Carrefour Un combat pour la libertél

Les membres de la FCD souhaitent la création d’un fonds de solidarité pour les éleveurs porcins

17/02/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Les enseignes membres de la FCD* annoncent leur accord pour participer à un fonds de solidarité de 100 millions d’euros en faveur des éleveurs porcins. Ce fonds, transitoire, couvrira des versements aux éleveurs pour une période de six mois.

Sa mise en œuvre devra être pleinement conforme aux règles de concurrence et associer l’ensemble des acteurs de la chaîne agroalimentaire : distribution, abattage, charcuterie, restauration collective et commerciale. Un accord de toutes les parties prenantes devra être finalisé dans les prochains jours.

La mise en place du fonds a fait l’objet d’une validation préalable par l’Autorité française de la concurrence, après consultation des autorités européennes.

La création de ce fonds doit s’accompagner de l’arrêt immédiat de toutes les actions provoquant des dommages économiques à l’encontre des magasins et des entrepôts.

Les enseignes de la FCD rappellent que la crise à laquelle les éleveurs porcins sont confrontés ne pourra être surmontée que par des mesures structurelles, ayant notamment pour objectif de renforcer la qualité des produits, de favoriser une restructuration raisonnée, et d’élargir les débouchés à l’export.

*Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Lidl, Système U

Logo fcd nouveau

Communiqué de la Fédération Nationale Porcine :

fnp

roti


 


Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.