Carrefour Un combat pour la libertél

Carrefour : ne pas confondre "Economies en fête" et "Faites des économies"

16/12/2013 par Soulabail rubrique Actualité retail - 15 Commentaires

Nous voilà de passage à Amiens. Nul besoin ici de se déplacer jusqu’au premier parking venu où d’arpenter les petites rues de la ville pour que l’enseigne vienne à nous, bien au contraire. On se ballade en ville, donc, et c’est suffisant. Comme partout en France Carrefour va évidemment au-devant des habitants et de leurs boîtes aux lettres. Ici, prenons l’exemple des Amienois et Amienoises. Regardons ces fameuses boîtes aux lettres… et plus généralement sur le trottoir…

carrefour amienscarrefour amienscarrefour amienscarrefour amiens
Et si vous êtes concurrents… on pense aussi à vous !
carrefour amienscarrefour amienscarrefour amiensFaut pas pousser ! Et dire qu’avec il y avait la publicité Cadorama de Conforama, la boucle est bouclée.

Carrefour doit-il viser plus juste ?
En tout cas, les prospectus se ramassent à la pelle. “Les souvenirs et les regrets aussi. Et le vent du nord les emportent. Dans la nuit froide de l’oubli”…
Déçu que des solutions ne soient trouvées contre ces gâchis.

Articles liés

15 Commentaires

  1. Sniper16/12/2013 at 10:33

    Critiquer est toujours plus aisé. Pour les pros ils sont également des réponses aux concurrents. On peut les diminuer mais les supprimer ? Pour la responsabilité ‘(photo poubelles) oui le magasin est responsable, mais il faudrait également revenir sur l’organisation du don qui est aujourd’hui très compliquée et contraignante. On ne peut reprocher aux responsables de magasins de se prémunir contre les hommes de lois, ils sont les premiers à chercher le bouc émissaire. Je comprends vos frustrations devant ce gâchis, mais vos remarques ne sont pas orientée sur la bonne cible, il faut d’abord s’attaquer à la source du problème plus qu’a ces conséquences, en êtes vous capable ? ou préférez vous critiquer comme l’ensemble des gens résignés qui choisissent les chemins populistes plus que de faire face aux vraies problème ! Une nouvelle fois je remonte dans le cloché pour faire du chirurgical et non de la sulfateuse démagogique !

  2. Marc16/12/2013 at 12:34

    C’est encore une personne qui aime bien faire son travail
    M Plassat a-t-il vu les photos ?
    Et les actionnaires, pour la rentabilité de leur investissement ?

  3. Le Loup16/12/2013 at 18:07Auteur

    Loin des yeux… Loin…

  4. Le Loup16/12/2013 at 18:37Auteur

    On est bien ici pour proposer. Encore faut-il avoir des oreilles pour entendre !
    La mouche du coche… cela vous évoque qqchose ?
    Pour la responsabilité, je ne reviens pas sur la responsabilité du dirigeant du magasin. Je m’insurge contre le fait qu’un directeur de magasin laisse les fournisseurs lui livrer des produits à date courte. Combien faudra-t-il d’année pour que les dirigeants actuels prennent la question à bras le corps ?
    Combien de perte et de produits jetés. Les producteurs font le lobbying qu’ils veulent sur la question. Quand les distributeurs vont-il faire le leur ?
    Commencez chez Carrefour à imposer des dates longues sur les MDD. C’est un minimum que l’on a pas besoin de claironner, c’est déjà une question de respect.
    De respect pour les salariés qui arrêterons de passer trop de temps de jeter ce qui devrait revenir dans leur rémunération. De respect pour les clients qui financent – sans qu’on leur demande – la perte qui est générée.
    La source du problème, c’est encore que certains en interne refusent de s’attaquer à ces vrais questions. Trop d’anciens proctériens pour agir sur ces questions. Comme de nombreux autres n’ont jamais été formés à ces réflexions… Il reste pourtant toujours un espoir !
    Mais le Messie que certain attendait s’amenuise de jour en jour… l’onction aura été trop partielle sans doute… et le voilà perdu dans les méandres organisées par des cadres supérieurs zélés qui l’entourent…

  5. Sniper18/12/2013 at 08:11

    Date règle des 2/3 1/3, ne s’agirait il pas plus de DLUO vs DLC ?

  6. Le Loup18/12/2013 at 09:05Auteur

    Il s’agirait de mettre à terre ces folies voulues par les producteurs. Qu’attend Georges Plassat pour rentrer sur les vrais sujets. En dehors de remettre de l’ordre dans la structure financière : sur les produits rien, sur les hommes rien, sur les consommateurs rien.
    Pour le moment, il n’y a que les actifs qui intéressent la direction.
    Comment donner une direction aux hommes avec ce type de politique ?
    Comme les syndicats sont plutôt actifs pour envoyer des courriers à Georges… l’entreprise ne se réinventera pas sur ces bases !
    On parle de revenir aux fondamentaux mais les cadres dirigeants n’en veulent surtout pas.
    Comme le conseils d’administration ne serre pas à grand chose non plus… reste pas beaucoup de pistes !

  7. LES ACTIONNAIRES18/12/2013 at 12:24

    Si tôt ou tard c’est d aller s installer la ou l air et plus pure , la ou il y a des tablettes de chocolats très suisses !
    La haute Savoie n est pas très loin de la suisse!
    Très sincèrement vous pensez que Georges Plassat écoute ?
    En interne il n a aucune considération pour les employés , encore moins pour les petits cadres , bref des bipèdes !
    C ‘est comme certains directeurs d’ hypermarchés , qui fonds de la discrimination en interne a l heure ou Mandela n’est plus et bien certaines directions fonds de l Apartheid , bien sur que Georges Plassat le sait très bien !

    Sauf le vent va tourner !
    Bientôt c’est les vacances aux skis la il y a beaucoup de pistes !

  8. marc zimmer18/12/2013 at 12:51

    Juste un mot, pour résumer ce qu’il se passe depuis avril 2012 :
    Carrefour s’est décentralisé
    Carrefour a investi dans ses prix
    Carrefour a retrouvé une communication cohérente et percutante
    Carrefour rénove son parc de magasins
    Carrefour a commencé à réembaucher du personnel en magasins
    Carrefour a enfin cessé de perdre des parts de marché et commence même à en reprendre
    Carrefour a regagné (un peu) d’argent en France (+75% d’EBIT au S1)
    Et accessoirement, l’action Carrefour a plus que doublé (excusez du peu)

    Mais c’est vrai, comme le prouvent vos clichés de prospectus gisant à terre ou celui d’une poubelle (daté du mois de juin) , tout part effectivement à vau l’eau chez Carrefour…

  9. vanryssel christel18/12/2013 at 17:26

    Il faudrait promouvoir la pub tv !! en tout cas chez nous ça fonctionne !

  10. Le Loup19/12/2013 at 04:53Auteur

    Merci à vous pour ce résumé. Vous avez omis de citer l’amélioration des stocks…
    Il suffit, en revanche, de quelques instants en ligne avec des directeurs de magasin pour savoir que l’esprit du groupe n’est pas là. J’entend ici la volonté de faire confiance dans les femmes et les hommes. Les cadres intermédiaires sont, pour un certain nombre, totalement accrochés à leurs prérogatives et ne supportent pas l’apport critique. Vous en êtes peut-être l’exemple ici.
    1. la décentralisation n’est pas faite, en tout cas dans l’esprit qui était celui des fondateurs (j’entends dans le partage des décisions à double niveau).
    2. vous voulez dire que Carrefour fait des promo délirantes sans doute et qu’a force d’acheter du chiffre d’affaires et de la part de marché, années après années, il aura de plus en plus de difficultés à sortir de cette logique.
    3. la communication est une pale copie de ce qui était fait l’année passée… Publicis merci (“Le retour du positif”, fallait oser !)
    4. la rénovation du parc de magasin coûte un bras alors que les parking et les abords sont oubliés. Vous m’indiquez s’il vous plaît le retour sur capitaux engagés des derniers magasins rénovés ?
    5. il faudrait envisager de déléguer sur le terrain les tâches et surtout les responsabilités (le siège doit le mettre en service des magasins sur de nombreux sujets = évoqué mais pas réalisé à ce jour).
    6. entre l’esprit de mort qu’apportait l’ancienne direction générale et l’esprit Casino d’aujourd’hui, il y a du progrès… on reste toujours en attente sur de nombreux sujets.
    7. il faudra aussi expliquer pourquoi personne ne connait le contenu des comptes d’exploitation des magasins, alors seulement à ce moment là je vous dirais si Carrefour gagne ou pas !
    8. accessoirement, les échanges sur le titre sont tellement faibles la variable de l’action ne peut être intégrée dans ce raisonnement…

    Mais il est vrai, que Carrefour a encore du chemin à faire. Une remarque au passage. Lorsque je parle d’histoire à des cadres, les plus retors me disent qu’ils ne vont que de l’avant. Lorsque je parle du chemin qui reste à parcourir, vous me répondez de regarder en arrière le chemin parcouru !

  11. marc zimmer19/12/2013 at 11:32

    Souffrez que je réponde à mon tour sur certains des points, à l’observateur avisé que vous êtes sûrement.

    1. Sur la décentralisation.
    Rome ne s’est pas faite en un jour.
    Nous savons tous les deux que 15 ans (20 ans ?)d’hypercentralisation ne peuvent être effacés en l’espace d’à peine eux ans. C’est un processus de très long terme.
    Et le processus est, à mon sens, très bien engagé.

    2. Sur la promotion :
    Les budgets publicitaires France ont été considérablement rabotés dès 2012. Le mouvement s’est poursuivi en 2013 et se poursuivra en 2014.
    Le message publicitaire a été recentré autour du prix
    L’image-prix de l’enseigne et sa côte d’amour n’ont cessé de s’améliorer.

    En revanche, d’accord avec vous sur la nullité absolue de la créa.
    Mais là, soyons cohérents : on ne peut pas plaider plus de décentralisation et demander à Plassat de se substituer au DM France…

    3. Sur les rénovations de magasin
    Alors là, ça me peine de vous dire les choses comme ça, mais vos arguments touchent le fond :

    Vous semblez déplorer que Carrefour ne rénove pas les abords et les parkings des magasins : Carrefour vient de reprendre le contrôle de ses galeries marchandes pour, justement, rénover ses galeries marchand. GP a toujours plaidé en ce sens.

    Quand à la pertinence de s’interroger en 2013 sur le ROI des investissements effectués en 2013, comment dire… c’est absurde… Mais puisque vous semblez être soucieux des finances du groupes, l’évolution de l’EBIT en France devrait vous rassurer quelque peu…
    Et les CA comparables et les PDM progressent de concert pour la première fois depuis… depuis quand déjà ??
    A moins que vous soyez favorables à ce que Carrefour continue à laisser pourrir ses magasins comme il l’a si bien fait depuis des lustres.

    8. Sur l’évolution du cours de l’action.
    Décidemment, la finance c’est vraiment pas votre truc….
    Parce que franchement, pour sortir une énormité pareille, il ne faut vraiment mais vraiment ne pas savoir de quoi on parle… (Non 4 millions d’actions échangées par jour, ce n’est pas, loin sans faut, un volume “ridicule”, c’est même assez monstrueux)

    Donc oui pour finir sur un point de convergence, il reste du chemin à parcourir.

