Carrefour Un combat pour la libertél

TASCOM : combien cela va coûter aux enseignes

06/12/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

La Taxe sur les surfaces commerciales (Tascom) fait parler d’elle. Un site descriptif est d’ailleurs mis à disposition par l’administration fiscale expliquant son fonctionnement pour les non-initiés.
Afin de compléter les propos précédents que nous avions repris intégralement sur les positions des organisations professionnelles CNCC, FCA et FCD à ce sujet, une question restait en suspens… quelle enseigne sera la plus impactée et quelles décisions pourraient être prises en conséquence ?

La TASCOM : la nécessaire adaptation stratégique ?
Cette taxe portant sur les surfaces de plus de 400 m² et qui pourrait être majorée de 50% pour les magasins de plus de 2500 m² si la loi était confirmée par le Sénat, toucherait approximativement 2000 points de ventes en France.
Repris par Les Echos, citant les estimations de CM-CIC Securities, elle coûterait “environ 100 millions d’euros à Leclerc, très exposé aux très grandes surfaces, 70 millions à Carrefour et 30 millions à Casino. La hausse de cette taxe devrait rapporter à l’Etat 200 millions d’euros en 2015.
Pour d’autres sources, le calcul est différent. le Groupe Carrefour pourrait ainsi débourser environs 40 millions d’euros supplémentaires, 15 millions pour Auchan, 7 millions pour l’enseigne Casino.
Pour E.Leclerc, les magasins de type hypermarchés étant plus nombreux mais de surface moyenne moindre, le groupement pourrait être impactée légèrement moins que Carrefour mais plus ses autres consœurs…

Les implications
La course à la proximité pourrait ainsi être développée pour échapper à cette nouvelle pression fiscale… comme les drives au passage… modifiant comme toujours les commerces en fonction de l’interminable empilement législatif et oubliant finalement les besoins essentiels des clients…
Michel-Edouard Leclerc évoque d’ailleurs des arguments à ce propos sur son blog.

“O combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparus, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Dans l’aveugle océan à jamais enfouis !

Combien de patrons morts avec leurs équipages !
L’ouragan de leur vie a pris toutes les pages
Et d’un souffle il a tout dispersé sur les flots !
Nul ne saura leur fin dans l’abîme plongée.
Chaque vague en passant d’un butin s’est chargée ;
L’une a saisi l’esquif, l’autre les matelots !”

Victor Hugo, Oceano Nox

tascom-assemblee-nationale


Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.