables, encore supérieurs à la normale. Les chefs d’entreprise sont un peu moins nombreux que lors de la dernière interrogation à signaler des baisses de prix, tant sur les derniers que sur les prochains mois. La situation de trésorerie est déclarée un peu plus difficile qu’en novembre.

indicateur climat sectoriel janvier 2016

Le solde sur l’activité rebondit plus fortement dans le commerce généraliste

Pour les détaillants, le solde sur l’activité des trois derniers mois rebondit après sa chute du mois de décembre. Dans le commerce généraliste, le solde augmente vivement et repasse au-dessus de son niveau moyen. En revanche, dans le commerce spécialisé, il progresse modérément et reste en deçà de sa moyenne.

Concernant l’activité des trois prochains mois, les détaillants sont à nouveau plus confiants : le solde relatif aux prévisions de ventes se redresse et retrouve quasiment le niveau de novembre 2015. Celui concernant les intentions de commandes est quasi stable au-dessous de sa moyenne de longue période.

Les stocks sont jugés supérieurs à la normale dans le commerce généraliste, inférieurs dans le commerce spécialisé.

Dans le commerce tant généraliste que spécialisé, les détaillants sont moins nombreux à prévoir de diminuer leurs prix au cours des prochains mois.

Un peu plus de détaillants qu’en novembre jugent leur situation de trésorerie plus difficile, dans le commerce spécialisé notamment.

donnees detailles insee 2015


Tagged

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.