Carrefour Un combat pour la libertél

États Généraux du Commerce 2013 : inscrivez-vous (CdCF)

14/12/2012 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

etats generaux commerce 2013Le jeudi 14 février 2013
vous avez rendez-vous avec le Commerce !

5e édition des États Généraux du Commerce
de 9h à 13h

Réservez cette date, une invitation vous sera prochainement envoyée par les organisateurs

Cette manifestation sera suivie d’un cocktail

“J’aime mon centre-ville : mon commerce toujours + près”

” Vers une nouvelle société de consommation ” avec :
– Gilles LIPOVETSKY, Philosophe

” Commerces de proximité : pourquoi ? ” avec :
Gérard DOREY, Directeur exécutif de CARREFOUR PROXIMITE
– Pascal GAYRARD, Senior Vice-President de METRO CASH & CARRY
– Marc PERON, Président de COBRA
– Monique RUBIN, Présidente de la Fédération Nationale des Syndicats de Commerçants des Marchés de France (FNSCMF)
– Jean-Sébastien VEILLEUX, Directeur général de LA CANADIENNE

” Proximité des commerces : comment ? ” avec :
– Geneviève BECOULET, Manager de centre-ville de Sceaux
– Colette CAPDEVIELLE, Députée des Pyrénées-Atlantiques
– Serge GROUARD, Député-Maire d’Orléans
– Annie GUILLEMOT, Présidente de l’EPARECA, Maire de Bron

Discours de clôture par Sylvia PINEL, Ministre del’artisanat, du commerce et du tourisme

Vous pouvez dès à présent télécharger le programme mis en place par le CdCF

S’inscrire aux EGC 2013

BIOGRAPHIES DES INTERVENANTS DES TABLES RONDES

Gérard DOREY
Directeur de Carrefour Proximité depuis 1999. Carrefour Proximité, ce sont 3 350 magasins alimentaires de proximité dont 1 750 franchisés. Principales enseignes du Groupe : Carrefour City, Carrefour Express, Carrefour Contact, Carrefour Montagne, 8 à Huit, Shopi, Marché Plus, Proxi… Carrefour Proximité poursuit actuellement son développement en France avec 77 nouveaux magasins franchisés créés en 2012. Selon Gérard DOREY, « les gens ayant de moins en moins de temps à consacrer à leurs courses alimentaires, ils apprécient de venir dans nos enseignes où la relation client et la disponibilité sont nos principaux atouts ».

Pascal GAYRARD
Actuel vice-président du groupe Métro. A dirigé auparavant et durant sept ans Métro France. Créé en 1967 en Allemagne et disposant aujourd’hui de 600 points de vente dans 32 pays, le groupe Métro vend  pour l’essentiel des produits alimentaires à une clientèle de restaurateurs, traiteurs et épiciers. En France, avec 93 magasins et 9 500 collaborateurs, Métro France réalise un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros. 86 % des ventes se font dans le domaine alimentaire, dont 50 % pour des produits frais. Selon Pascal GAYRARD,  « 15 000 commerces de bouche indépendants sont menacés de disparition dans les 5 à 10 ans en France ! Notre crédo : les aider à booster leur business et à fidéliser leur clientèle ».

Marc PERON
Président de Cobra depuis juillet 2012. Spécialiste du son et de l’image, la société Cobra emploie aujourd’hui 60 salariés dans ses 2 magasins de Paris (11e arrondissement) et Boulogne-Billancourt. Pourquoi s’implanter dans le centre-ville plutôt qu’en périphérie comme ses concurrents :  « Cobra est un concept de magasin destiné aux passionnés du son. Être en centre-ville, c’est disposer d’une forte zone de chalandise, c’est sortir du lot, et surtout ne pas passer inaperçu » affirme Marc PERON. Son slogan :  « faire faire de bonnes affaires à nos clients. Chez nous, les prix sont négociables ! »

Monique RUBIN
Présidente depuis 10 ans de la Fédération nationale des syndicats des commerçants des marchés de France. La Fédération regroupe 160 syndicats départementaux et compte dans ses rangs 20 000 adhérents. Exerçant la profession de chapelière sur les marchés de la Drôme et de l’Ardèche, Monique RUBIN considère « les marchés comme une composante essentielle du commerce de proximité : Les Français sont friands des marchés » explique-t-elle. « Il en existe bien plus aujourd’hui qu’il y a 20 ans en arrière. En fait, je suis très optimiste pour nos professions de commerçants non sédentaires ». Un seul chiffre pour comprendre cet engouement : on dénombre en France plus de 6 000 communes disposant au moins d’un marché !

