Carrefour Un combat pour la libertél

Vaisselle cassée chez Carrefour c’est la fessée…

29/07/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

Juste un avis client sur la vaisselle cassée chez Carrefour… Car parfois il est bon de faire remonter des informations que la base salariale peine à pouvoir faire suivre dans les hautes sphères.

Georges Plassat parlait d’autonomie

Vous souvenez-vous du coup du parapluie ? Si ce n’est pas le cas, je vous invite à relire attentivement l’article que nous avions rédigé et qui pourra encore inspirer des esprits encore trop éloignés des réalités du carrelage. Il est temps. Non pas que la pluie soit au programme… mais parce que ce raisonnement à toujours lieu d’être.

Vaisselle cassée chez Carrefour

Prenons cet exemple, que nous avons constaté alors que nous étions de passage dans un magasin dernièrement. Un magasin que nous visitons régulièrement d’ailleurs pour sa proximité, car non loin de nos quartiers résidentiels. Nous y avons constaté l’exemple de la vaisselle. Et bien oui. C’est encore vrai. La vaisselle est problématique malgré les efforts de la centrale. Reprenons à ce propos notre histoire depuis le début.
Mettons nous dans la peau du client souhaitant un assortiment de vaisselle : quelques plates, des creuses et des assiettes à dessert pour accompagner le tout. Jusque là rien de bien extraordinaire. Autant se faire un petit assortiment personnalisé me direz-vous. Le client lambda préférera souvent prendre des plates, c’est comme cela. Et c’est là que les appro posent problème.

Et oui. Comme tout est piloté d’en haut, les services centraux ont consciencieusement retirés les moyens de les prévenir, “car la base est bien trop occupée qu’à traiter ces sujets essentiels vous savez”. A tel point qu’il ne reste plus de moyen pour demander du réassort sur un modèle en particulier.

Trop loin du carrelage, la centrale de son côté n’est pas à traiter non plus ces questions. Finalement, il n’y a pas que le client qui se retrouve dans la panade penserez-vous, et pourtant les salariés, au contact chaque jour, doivent également expliquer sans cesse ces problématiques et pendant ce temps là, la mise en rayon n’avance pas. Ajoutez à cela qu’il y a de moins en moins de personnel pour y travailler e vous avez un sympathique tableau.

Pas moyen de commander les assiettes plates donc de manière autonome. Peut-être que le modèle n’est plus suivi. Personne ne le sait !

En tout cas, les coquelicots vont rester longtemps dans cet état, très longtemps même, avant de faner et d’être remplacés par la nouvelle collection de l’an prochain. Si vous pensez que nous abusons sur la métaphore… demandez plutôt au personnel de terrain… Et pour ceux qui se demandent bien pourquoi on avait titré sur la “vaisselle cassée”… regardez plus bas dans ce message.

Vaisselle cassée chez Carrefour

Est-ce que vous être prêt les enfants… OUIIIIIIIIII

pierre perret – vaisselle cassée


Tagged ,

Articles liés

One Commentaire

  1. Baron29/07/2016 at 16:28

    Bien sur qu’il y a de moins en moins de personnel dans les hypermarchés. Y aurait-il de plus plus de chefs ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.