Carrefour Un combat pour la libertél

Trop de tickets en caisse chez Carrefour

21/06/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 8 Commentaires

A ceux pour qui la file d’attente en caisse fait naître une véritable tension nerveuse, Carrefour offre un nouveau sujet de stress : l’inflation du nombre de tickets et du temps d’encaissement.

Pourquoi autant de tickets ?

Jugeons les faits : un lundi, de passage en magasin – pour une boîte de conserve 4/4 de Cannelloni – voilà un simple client à la tête d’un ticket justifiant le règlement en espèce. Jusque-là, rien que de très normal. Ensuite, tout se complique :
– un ticket indiquant que du 28 juin au 4 juillet 2010 PromoLibre porte sur le rayon Boucherie & Volaille, mais également sur l’automobile, exclusivement chez Carrefour (sic !) ;
– un ticket l’invitant à jouer pour « gagner l’un des nouveaux Fiat Doblo sur www.carrefour.fr » ;
– un ticket pour « profiter de l’offre exceptionnel textile du 23 au 29 juin 2010 » en exclusivité dans les hypermarchés du groupe.

L’inflation des tickets

Une véritable collection au cas où, nez sur les chaussures, le client n’aurait pas déjà vu les affiches en magasin.
Evidemment, l’expérience ne prend pas en compte :
– le ticket complémentaire justifiant tout règlement par carte bancaire ;
– le règlement par carte cadeau entreprise possible (générateur de ses propres tickets justificatifs en caisse) ;
– le règlement par ticket fidélité possible ;
– les coupons de réduction des fournisseurs ;
– la distribution de magnets de l’équipe de France à partir de 30 euros ou selon les produits achetés faisant partie de l’opération…
Et dire que Bernardo Trujillo, de la société américaine NCR, professait “Vous n’irez jamais assez vite pour prendre l’argent de vos clients”. Il faut dire que lui qui leur vendait des caisses enregistreuses automatiques pour accélérer l’encaissement !

tickets carrefour


Tagged , , , , , , , ,

Articles liés

8 Commentaires

  1. ARENUI26/06/2010 at 16:57

    Oh que voilà une vilaine citation de B.Trujillo : “… prendre l’argent de vos clients” !
    Prendre c’est voler !
    Au fait il y avait bien aussi un Trujillo dictateur d’une république bananière ?

  2. Le Loup28/06/2010 at 16:01Auteur

    Il ne faut évidemment pas interpréter cette phrase avec nos yeux actuels. Bernardo Trujillo, bien que parfois sinique dans ses propos – pour marquer ses interlocuteurs – revient sur la base du commerce.
    Les caisses enregistreuses, dont il faut la promotion pour NCR, participent grandement à l’accélération de l’acte de vente.
    Ainsi, libérer le client du vendeur permet de répondre aux timides.
    Egalement, libérer le client des erreurs d’encaissement permet de répondre au doute.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.