Carrefour Un combat pour la libertél

Wa! Carrefour Wa! BNP ou waouh les deux ?

19/05/2016 par Soulabail rubrique Actualité retail - 0 Commentaire

Soyons clair, on ne va pas vous faire le coup de vous ressortir un copier-coller du communiqué de presse de BNP Paribas et Carrefour sur le développent de cette nouvelle appli Wa! qui a été présentée pour la première fois lors de l’Assemblée Générale de Carrefour, le 17 mai 2016.

Wa ! ou waouh ?

Wa ! puisque c’est son nom, est donc une application qui vise à simplifier la vie des clients. Un couteau Suisse du paiement si vous préférez. Au lieu d’avoir plusieurs cartes bancaires à gérer, plusieurs cartes de fidélité à collectionner et d’entasser nos coupons de réduction dans notre porte-monnaie, on prend le tout, on met dans un checkeur, on secoue et voilà Wa ! Une fois intégré les éléments dans votre téléphone portable, Wa ! s’occupe de tout, grâce à l’application disponible depuis le mobile.
Un seul code sécurise le tout… et permet de régler les achats en ligne comme dans le réseau des magasins partenaires.

Pourquoi BNP et Carrefour ensemble ?

Il faut revenir quelques années en arrière. Rappelons-nous que le Crédit Lyonnais (LCL si vous préférez), avait refusé de financer Carrefour lors du lancement du magasin de Carrefour Sainte-Geneviève-des-Bois en 1962 pour son ouverture en 1963. Et oui, cela nous rajeuni Georges… N’est-ce-pas !

Alors, BNP avait été la seule banque à parier sur cette entreprise dont le BFR était négatif (les clients payaient plus vite au magasin que le magasin ne payait ses propres fournisseurs), une hérésie à l’époque pour un magasin alimentaire.

Donc BNP et Carrefour, c’est comme une histoire de vieux couple… et d’ailleurs Monsieur Amaury de Seze (on pensera à ne pas mettre d’accent) est notamment là pour nous le rappeler les intérêts de la banque au sein du conseil d’administration.

Du côté de la plateforme technologique

Carrefour et BNP Paribas ont ainsi développé ensemble, depuis la fin 2013, une plateforme technologique, opérationnelle depuis 2015. Conçue pour être ouverte aux start-ups qui viendront enrichir l’offre de services, elle est encore en phase de test. « Wa! » devrait donc permettre de nouveaux développements grâce aux API ouverte
s. En clair – pour les non spécialistes du charabia informatique – des nouveaux services pourront venir se greffer sur cette plateforme pour offrir par exemple du co-voiturage pour aller faire les courses entre voisins…

Quand retrouvez l’application ?

Un test sera déployé dans les prochains mois en Île-de-France, dans une dizaine de points de vente représentant l’ensemble des formats de magasins Carrefour (hyper, super et proximité). L’objectif est de rapidement ouvrir le système à toutes les banques, tous les types de cartes bancaires, toutes les enseignes … qui souhaitent rejoindre cette initiative.

Ne dites pas en tout cas à l’équipe qui lance cette opération que cela ressemble sérieusement à du PayPal réinterprété avec de nouveaux services, vous pourriez froisser. C’est évidemment compréhensible. En tout cas nous sommes attentif aux prochains développements puisque le lancement national devant intervenir courant 2017.

Et les sous dans tout cela ?

On apprend via ITespresso.fr que « le montant du projet est ‘significatif’ » sans plus de précision… S’agit-il d’un chèque en blanc ? On se posera surtout la question de la dématérialisation complète des données clients (qui débute par la mise à disposition du nom, prénom, téléphone et adresse mail), d’une part, et de l’acceptation du consortium des banques, d’autre part, sur un tel projet. Les concurrents, dans une course à l’échalote, n’hésiterons sans doute pas à vouloir lancer de telles applications de leur côté pour imposer leur standard… LCL, Crédit Agricole, chez Casino, Super U…

On retiendra aussi la question liée à la problématique des innovations dans les grands groupes qui bloquent traditionnellement les opérateurs historiques du secteur par la question de la bascule des anciens modèles économiques vers de nouveaux modèles… en clair, est-ce que ces banques seront en situation d’accélérer la destruction de leur réseau d’agences par la dématérialisation forcée sans créer des frictions avec les collaborateurs en place ?

wa-carrefour-bnp-paribas

Tagged , , , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour