Carrefour Un combat pour la libertél

Prisunic contre revenu unic(versel) ?

14/11/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

Pour une fois qu’un personnage politique évoque la grande distribution… Cela fait rire dans les chaumières lorsqu’il parle de Prisunic. En effet, si l’on imagine bien que Monsieur Alain Juppé n’est pas coutumier de ses emplettes (quoi qu’allez savoir !), il n’en donne pas moins – comme généralement ses confrères et consœurs – une vision très limitative.

Prisunic contre revenu unique

Invité de France 3, le dimanche 13 novembre 2016, le candidat de la Primaire à droite était interrogé sur le “revenu universel de base”. C’est à cette occasion il aura dit : “Est-ce que tout le monde va le toucher, de madame Bettencourt jusqu’à la vendeuse de Prisunic ?”, s’interrogeant sur la question.

Prisunic, est une enseigne disparue depuis 2002, ou plutôt reprise par Monoprix.

Peut-être oublie-t-il également qu’Eugène Schuller – un papa un peu fortuné vendeur de crème et de laque – aura “donner” à la France un président à notre République… lui qui brigue aujourd’hui le poste !

Un grand nombre de personnages politiques – on s’en souvient d’ailleurs à gauche avec Madame Ségolène Royale – stigmatisent régulièrement la fameuse caissière. Auraient-ils tous oubliés qu’il y a également des caissiers ? Oublient-ils tous encore que ce secteur a été longtemps un grand pourvoyeur de pouvoir d’achat pour les français et qu’il a été le moyen pour les politiques d’agir sur le panier de la ménagère… ce que le personnel politique n’est pas en mesure de faire dans les mêmes proportions.

Pourtant les hommes politiques sont largement inspirés par le secteur de la distribution

Ces derniers jours, l’IFLS a d’ailleurs rendu Hommage à M. Henry Hermand. Un soutien fervent de Monsieur Emmanuel Macron qui, dans sa tour Montparnasse – tel un Ulysse – aurait été blessé par ce décès.

Voici le communiqué de l’IFLS : “Dans sa séance du 7 novembre, le Conseil d’Administration de l’IFLS a tenu à rendre hommage à Henry Hermand, décédé le 5 novembre 2016. Il présida l’association de 2002 à 2012 et fut un des pionniers de la grande distribution et des centres commerciaux.

Pendant toutes ces années à la tête de l’IFLS, il s’est engagé pour promouvoir un commerce en symbiose avec son temps avec cette vision, cette ambition (titre de son livre « L’Ambition n’est pas un rêve »), qui le caractérisaient. Moderniste avant l’heure, il croyait à la collaboration entre industriels et distributeurs et a favorisé au sein de l’IFLS la construction d’outils communs comme la fameuse nomenclature produits de l’IFLS qui sert encore de référence au sein de la profession. Homme de conviction autant qu’homme d’affaires, Henry Hermand a toujours soutenu activement les projets de l’association dont il continuait à suivre les travaux et les évolutions en tant que P-DG de HH Développement.”

henry-hermand

BIOGRAPHIE – Henry Hermand, un pionnier exemplaire de la distribution des trente glorieuses.

Né en 1924, il a transformé l’activité commerciale familiale de Clermont dans l’Oise en supermarché puis il s’est très vite tourné vers la promotion commerciale périphérique dont il fut l’un des pionniers (premier centre commercial Carrefour Rambouillet à la fin des années 1970).

Ses principales réalisations :
– St Maximin – Creil – Oise
– Grand Var – Toulon – Var
– Tourville la Rivière – Rouen – Seine Maritime

Il a adhéré à l’IFLS dès sa fondation en 1958 par Jacques Pictet. Au milieu des années 1960 il a créé avec lui le Cetevic, association interprofessionnelle des métiers de la viande et a été éditorialiste au journal LSA .

Il fut un fidèle participant de tous les Symposiums des Pionniers de Marbella, un grand rendez-vous qui, jusqu’au début des années 2000, a rassemblé tous les trois ans les pionniers de la grande distribution, industriels et distributeurs, pour échanger pendant trois jours sur les bords de la Méditerranée avec les plus grands experts économiques et politiques.

Membre du conseil d’administration de l’IFLS à partir des années 1980, il a activement participé au renouveau de l’IFLS après le départ de LSA. En 2002 Il a succédé à Jean Lévy comme président jusqu’en 2012.

Il a alors soutenu avec force l’activité événementielle de l’IFLS, mobilisant les responsables de la distribution et les personnalités économiques autour de grands rendez-vous comme les cinquante ans de l’IFLS en 2009. Il a également incité au développement des études sur la distribution, particulièrement les études d’urbanisme commercial et les études sur le renouveau de la proximité.


Tagged , ,

Articles liés

One Commentaire

  1. Le Philosophe14/11/2016 at 10:56

    Il y a eu toujours un amour particulier entre les politiques et la grande distribution !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.