Carrefour Un combat pour la libertél

Logo Carrefour des premiers magasins à la position de n°1 européen

Qui ne connait pas le logo Carrefour actuel ? Faites un essai autour de vous et vous remarquerez que de nombreux interlocuteurs non pas remarqué le changement de signe utilisé actuellement par la société. Pourquoi d’ailleurs le changer ? Faites un essai autour de vous et vous comprendrez que très peu nombreux sont ceux – ou presque – ayant mémorisé le premier logo de la société. Le voici reproduit à partir d’un sac de caisse en papier craft. Il sera utilisé pour signalé le magasin du 50 avenue du Parmelan à Annecy mais également, dès janvier 1960, pour l’implantation du magasin d’alimentation au sous sol du magasin Fournier, 42 rue Vaugelas à Annecy.

Logo Carrefour originel

Logo Carrefour originel

Blason Savoie Propre

Blason Savoie Propre

On peut remarquer les couleurs proches du blason que l’on dit de la Savoie-Propre, ou Savoie Ducale, région de première implantation des magasins. Le blanc-rouge et noir y sont repris. L’enseigne est alors encrée dans son implantation régionale. Il lui faudra, plus tard, voir plus loin, raison qui nous fait dire que ce premier logo ne pouvait représenter un sens unique.

Le logo Carrefour

C’est en 1966, pour l’ouverture du magasin de Vénissieux, que sera inauguré le changement de couleur. Cette fois, les couleurs nationales y sont reproduites. C’est Etienne Thil et Jacques Daniel qui travaillerons sur cette nouvelle version. Le premier pour les couleurs, le deuxième spécialiste du signe. C’est également le logo repris sur la couverture du livre Carrefour Un combat pour la liberté, puisque nous ne comprenons pas les logos réalisés depuis. Dans sa version d’origine, il sera détourné par l’enseigne elle-même. Il faut dire qu’un autre premier logo existait et n’avait duré que quelques jours…

Logo Carrefour de 1966

Logo Carrefour de 1966

Pourquoi ce choix de logo ?

Simplement par ce que l’ouvrage reprend essentiellement la période 1976-1985, du début des produits libres jusqu’au lancement des produits Carrefour période pendant laquelle la société garde cette bannière, dite de “Combat”. Des publicités Carrefour reprendront d’ailleurs, pour un anniversaire de l’enseigne, une illustration présentant une main tenant la partie bleu du logo sous forme de poing américain. On peut également y voir une hallebarde du moyen-âge ou d’un faisceau de licteur. Les plus proches de la Monarchie de Juillet y voient une fleur de lys, qui protégerait le roi comme l’abeille le pharaon, le logo pointe rouge vers le bas.

Nouveau logo Carrefour

Nouveau logo Carrefour

Le nouveau logo Carrefour

Le nouveau logo de Carrefour, quant à lui, a été mis en place depuis le 50e anniversaire de l’enseigne. Les couleurs y sont plus claires… Carrefour utilisait antérieurement les couleurs du drapeau national, modifié par un bleu foncé et un rouge plus marqué sous la présidence de la République de Valérie Giscard d’Estaing, courant 1976. On remarque les arrondis des deux pointes. Le combat ici est moins piquant. Il paraît qu’il faut faire plus consensuel !

 Le livre développe cette partie et réinterprète le logo de l’enseigne en page 178. Voir à ce propos le tableau de Eugène Delacroix.

Pour ceux qui n’ont pas vu le “C”, voici le visuel officiel de l’enseigne.

La liberté guidant le peuple de Eugène Delacroix… inspiration des logos de Carrefour ?

la liberte guidant le peuple logo carrefour

 

Vidéos expliquant le tableau.

Carrefour : de la crise va naître la révolution… pour ce bonnet phrygien, symbole de liberté, regardant à gauche utilisé en publicité lors du lancement des magasins Ed en 1980.

Carrefour : de la crise va naître la révolution

cent francs eugene delacroix

Des interprétations différentes du tableau d’Eugène Delacroix
Source
Photography/Photoshop: Eirik Malmo, Remy Eik
Assistants: Alexander Øvrebø, Jenny Skibenes, Tomas Kibsgaard Larsen, Wenzel Prokosch
Models: Kristin Tyvoll, Eirik Langnes
Hair/Makeup: Mats Heitmann

Bonaparte sur le pont d’Arcole, dont on aura soin de comprendre la vision de Henri Guillemin, historien, qui donnera sans doute aux aventuriers de Carrefour un bel exemple critique à suivre.

billet bonaparte

De retour de guerre lorsque l’on est fondateur…

Tagged , , , , , , , , , , , , , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour