#3 – L’Hyper Duel Leclerc-Fournier : le vent tourne en bourse

denis defforeyEvidemment, Edouard Leclerc qui n’aime pas les entreprises introduites en bourse, attaque sur le thème. Denis Defforey répond : “Moi, le cours de l’action, je m’en fou éperdument…” et patatras, sanction des marchés financiers, le cours descend au même moment. Il faut dire que les stocks de textile sont plus importants que prévu…

Présentation du documentaire

Fin des 30 glorieuses : les actions dégringolent

Pour découvrir les détails du duel, un livre :

Couverture carrefour un combat

Laisser un commentaire