Carrefour Un combat pour la libertél

S&P Global Ratings commente la sortie d’Italie d’Auchan Holding

Le distributeur de produits alimentaires français Auchan Holding a annoncé que sa sortie de ses activités de vente au détail en Italie aurait probablement une incidence sur les flux de trésorerie en 2019, mais serait bénéfique pour la rentabilité globale du groupe. Les activités seront acquises par le détaillant italien de produits alimentaires Conad.

auchan holding

Edgard Bonte, président du directoire d’Auchan Holding et président exécutif d’Auchan Retail a en effet annoncé le 14 mai 2019 sa décision de quitter l’Italie pour l’essentiel de ses activités dans le but de redresser la situation financière de la holding.

L’annonce d’Edgard Bonte aux équipes de Auchan Italie

Une vision plus mitigée sur la sortie d’Italie d’Auchan Holding

Dans un communiqué, diffusé le 15 mai 2019, l’agence S&P Global Ratings modère quant à elle l’impact financier de l’opération dans un avenir proche, évoquer d’ailleurs d’autres impacts plus opérationnels.

« Nous estimons que cette transaction s’inscrit dans le cadre du plan de restructuration plus large mis en œuvre par Auchan. Le groupe a pris de nombreuses initiatives opérationnelles et financières depuis le début de l’année et nous prévoyons d’autres annonces au cours des prochains mois, alors que le groupe envisage de mettre en œuvre son plan “Renaissance” en ce qui concerne la restructuration de son activité.

Dans le cadre de cette transaction, Auchan vendra plus de 1.600 magasins, y compris les franchisés, à Conad, le principal détaillant italien de produits alimentaires, à l’exception de son réseau de magasins en Sicile et de ses pharmacies exploitées sous la marque Lillapois. Cette transaction est toujours soumise à l’approbation de l’autorité italienne de la concurrence car elle permettra à Conad de devenir un leader du marché en Italie. Grâce à cette cession, Auchan quittera l’essentiel du marché italien, où il est présent depuis 1989.

Bien que les termes de la transaction ne soient pas divulgués publiquement, nous nous attendons à ce que la vente se traduise par un décaissement net pour Auchan. La faiblesse continue des performances financières et du positionnement du marché en Italie en Auchan suggère que Conad devra mettre en œuvre une restructuration importante pour redresser son activité, y compris la fermeture de magasins. Auchan a récemment constaté plusieurs pertes de valeur liées à la valeur de ses activités en Italie. Dans notre estimation, en 2018, les coûts postérieurs à la restructuration et intégrant la contribution positive de l’EBITDA générée par la filiale immobilière Ceetrus, le groupe n’était pas à égalité d’EBITDA en Italie, suggérant des pertes importantes pour les activités de détail et des résultats nets sensiblement négatifs. Nous pensons que les activités italiennes ont pesé structurellement et matériellement sur la génération de cash-flow libre du groupe. En conséquence, nous ne prévoyons pas qu’Auchan réalise un profit ou un produit en espèces de cette transaction.

Au contraire, en 2019, nous prévoyons qu’Auchan devra non seulement supporter la plupart des sorties de trésorerie liées aux activités en cours en Italie, mais également des sorties de trésorerie spécifiques liées à la transaction. Cependant, nous pensons que cette opération contribuera dans les années à venir à améliorer mécaniquement la marge d’EBITDA ajusté d’Auchan et à limiter la consommation de trésorerie du groupe.

En outre, la société continuera également d’exploiter son activité immobilière, Ceetrus, en Italie, activité qui, nous le savons, est une activité à forte marge bénéficiaire.

À notre avis, cette annonce va dans le sens de l’ambition déclarée du nouveau Président d’être axée sur la croissance rentable. Quelques jours après que Auchan eut annoncé son intention de céder ou de fermer 21 magasins non performants en France. Nous nous attendions à des coûts de restructuration élevés en 2019, bien que nous n’ayons pas complètement intégré dans notre scénario de base la cession intégrale des activités en Italie ni les sorties de fonds potentielles qui y étaient associées. Cela dit, nous prévoyons toujours que le groupe réduira l’effet de levier à environ 3,6 fois ajusté et comprenons qu’il pourrait céder d’autres actifs afin de modérer ses ratios de crédit par rapport à 2019, dans le cadre de son objectif déclaré publiquement de rester au grade d’investissement. En outre, même si cette transaction devrait peser sur les statistiques en 2019, la génération de marge et de flux de trésorerie disponibles du groupe devrait s’améliorer à partir de 2020.

Ce rapport ne constitue pas une action de notation. »

S&P Global Ratings

Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Commission d’enquête
logo assemblee nationale