Carrefour Un combat pour la libertél

Le report des soldes était aussi une mauvaise idée en Belgique

Les magasins de vêtements notent une diminution de 35% de leur chiffre d’affaires. C’est aujourd’hui le dernier jour des soldes. A cause des mesures sévères anti-corona durant les premières semaines et le report des soldes d’été, les magasins de vêtements notent une diminution de 35% de leur chiffre d’affaires, par rapport aux soldes de juillet 2019. C’est ce que révèle une enquête menée auprès des membres de Comeos, qui représente les acteurs les plus importants du secteur de l’habillement en Belgique.

Moins de clients en août

Les commerçants ont clairement accueilli moins de clients en août : -40% comparé aux soldes de juillet 2019. Cela se traduit naturellement dans les chiffres d’affaires en baisse : -35% par rapport à juillet 2019. L’abrogation de l’obligation de faire ses courses seul, la semaine dernière, a permis un léger rebond, mais insuffisant pour compenser les chiffres négatifs des semaines précédentes.

La tradition doit rester

“La baisse du chiffre d’affaires n’est pas seulement due aux mesures plus strictes, mais aussi au report des soldes. Un grand nombre de clients ont fait leurs achats en juillet à l’étranger, tant en ligne que dans les magasins physiques,” explique Kathy Bergen, Sector Manager Fashion chez Comeos, qui précise : “De plus, le report des soldes a créé une confusion chez les consommateurs. C’est une tradition bien ancrée pour beaucoup de Belges : en juillet, ce sont les soldes d’été, en janvier, ce sont les soldes d’hiver. Déplacer les soldes d’hiver serait néfaste pour le commerce.

La collection automne est entre-temps rentrée. Les commerçants espèrent qu’elle attirera à nouveau les clients. Ils ont dans tous les cas déjà prouvé que faire du shopping de manière sûre est possible et continuent d’appliquer les mesures imposées.

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté