Carrefour Un combat pour la libertél

Votez Edouard Leclerc pour le Mouvement Européen Economique et Social

23/04/2017 par Soulabail rubrique Histoire du commerce - 0 Commentaire

Pour réagir à l’actualité politique électorale nationale, nous revenons sur un point d’histoire de la distribution. C’est en effet courant 1987 qu’Edouard Leclerc se présente à l’élection présidentielle avec le Mouvement Européen Economique et Social créé en 1977 par Jean-Pol Kerbaol, avant finalement de renoncer.

Un esprit frondeur que l’on retrouve sans doute aujourd’hui dans la défense du pouvoir d’achat soutenu par Michel Leclerc, le plus jeune frère d’Edouard.

Edouard Leclerc à la conquête de la présidence de la République

Le Conseil constitutionnel aura eu à donner son avis sur une requête en disqualification à partir de deux mémoires, l’un daté du 2 octobre 1987, le second du 2 novembre de la même année par un certain Monsieur Jacques Bidalou à l’encontre d’Edouard Leclerc suite à la publication faite de cet article dans le Quotidien de Paris où il évoque la facilité avec laquelle il est possible d’obtenir pour lui les 500 signatures. La requête intègre également aussi une critique de « l’utilisation par Monsieur Leclerc du ‘fichier client’ pour la diffusion d’un manifeste ».

Edouard Leclerc

mouvement Européen économique et social Edouard Leclerc

Le logo du mouvement lancé par Edouard Leclerc

Profession de foi du premier tour des législatives du 12 mars 1978

Jean-Pol KERBAOL – François-Paul BORDAIS

Mouvement Européen Économique et Social

La vie, l’amitié, l’amour, la famille, la santé, le bien-être se confondent dans le bonheur lorsque les hommes et les femmes peuvent espérer, croire, rêver, créer. Ce serait la nature des choses si nous n’étions pas aujourd’hui hantés par la crainte du lendemain, du chômage, du fisc, de l’administration, de la justice, de la pollution.

Vous vous sentez brutalement écrasés parce que tout est devenu impondérable, irrationnel, imprévisible. Ceux sur qui vous comptiez parce qu’ils étaient vos élus, dès le lendemain de leur élection, vous ont oubliés. Ils vous ont conduits, par leur absence du sens politique, à la pénurie, au chômage et bientôt, au rationnement.

Ils reviennent à vous aujourd’hui pour solliciter un nouveau mandat : un chèque en blanc sur votre Avenir. Qu’ont-ils fait de votre Ville, de votre Rade de BREST, de votre plage de St Marc et du Moulin Blanc, de votre environnement, de votre région, de vos IMPÔTS, de vos libertés, de l’emploi. Ils vous ont trompés.

L’homme qui s’adresse à vous est né en 1939 à Brest. Jean-Pol KERBAOL. Cela ne vous dit rien, ne vous avait-on pas déjà trompés en ce temps-là !

J’ai vécu au milieu de vous. Sportif, plein de vie, exubérant, j’ai voulu, comme beaucoup d’entre vous, vivre dans ma province natale. C’est donc l’un des vôtres qui vient solliciter votre confiance parce qu’il veut transformer vos inquiétudes, vos soucis en Espérances. Je veux consacrer ma vie aux bonheurs des autres en me battant pour BREST et la Bretagne : pour que nous puissions tous y vivre et travailler heureux et en paix : « J’ai besoin de votre confiance et de votre appui pour conduire notre pays vers la justice et le progrès, pour mener une politique qui soit digne de la France ». Valéry Giscard d’Estaing, Vassy le 16 décembre 1977.

Cet appel, je l’ai entendu comme Président du Mouvement Européen Économique et Social, Président du Comité Anti-pollution de Bretagne créé en 1971. Je vous propose un programme que je m’engage à concrétiser en 4 ans.

1 – Défendre vos libertés : Liberté de penser, d’agir, de travailler, de choisir, d’avoir, d’enseigner, dans le respect du droit des autres. « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ».

