Carrefour Un combat pour la libertél

Intermarché : Lettre ouverte à Mme Claire Nouvian – Directrice-Generale de Bloom

10/12/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 2 Commentaires

Nous avions repris sur notre site l’attaque médiatique, par réseaux sociaux interposés, contre Intermarché et l’exploitation par chalutage en eau profonde. Voici en réponse la lettre ouverte présentée par la Scapêche : “Mesdames et messieurs, Nous, marins-pêcheurs et personnel à terre de la Scapêche, avons décidé de sortir de notre réserve et faire valoir notre point de vue sur la pêche profonde. La fin justifie-t-elle les moyens, si discutables soient-ils ?  À l’heure où Mme Nouvian (Bloom) s’enorgueillit de 700 000 signatures suite à une opération de communication réussie via les réseaux sociaux, À l’heure où, pour arrêter définitivement notre métier, Mme Nouvian attaque notre actionnaire Intermarché, en calomniant son image, À l’heure où, sans aucun argument rationnel, elle réussit à retourner l’opinion publique et un grand nombre de médias, Nous, marins-pêcheurs et personnel à terre de la Scapêche, vous adressons cette lettre ouverte pour tenter, peut-être, de convaincre quelques-uns d’entre vous sur les méthodes discutables de Mme Nouvian et Bloom. Nous aussi, marins-pêcheurs et personnel à terre de la Scapêche, voulons vivre et travailler en Bretagne. Les marins-pêcheurs et le personnel à terre de la Scapêche”.logo scapeche


Tagged , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.