Carrefour Un combat pour la libertél

Pourquoi le titre Carrefour monte-t-il après la réunion avec les analystes ?

10/03/2014 par Soulabail rubrique Actualité retail - 1 Commentaire

Pourquoi les marchés ont-ils monté après la présentation aux analystes des derniers résultats de l’année 2013 ? Voilà une question qui n’est généralement jamais abordée de front. Georges Plassat semble bien avoir fait son travail de mise en confiance des marchés. On ne peut lui retirer. La confiance qu’il dégage dans le succès attendu des résultats en France pour 2014 y est pour beaucoup.

« Cela va mieux »…
Combien de personnes auront répétés à l’occasion dans la journée de présentation : « Cela va mieux chez Carrefour, avec Georges Plassat. Le cours de bourse remonte. » Il aura, il est vrai, précisé avec les analystes le travail entrepris sur les questions logistiques et les avancées informatiques. Par ailleurs, il aura reporté les décisions définitives sur le Brésil vers 2015 soumettant deux solutions possibles :
– une introduction en bourse ;
– ou la recherche d’un partenaire ;
ce qui aura eu pour effet de détendre nettement l’atmosphère… et les marchés !

Politique Carrefour en France
Bien que des économies sur la logistique peuvent encore être attendues pendant plusieurs années, jusqu’en 2016, c’est bien la rentabilité qui est visée en premier. La stratégie reste indicible face aux questions des marchés financiers. Question de concurrence dira-t-on…
Pendant ce temps, et avant de revenir sur un développement de la proximité, c’est la rénovation des magasins qui primera jusqu’en fin 2014. Bel effort.
On se souvient de la phrase de Denis Defforey : « Personne n’avait le moral il y a un an […] et pas d’idée nouvelle pour nous faire avancer. On avait des contrôles, des compteurs. Mais pas de moteur pour nous faire avancer. » Croyez-moi, c’est toujours le cas bien des années après !
Quelle motivation dans tout cela ? Quelle humanisation dans les faits lorsque les budgets des locaux sociaux peuvent être absorbés par des atermoiements en direction centrale ! L’écart entre le discours et les actes a des limites que voilà.
Il en va de même sur la politique prix. « L’image prix ne se décrète pas. Leclerc et Système U ne peuvent que se réjouir de cette situation… » aurait dit un ancien du conseil de surveillance face à une ancienne direction générale, dans une circonstance qui – selon nous – est à l’identique.
Il aura continué pour l’ancienne direction : « Je pense que le sujet n’est pas seulement le montant du dividende, mais bien plus le modèle économique recherché et attendu avec des résultats en dernière ligne plus élevés en %. […] La hausse du résultat doit donc venir naturellement de la hausse du CA. A noter tout de même la performance des hypermarchés en France (CA/m²) par rapport aux enseignes étrangères souvent citées en référence. »

L’Italie sur la sellette
Temps financièrement difficile… les nominations ne disent pas que le temps qui sera laissé au pays sera emprunt de jours heureux à terme. D’autres vous dirons qu’elle sera encore là pour longtemps…

Espagne, holé, holé
La confiance sur 2014 vise à l’amélioration. Tenez bon.

Amérique latine
Le mirage d’Atacadao laisse entrevoir un revirement vers plus de multi-format et au local… Pendant que la profitabilité s’améliore. Ouf.

L’Asie et son mirage logistique
En Chine, les difficultés logistiques sont plus ardues que prévue.

Positivement… comme l’on dit.

Illustration issue du Figaro
Pour revenir sur un élément fondamental du commerce : Qu’est-ce que le temps ?

Le temps et la perception que nous en avons.

 


Tagged

Articles liés

One Commentaire

  1. GEORGES10/03/2014 at 09:54

    Les salariés des grandes surfaces sont -ils bien traités ?
    Notamment chez carrefour ?
    Non !
    Les statistiques de l ‘assurance maladie montre que la grande distribution est le secteur qui enregistre le plus de troubles musculosquelettiques en France !
    Alors que ,depuis quinze ans ,les accidents du travail sont orienté à la baisse tous secteurs confondus !
    Ils ont progressé dans les hypermarchés et les supermarchés !
    Dans la grande distribution les accidents sont plus nombreux que dans le bâtiment!
    Carrefour ferait des efforts ?
    Le client est roi !
    Les employés sont ils des esclaves ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté
Groupe LinkedIn