Carrefour Un combat pour la libertél

Pernod Ricard : Lauréat du Trophée du Capital Humain 2013

27/06/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Michael Page, co-fondateur du Trophée, présente les résultats de la 4e édition de l’étude « Les salariés des grandes entreprises françaises et le capital humain »

Récompensant les meilleures initiatives des entreprises de plus de 15 000 salariés appartenant au SBF 120 en matière de valorisation du capital humain, le Trophée du Capital Humain 2013 a été remis le 25 juin à Pernod Ricard, distingué par le jury pour la globalité de sa politique RH. En amont de l’annonce du Lauréat, les groupes Casino, Essilor, Pernod Ricard, Schneider Electric et Total se sont vu décerner un trophée pour chacune des thématiques retenues pour cette édition 2013. Le jury était présidé par Benoît Potier, Président-Directeur Général du Groupe Air Liquide, société lauréate du Trophée 2012.Le jury était présidé par Benoît Potier, Président-Directeur Général du Groupe Air Liquide, société lauréate du Trophée 2012.
A l’occasion de cette cinquième édition, Michael Page, co-fondateur du Trophée, a présenté les résultats de l’enquête OBEA – InfraForces « Les salariés des grandes entreprises françaises et le capital humain ». « Cette enquête apporte de précieux éclairages sur la perception de la gestion du capital humain par les salariés des grands groupes français, en liaison avec les thématiques retenues cette année pour notre Trophée », précise Fabrice Lacombe, Président de Michael Page France, Europe Centrale & Est. « Certains résultats, riches d’enseignement, sont pour nous tous, dirigeants et acteurs RH, une invitation à l’écoute attentive de nos collaborateurs. Ils nous indiquent en outre où nous devons faire porter nos efforts pour que nos entreprises soient non seulement des organisations économiques performantes mais aussi des lieux d’épanouissement. »PERNOD RICARD

Principaux résultats de l’enquête et entreprises distinguées
L’étude OBEA – InfraForces a été volontairement structurée autour des cinq thématiques du Trophée du Capital Humain 2013 : de l’affichage des valeurs au modèle de management ; relations sociales dans le cadre du développement international ; agilité de l’entreprise : innovations managériales et organisationnelles ; jeunes, politiques d’embauche et intégration ; formation : outil de transformation de l’entreprise. Fin avril, le jury a retenu cinq entreprises pour la qualité de leurs actions sur chacun de ces thèmes. C’est parmi ces cinq « nominés » que le lauréat du Trophée du Capital Humain 2013 a été désigné.

De l’affichage des valeurs au modèle de management
– Ce que révèle l’enquête : dans un contexte de recherche de valeurs au sein des entreprises, les deux-tiers des salariés interrogés déclarent connaître les valeurs de leur entreprise. Et la corrélation avec la fierté d’appartenance est déterminante car 72% des salariés, fiers de leur entreprise, en connaissent les valeurs. Une très grande majorité (89%) de ceux qui déclarent connaître les valeurs de leur entreprise, dit les partager. Plus on descend dans la hiérarchie, plus elles sont appliquées.
– L’entreprise distinguée : Pernod Ricard. Présent dans 75 pays, Pernod Ricard est aujourd’hui le co-leader mondial des Vins & Spiritueux. Selon une étude interne réalisée par un cabinet de conseil indépendant, 95% des collaborateurs du Groupe se disent «fiers» de travailler pour Pernod Ricard et près de 80% d’entre eux se déclarent engagés ou très engagés. Ces scores, bien au-dessus des benchmarks du secteur, sont l’écho d’un modèle de management fondé sur une culture d’entreprise vécue comme un véritable avantage compétitif et mise au service d’une ambition : devenir le numéro 1 du secteur.

