Carrefour Un combat pour la libertél

Robert Walters : perspective des rémunérations des salariés du commerce

19/02/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

robert waltersDe même qu’en 2009, 2013 a été une année de contraction. Le marché français a subi un fort déclin sur le 1er trimestre et s’est montré assez difficile tout au long de l’année avec un ralentissement du nombre de recrutements, une appréhension des candidats face au risque, une peur de perdre son job et une incertitude généralisée.
Les grands groupes français se sont – pour une bonne partie – engagés dans des plans de restructuration d’effectifs liés à la conjoncture. Ces plans ont interdit pour beaucoup d’officialiser des besoins de recrutement, ce qui a renforcé le ralentissement constaté.
La France s’oriente ainsi de plus en plus vers un marché d’expertise, qui profite aux PME, capables de faire preuve de plus d’agilité dans leurs processus de recrutement. Dans ce contexte où la ressource principale est la ressource humaine, la fonction de DRH est devenue nécessaire pour assurer l’employabilité. Le facteur différenciant, c’est la motivation insufflée aux salariés, qui doit reposer sur un dialogue fluide entre les acteurs de l’entreprise (transparence, reconnaissance, gratitude, formation). Autant de thème que l’entreprise Carrefour oublie régulièrement… Nous reviendrons d’ailleurs sur cette question de l’emploi très prochainement.
En tant que cabinet de recrutement, Robert Walter encourage les entreprises à offrir des avantages significatifs aux candidats (intérêt du poste, diversité de ses missions, qualité de son environnement de travail, accès à la formation, mobilité, le mentoring, valorisation du travail), à faire preuve de plus d’adaptabilité et de créativité dans les process de recrutement. Contraints par la conjoncture économique incertaine, les mouvements du marché ne conduiront cependant pas encore à un ajustement des salaires.
Néanmoins, Antoine Morgaut – CEO Europe Continentale & Amérique Latine du cabinet de recrutement – propose d’ici à la fin 2014, la mise en place régulière d’augmentations individualisées sur certaines expertises.

Dans le domaine spécifique du marketing et du commercial
Sur la partie commerciale, le cabinet a enregistré un maintien des recrutements, malgré une situation d’attentisme qui s’est décantée avec les mois et un deuxième semestre plus dynamique.
Sur la partie marketing, la prudence a été de mise avec peu de création de postes et beaucoup de remplacements, hormis le digital qui a généré des recrutements sur les postes de responsables SEM, responsables SEO, e-commerce managers et de responsables marketing digital.
Côté salaires, il n’y a pas de bouleversements majeurs si ce n’est une plus grande flexibilité sur le variable pour les postes de commerciaux. L’année 2014 s’inscrira dans la même tendance que 2013, avec une reprise progressive de la confiance qui fluidifiera les recrutements.

+10% en perspective
Les commerciaux qui changent de poste pourront négocier une hausse de 10% de leur rémunération

« MARKETING & COMMERCIAL
Malgré un retour progressif de la confiance, les entreprises se montreront encore prudentes sur les budgets et les augmentations de salaire. »

salaire 2014 fonction commerciale

Evolution des salaires 2013-2014 sur les fonctions commerciales


Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn