Les prix à la consommation augmentent de 0,3% en février 2016

Évolution mensuelle : +0,3% ;
Variation sur un an : −0,2%

En février 2016, l’indice des prix à la consommation (IPC) augmente de 0,3% après −1,0% en janvier.

Corrigé des variations saisonnières, il baisse de 0,2%, comme le mois précédent. Sur un an, l’IPC se replie (−0,2% après +0,2% en janvier 2016), pour la première fois depuis mars 2015. L’évolution des prix de l’énergie et celle des services expliquent en grande partie ce mouvement. Sur un mois, la hausse des prix à la consommation en février résulte surtout du rebond saisonnier des prix des produits manufacturés après les soldes d’hiver et de celui, moindre cette année, des services liés au tourisme. Par ailleurs, les prix des produits pétroliers reculent de nouveau tandis que les prix des produits alimentaires sont stables.

Rebond saisonnier des prix des produits manufacturés

En février 2016, les prix des produits manufacturés se redressent nettement (+1,0% après −3,0% en janvier ; −0,1% sur un an) en raison des sorties de soldes d’hiver. Le rebond est particulièrement marqué dans l’habillement-chaussures (+5,9% ; +0,8% sur un an).

Dans une moindre mesure, les sorties de soldes contribuent également à la hausse des prix de produits comme les articles de bijouterie et horlogerie (+1,1% ; +1,9% sur un an), les meubles et articles d’ameublement (+1,1% ; +0,6% sur un an) et les gros appareils ménagers (+0,6%, −0,8% sur un an). En revanche, les prix d’autres produits fléchissent encore légèrement du fait de promotions, contrairement à l’an dernier : les automobiles neuves (−0,1% ;+1,3% sur un an) et les équipements de sport (−0,2% ; +0,7% sur un an) notamment. Par ailleurs, les prix des produits de santé continuent de baisser (−0,2% ; −3,7% sur un an).

Hausse saisonnière des prix des services

Comme chaque année, les prix des services augmentent en février (+0,2% sur un mois ; +0,8% sur un an). Cette hausse est toutefois moins prononcée qu’habituellement. En effet, l’augmentation saisonnière des prix des services d’hébergement (+2,7% ; +0,8% sur un an) et celle des services récréatifs et sportifs (+0,3% sur un mois comme sur un an) sont plus limitées cette année, en raison notamment du calendrier décalé des vacances scolaires de la zone C.

En outre, les tarifs des services de téléphonie mobile sont stables, alors qu’ils avaient nettement augmenté en février 2015 (+1,9% sur le mois). Enfin, les prix des assurances se replient (–0,6% ; +2,4% sur un an) du fait de promotions sur les tarifs des assurances de transport. À l’inverse, les péages autoroutiers ont été revalorisés en février cette année (+1,1%), contrairement à l’an dernier.

Nouveau recul des prix de l’énergie

En février 2016, les prix de l’énergie reculent pour le neuvième mois consécutif (−1,0% ; –6,8% sur un an), une nouvelle fois du fait de la baisse des prix des produits pétroliers (–1,4% ; −12,8% sur un an). De plus, les prix du gaz naturel et du gaz de ville se replient nettement (−1,7% ; −8,8% sur un an) après la hausse du mois précédent (+1,0%). Les tarifs de l’électricité sont inchangés sur le mois (+4,1% sur un an).

Stabilité des prix de l’alimentation

En février 2016, les prix de l’alimentation sont globalement stables. Les prix des produits frais baissent encore légèrement (–0,1% après –0,4% en janvier). Hors produits frais, les prix de l’alimentation sont inchangés sur le mois et augmentent de 0,2% sur un an, comme les deux mois précédents.

Baisse de l’inflation sous-jacente

En février 2016, l’indicateur d’inflation sous-jacente est stable, après une hausse de 0,1% en janvier. Sur un an, il croît de 0,7%, soit légèrement moins vite que les deux mois précédents (+0,9% en janvier et décembre). L’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,3% sur le mois. Sur un an, il se replie légèrement (–0,1% après +0,3% les deux mois précédents).

Laisser un commentaire