    (NDLR : et si j’osais un petit conseil au ponte que vous êtes : je vous dirais de laisser la finance aux financiers)

  12. Le Loup20/12/2013 at 06:31Auteur

    1. Dans le livre des Politiques, pourquoi débuter par “Les actifs”, “Agrent” et les “marchandises” puisque le plus important c’est “Les hommes” !
    Je vous fais une confidence, puisque Georges Plassat l’a révélé en public, les politiques – nouvelles formules – sont prêtes depuis octobre 2012… pourquoi attendre la diffusion ?
    2. Sur la promotion et pub. Cela n’a jamais été une question de budget mais de discours de l’enseigne. On appelait cela le “tamtam publicitaire” chez Trujillo.
    3. la rénovation… J’ai mal lorsque je vous réponds. Pourquoi ? Parce je pense que l’on confond deux choses. La propriété et la clarté d’action. Property est détaché de l’exploitation et cela fait des boulettes à répétition… qui coûte à l’enseigne, aux salariés et aux clients… reste des trucs à faire de ce côté là.
    J’ai bien compris la politique de Georges Plassat sur l’investissement – pour en avoir évoqué le sujet avec lui. Comme j’ai eu l’occasion de lui dire : les rénovations coûtent ce qu’elle ne devraient pas coûter : pour de mauvaises raisons !
    Pour ce que vous évoquez comme absurde est, pour moi, toute la finesse d’analyse qu’avait Bernardo Trujillo. Excusez du peu ! Si vous connaissez la rentabilité des capitaux engagés, vous comprendrez que certains euros investis dans les magasins ne seront jamais rentabilisés. Et que si le DM France veux se faire plaisir sous prétexte qu’il y fait ses courses… y a comme un problème vous voyez…
    Pour autant, je suis totalement en accord avec la politique de remise en état des magasins, et j’ai l’occasion de l’évoquer régulièrement avec plusieurs administrateurs du groupe d’ailleurs. Ils connaissent ma position.
    4 à 7. vous êtes d’accord alors !
    8. Vous voulez que l’on évoque la répartition des titres et qui est véritablement propriétaire principal du groupe et pourquoi lorsque Dia est sorti du groupe c’est un véritable scandale fiscal envers les petits actionnaires !

  13. PQP25/12/2013 at 21:32

    Que d’avis tranchés et alarmistes !
    L’enseigne gagne de l’argent, plus qu’en 2012 et progressera encore en 2014.

    Oui le retour d’une partie du décisionnel en magasin, mais pour la gestion au quotidien.
    Un DM n’a pas et n’a jamais eu de vision stratégique au niveau de 220 hypers.

    Oui la promo il en faut, décider d’arrêter ou de diminuer alors que les autres enseignes ont la même participation promotionnelle serait suicidaire.

    N’oublions pas que c’est cet esprit hyper centralisé qui a permis à nombre de cadres d’accéder au poste de DM grâce aux tests en cabinet plutôt que le parrainage par un supérieur comme cela l’était pendant nombre d’années. Et ce sont ces mêmes “patrons” qui revendiquent cette “indépendance” opérationnelle alors qu’ils n’ont aucune visions stratégique et qu’ils appellent Papa dès qu’ils vont faire “pipi”.

    Ces cadres prêts à devenir “patron smicard” pour 4500€/mois et qui n’ont aucune position statutaire qui donnait envie auparavant et motivait… Alors qu’un nombre important de Cadres Opérationnels de Direction attendent depuis des lustres et sont prêts car ils sont encore porteurs du dessein de l’entreprise, de sa politique et qui au passage émargent déjà à plus de 6000€ par mois.

    Il faut libérer les énergies car ces Cadres vieillissent et l’envie va s’estomper…

  14. Le Loup26/12/2013 at 09:45Auteur

    Rien à dire… vos propos se suffisent à eux même.

  15. olivier26/12/2013 at 14:29

    PQP! Voila une vraie analyse , très professionnel très juste !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.
Ce site est indépendant de la société Carrefour, ne contient et n'exprime que des avis et propositions personnels qui n'engagent en aucune façon la société.
Message à destination des actionnaires du Groupe Carrefour