Carrefour Un combat pour la libertél

Rapport Bailly : une première avancée… modeste selon le CdCF

03/12/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Jean-Paul BAILLY remettait hier son rapport au Premier ministre. Il contient des propositions de souplesse que le Conseil du Commerce de France constate même si l’avancée reste modeste.
Le Conseil du Commerce de France n’est pas partisan d’une banalisation des ouvertures dominicales. Un consensus a d’ailleurs été établi au sein du Conseil : 12 dimanches par an avec un droit de tirage pour les commerçants.
Jean-Paul BAILLY ne va pas aussi loin mais ses préconisations constituent un premier pas.

Volonté du Maire
Jusqu’à présent, seul le Maire décide de l’ouverture ou non des magasins, dans la limite de 5 par an. Jean-Paul BAILLY préconise 12 dimanches dont 5 seulement pourraient constituer un droit de tirage pour les commerçants.
« Ce droit de tirage est indispensable, il ne s’agit pas d’ouvrir TOUS les dimanches mais de pouvoir choisir QUAND on ouvre. Ceci en fonction des attentes des clients et en concertation avec les salariés. » déclare Gérard ATLAN, président du Conseil du Commerce de France.
Globalement nous regrettons la contradiction entre la vision prospective du rapport et l’absence de véritable évolution significative du droit existant. Le rapport fait bien référence à l’évolution considérable de la société et des comportements de consommation mais propose des options trop frileuses et encore trop complexes. Ne pas vouloir y toucher, c’est ouvrir un boulevard à la concurrence internationale… peut on se le permettre quand tout devrait être mis en œuvre pour retrouver des points de croissance et des emplois ?

 

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.