Jean-Sébastien VEILLEUX
PDG de La Canadienne et président régional de la Fédération nationale de l’habillement. Fondée à Lyon en 1949, La Canadienne est une société de distribution de prêt à porter en cuir et peaux. Disposant d’un seul magasin lyonnais jusqu’en 1981, la société s’est depuis développée avec 6 nouvelles implantations, notamment à la montagne (Megève, Chamonix…), mais aussi à Paris, et toujours en cœur de ville. Pour le jeune  PDG, la maladie n°1 du commerce, c’est la baisse de fréquentation des boutiques : « Pour y remédier, nous avons lancé 2 sites internet » explique Jean-Sébastien VEILLEUX. «  S’ils réalisent ¼ de notre chiffre d’affaires total, ils nous apportent également un nouveau trafic dans nos espaces de vente. Et c’est enfin grâce à la puissance d’internet et à la notoriété générée que nous avons pu nous implanter à Paris ! ».

Geneviève BECOULET
Manager du commerce à la ville de Sceaux depuis 2003. Petite ville de 20 000 habitants regroupant 260 commerçants et artisans, Sceaux s’est engagée dans un vaste programme de dynamisation du commerce de proximité : charte d’esthétique, embellissement des vitrines, piétonisation, lancement d’un site internet Sceaux-shopping.com… Primée en 2012 au Congrès du club des managers de centres villes, Geneviève BECOULET poursuit deux objectifs majeurs : « Tout d’abord, nous devons soutenir le commerce de proximité car, au-delà de l’activité économique et des emplois générés, il en va de la convivialité et du bien vivre dans notre centre-ville. Le 2ème enjeu qui nous semble essentiel : faire entrer tous les acteurs dans l’ère du multi-service. »

Colette CAPDEVIELLE
Députée des Pyrénées-Atlantiques depuis juin 2012 et conseillère municipale à Bayonne depuis 20 ans. Dans cette ville de 45 000 habitants, on recense aujourd’hui 1 900 activités commerciales, dont 80 % sont détenues par des commerçants indépendants. Fort de ce constat, la municipalité, en association avec les commerçants et les chambres consulaires, a fondé en 1998 le tout premier Office de commerce et de l’artisanat de France, avec pour objectif unique : créer du trafic à Bayonne à  travers des actions de promotion du commerce local. Au menu par exemple : un site internet ou un système de chèques cadeaux que les clients offrent  à leurs proches. Et dernière nouveauté en date, le lancement d’une carte de fidélité dont le principe est simple : 1 euro dépensé = 1 point fidélité pour voyager gratis sur les transports en commun de la ville, payer son parking ou se faire plaisir chez les commerçants affiliés. Pour Colette CAPDEVIELLE, ardent défenseur du commerce de proximité, la recette fonctionne :  « C’est simple, efficace, et nous accueillons toutes les semaines des délégations qui cherchent à s’inspirer de notre dynamisme commercial ».

Serge GROUARD
Maire d’Orléans et député de la 2ème circonscription du Loiret. Depuis son élection en 2001, Serge GROUARD a engagé une vaste  politique de revalorisation du patrimoine bâti et des espaces publics de sa ville de 115 000 habitants (270 000 habitants avec l’agglomération), avec pour objectif de redonner au commerce de proximité un élan nouveau. Au menu : de lourds travaux urbanistiques (ZAC des Halles, rue des Carmes, place du Martroi), mais aussi création d’une 2ème ligne de tram, lancement de Vélo +… et incitation à utiliser les parkings (½ heure gratuite). Dernier projet en date : le lancement d’une opération collective avec les commerçants qui permettront aux clients de bénéficier de larges réductions sur les transports en commun et les parkings de la ville.

Annie GUILLEMOT
Présidente de l’Epareca depuis décembre 2012, maire de Bron (banlieue lyonnaise) depuis 1999, Annie GUILLEMOT est aussi vice-présidente de l’association des maires de France et présidente du conseil social de l’Union sociale pour l’habitat (USH). Créé en 1998, Epareca est un établissement public dont la mission est d’aider les collectivités locales à sauvegarder ou réimplanter des commerces et de l’artisanat de proximité dans les quartiers en difficulté. À son actif, déjà plus de 90 interventions en France, avec un  souci majeur : recréer de la cohésion sociale. Le programme « type » Epareca  dans un quartier de 5 000 habitants : 3 millions d’euros d’investissement pour les études et la création d’une moyenne surface alimentaire et de 4 à 5  boutiques.

En partenariat avec :

etat generaux du commerce 2013 partenaires

Au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie
139 rue de Bercy
75012 Paris

etat generaux du commerce 2013 inscription

Tagged , , , , , ,

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Commission d’enquête
logo assemblee nationale