Relations sociales dans le cadre du développement international
– Ce que révèle l’enquête : 55% dessalariés reconnaissent une efficacité de la représentation du personnel au sein de leur entreprise et une courte majorité pense que les conditions de travail sont plus favorables en France que dans les filiales étrangères de leur entreprise.
– L’entreprise distinguée : Total. Sa capacité d’évolution, sa grande diversité de métiers, ses enjeux technologiques, le nombre de pays où il opère et sa responsabilité envers ses parties prenantes sont synonymes d’opportunités multiples pour Total. Le Groupe a signé un accord européen prévoyant le déploiement d’aides à la création, reprise ou au développement de petites et moyennes entreprises. Cet accord vise à appuyer les PME situées à proximité des bassins d’emploi du Groupe en favorisant le maintien et la création d’emplois.

Agilité de l’entreprise : innovations managériales et organisationnelles
– Ce que révèle l’enquête : les deux-tiers des salariés des entreprises d’au moins 1500 personnes déclarent avoir été confrontés à des changements majeurs dans l’organisation du travail au cours de ces trois dernières années. Même s’ils comprennent ces changements, les salariés ont le sentiment que ces changements ont des conséquences négatives, pour eux, tant au niveau des conditions de travail (44%), que de leur motivation (42%). Deux-tiers des salariés estiment ne pas être écoutés par la hiérarchie au sujet de l’organisation de l’entreprise et sept sur dix estiment que leur avis ne compte pas.
– L’entreprise distinguée : Schneider Electric. Leader mondial de la gestion de l’énergie, a connu une transformation sans précédent au cours de la dernière décennie. Il a notamment mis en place une organisation multipolaire qui reflète son implantation géographique. Cette organisation permet une plus grande proximité avec les clients et les collaborateurs. Elle facilite la diversité des équipes dirigeantes et favorise la prise en compte des différences culturelles.

Jeunes, politiques d’embauche et intégration
– Ce que révèle l’enquête : bien qu’ils estiment positif le recrutement de jeunes, mais 50% des salariés jugent leur intégration difficile et 8% pensent qu’ils ne trouvent pas leur place au sein de l’entreprise, car pour eux les entreprises ne jouent pas le jeu de l’intégration. Deux-tiers des salariés estiment cependant qu’il est possible de mettre en place un contrat de génération au sein de leur entreprise.
– L’entreprise distinguée : Casino. Avec 73 000 collaborateurs en France, Casino compte 27% de collaborateurs de moins de 30 ans. Engagé depuis 20 ans dans une politique de promotion de la diversité, le groupe a adopté un dispositif complet pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes, tout particulièrement des jeunes des quartiers : présentation des métiers dans des établissements de l’éducation prioritaire, partenariat avec l’Agence du Service Civique, accompagnement et valorisation des alternants et des tuteurs, actions de recrutement innovants dans les quartiers.

La formation : outil de transformation de l’entreprise
– Ce que révèle l’enquête : les salariés interrogés estiment que leur entreprise leur donne les moyens d’améliorer leurs compétences dans leur poste actuel sans toutefois chercher à améliorer leur employabilité en général. D’ailleurs, 65% déclarent ne pas avoir eu la possibilité de suivre une formation pour changer de métier et 64% pour conserver leur emploi.
– L’entreprise distinguée : Essilor. Dans un contexte d’accélération de l’innovation et de la croissance, Essilor a développé un programme original de formation permettant de répondre à deux besoins stratégiques : structurer et transférer les savoir-faire de l’entreprise, et accompagner le déploiement des technologies digitales dans plus de 400 sites de production de 40 pays. Cette approche, qui a permis de former plus de 14 000 collaborateurs en 5 ans, est basée sur les principes de l’organisation apprenante, dans une logique qualifiante et de reconnaissance. Elle déploie l’esprit du compagnonnage qui est fortement ancré dans l’histoire et la culture d’Essilor.

Les partenaires du Trophée du Capital Humain
ANDRH, HEC, Le Monde, Le Point, Michael Page, Misceo, Monster.fr, CAA, Fromont Briens, Morgan Philipps et Groupe Obea

Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Commission d’enquête
logo assemblee nationale