Carrefour Un combat pour la libertél

Pierre Arnold, ancien PDG de Migros

Pierre Arnold migrosLes Grands Entretiens de RTS.ch du 6 mars 2005 permettent de revenir sur la Migros au travers des yeux de Pierre Arnold. Fonder une organisation commerciale sans intermédiaire était le principe de Gottlieb Duttweiler. Le 15 août 1925, Migros SA était née. Le «pont» ainsi jeté entre le producteur et le consommateur devint le symbole et le logo de Migros.
Les trois principes :
– prospective pour préparer l’avenir ;
– approche morale du consommateur pour le respecter ;
– formation des managers : “sois un chef mais jamais un maître”.

Une vision rare de nos jours, dont l’écoute devrait être obligatoire…

Un message d’humilité qui nous semble tout à fait à mettre en lien avec une autre vision… Cela nous paraît comme finalement lié.


Tagged , , ,

Articles liés

10 Commentaires

  1. l heritier19/02/2013 at 11:40

    Claude Hauser, PDG de Migros avait été pressenti pour remplacer Lars Olofsson si Georges Plassat redéclinait l’offre !!!
    mais ce dernier (contraint et forcé) a accepté malgré lui ! Pour faire plaisir à un ami !!
    et oui tout ça vous ne le saviez pas et pourtant c’est la stricte vérité.
    Et cet ami avait suggéré (une grande pointure ou Claude Hauser) au conseil !!!

  2. Le Loup19/02/2013 at 11:56Auteur

    Claude Hauser: «L’objectif n’est pas de gagner de l’argent à tout prix mais d’assurer la pérennité du groupe» source : http://www.tdg.ch/economie/entreprises/Claude-Hauser-L-objectif-nest-pas-de-gagner-de-largent-a-tout-prix-mais-dassurer-la-perennite-du-groupe/story/16635747

  3. Bertrand19/02/2013 at 13:41

    En 2006, il existait un classeur de formation pour les managers intégrant Migros assez différent dans l’approche du management de ce que j’ai pû connaître chez Hyparlo et maintenant chez Carrefour.
    Arrivée à cela en France ou dans notre entreprise est assez utopique et irréalisable selon moi. Dommage, j’aurais aimé connaître ces méthodes et les voir appliquer !

  4. Le Loup20/02/2013 at 05:08Auteur

    Juste une chose… cette utopie – pour la France – s’appelait Carrefour. Cela ne dépend que de nous de réinventer Carrefour !

  5. geoffroy20/02/2013 at 18:52

    Il y avait la même chose chez Casino et même par rayons avec les points clés pour les directeurs de magasins aussi et pour les inspecteurs c’était des “bibles”
    dommage que ça n’existe pas chez carrefour, il y en aurait bien besoin.

  6. françois-xavier20/02/2013 at 18:57

    Ca a existé chez Carrefour, mais c’est pas à jour et il y avait aussi un super bouquin qui s’appelait “les politiques” pas au sens des politicards d’aujourd’hui mais bien la politique que l’on devait suivre comme directeur de magasin ou cadre dans l’entreprise.
    Le nouveau boss devrait s’en inspirer pour recadrer tous le monde… !
    En tout les cas, chapeau bas pour la convention des directeurs 4 de spectacle à mourir de rire parfois et sans texte !

  7. Le Loup20/02/2013 at 21:15Auteur

    C’est bien les échos que l’on a sur le terrain en effet. Des cadres devraient être plus ouverts sur ce point de vue…

  8. Bertrand23/02/2013 at 17:27

    J’ai travaillé chez Casino et j’ai pu aussi avoir accès au classeur de la Migros, j’assure que ce n’était pas le même “angle d’attaque” si je peux m’exprimer ainsi même si Casino avait une longueur d’avance sur Carrefour à ce sujet là!
    L’IPG (5 ou 7 sermaines de formation pour les managers juniors -institut Pierre Guichard-) à Saint-Etienne en 2001-2002 a été une bonne expérience tout de même.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2030 C'était la fin de l'agriculture française
Suivez-nous
Documentaire TV
Pouvoir d’achat
Appel de Michel Leclerc aux candidats à la présidentielle 2017
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn
Animateur du site
Yves Soulabail Yves Soulabail est conseil en retail et formateur. Membre de l’Association Etienne Thil, secrétaire général de l’Association pour l’Histoire du Commerce, il sauvegarde les archives du secteur et perpétue les enseignements de Bernardo Trujillo.