2 – Établir une véritable justice sociale, par une participation à 25% du bénéfice des entreprises après amortissement, avant impôts répartis à la fin de toute année fiscale à l’ensemble des travailleurs des entreprises. Rééquilibrer les charges de la Sécurité Sociale et des Allocations Familiales afin que ce ne soit pas les ouvriers et ouvrières à bas salaires qui en supportent la plus lourde charge. Établir un plafonnement familial des cotisations de S.S. et d’A.F. avec une redistribution mensuelle du trop versé à chaque famille. Donner aux cotisations de la femme les mêmes droits que ceux de l’homme tant pour la retraite que pour les risques.

3 – Assurer la sécurité des retraités et des personnes âgées contre l’érosion monétaire en instaurant l’indexation de leur retraite. La protection de leur foyer face à une recrudescence criminelle sera renforcée.

4 – Rechercher la sécurité des personnes et de leur vie privée. Stopper les expropriations abusives et redistribuer aux expropriés les terres non utilisées depuis 5 ans automatiquement et sans nouveau procès. Régionaliser les pouvoirs et organiser la défense des individus face à une bureaucratie dévorante. Élection au suffrage universel d’un attorney régional (juge) comme aux USA pour régler les litiges entre l’Administration et les individus.

5 – Développer les voies de communication, entre BREST, le Finistère et le reste de la France. Promouvoir le développement de l’industrie agro-alimentaire (chips, mousseline, conserveries diverses, pâtes alimentaires, plats cuisinés).

6 – Instaurer une puissante aquaculture par la création de fermes marines dans la rade, les abers et les marais : élevage de crevettes, de homards, langoustes, turbots, soles et d’algues comestibles.

7 – Implanter des industries de câbleries, d’électronique, de mécanique industrielle et agricole en laissant toute entreprise nouvelle investir l’ensemble de ses bénéfices pendant 6 ans sans que l’Etat y prenne quelque % que ce soit. Seuls les salariés auront leur part de 25% comme nous l’annoncions plus haut.

8 – Création d’écoles d’aquaculture, d’agriculture, d’instituts de recherche agro-alimentaire et d’étude de recherche du vaste plateau continental : véritable trésor encore inexploité.

9 – Donner aux travailleurs manuels la place qui leur revient dans toutes les professions en les rémunérant comme il se doit : payons et nous aurons les ouvriers que nous méritons. Donner aux pêcheurs les moyens financiers pour développer une véritable flotte de pêche côtière et hauturière capable de concurrencer les russes ou les japonais en détaxant notamment les carburants et en limitant les importations des pays non soumis aux règlements du marché commun. Le port de CAMARET sera équipé, développé et relié à BREST par un pont sur le Goulet. Le pont sur le Goulet fera de Brest un carrefour touristique ce qui empêchera la commune brestoise de s’éteindre l’été.

10 – Adapter notre marine de guerre aux événements méditerranéens en mettant en chantier dans l’arsenal de BREST, dans les plus brefs délais, 50 vedettes rapides pour compléter notre logistique défensive et protéger notre vaste zone de pêche du plateau continental.

11 – Réformer la gestion communale des grandes villes en adjoignant au maire élu, un économiste et un gestionnaire comme en Allemagne ou USA. Cela éviterait à certains maires néophytes, sans aucune formation économique et de gestion, de se laisser entraîner au jeu des affaires.

12 – Susciter un vaste Mouvement Européen populaire en faisant comprendre que pour pouvoir égaliser et discuter avec les empires russes, chinois, américains, arabes, l’unité d’une force économique rassemblant nos ressources énergétiques, minéraliers et agricoles, s’avère indispensable.

13 – Rappeler enfin à tous les élus et les hauts fonctionnaires, les droits de l’homme tels qu’ils ont été établis sous la Révolution Française.

Voter KERBAOL-BORDAIS, c’est investir dans la jeunesse et mener une nouvelle économie brestoise afin que les habitants de Bohars, Brest, Gouesnou, Guilers puissent enfin trouver des emplois durables.

Électrices, Électeurs Voter jeune c’est voter nouveau, Votez BORDAIS

 

Tagged ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

20e Colloque Etienne Thil 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour