Carrefour Un combat pour la libertél

Monoprix-Casino : au carrefour des grandes manœuvres

29/02/2012 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

casino-guichardLe Conseil d’Administration de Casino Guichard-Perrachon vient de rappeler que le protocole d’accord signé avec les Galeries Lafayette exclut le rachat par ces dernières de Monoprix – pourtant co-détentrices avec Casino de cette société (elle-même détentrice de Prisunic) – puisqu’il ne comporte qu’une option d’achat en faveur de Casino et qu’une option de vente par les Galeries Lafayette.

Une situation qui offre à Casino, selon un article publié sur Boursorama « la possibilité de prendre le contrôle [total] de l’enseigne française de centre-ville Monoprix […]. Mais les deux groupes, associés depuis quinze ans, sont désormais en conflit ouvert sur la valorisation de 50% de Monoprix : 1,95 milliard d’euros, selon la Société Générale, conseil des Galeries Lafayette, 700 millions d’euros selon Rothschild, conseil de Casino. […] Une troisième banque, JPMorgan, chargée de jouer les juges de paix, n’a pas pu rapprocher leurs positions. […] “Philippe Houzé a créé un très beau concept pour Monoprix, qu’il a sauvé”, tandis que Jean-Charles Naouri “s’est révélé être un très bon stratège financier. C’est une bataille de deux géants”, a indiqué à l’AFP Michel-Edouard Leclerc, patron des centres du même nom. » A les banques… quand vous pensez les tenir, c’est finalement elles qui vous tiennent !

Mais encore… voilà les indépendants qui évoquent le sujet. Finalement, Carrefour – un peu court en cash disponible pour le moment toutefois – ne pourrait-il pas venir y mettre son grain de sel et faire monter la sauce ? La position de Monoprix sur la place de Paris ne serait-elle pas une position intéressante à reprendre pour rééquilibrer la concurrence des commerces en région parisienne ?

On appréciera que Jean-Charles NAOURI, Président-Directeur général du groupe Casino puisse s’en entretenir ce vendredi 2 mars à 18 h 15 avec M. Frédéric LEFEBVRE, le fameux Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions Libérales et de la Consommation…

A noter que  le Conseil d’Administration de Casino a observé que le prix de 1,35 MdsE proposé par les Galeries Lafayette représente un multiple d’EBITDA 2011 de 9,1x, là où les principales sociétés cotées européennes du secteur (échantillon retenu composé de Casino, Carrefour, Tesco, Ahold, Delhaize, Marks & Spencer et Sainsbury), y compris celles disposant d’une exposition forte à des marchés en croissance, se traitent à 5,7x (multiples calculés sur la base de cours moyens 1 mois au 11/01/2012) ; Casino et Marks & Spencer se traitant respectivement à 6,4x et 5,3x sur la même période.

Valorisation-Banques, le duo infernal !
Projets, salariés, clients… gros mots sans doute dans ce qui n’est plus qu’une industrie lourde aux yeux de ces « Gargantua ».


Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.