Carrefour Un combat pour la libertél

55.000 emplois menacés : la Fédération nationale de la Distribution automatique (NAVSA) demande de la souplesse sur l’activité partielle

Chez les professionnels de la distribution automatique, de 80 à 90% de baisse d’activité est actuellement enregistrée par la profession depuis le début du confinement, la Fédération appelle les autorités publiques à la souplesse sur l’activité partielle.

Fédération nationale de la Distribution

Une catastrophe pour les professionnels de la distribution automatique

La Fédération nationale de la Distribution automatique (NAVSA) a établi en ce début de semaine un premier bilan de l’impact du confinement sur l’activité des professionnels du secteur, et notamment des exploitants dont le métier est d’installer et d’approvisionner et entretenir quotidiennement des distributeurs automatiques installés dans les entreprises et dans les lieux publics ou ouverts au public, notamment les établissements de santé.

En France, 70% des distributeurs étant implantés dans des entreprises et 30% dans des lieux publics ou ouverts au public, les professionnels de la distribution automatiques sont particulièrement impactés par les conséquences des mesures de confinement qui concernent très directement leurs clients :

  • dans le secteur public et parapublic : activité très réduite dans les aéroports, ports, autoroutes, transports en commun, fermeture au public des établissements d’hébergement et de soin des personnes âgées dépendantes, fermeture complète des établissements d’enseignement (écoles, collèges, lycées, universités et autres centres de formation), des centres sportifs et des établissements culturels (musées, salles d’exposition, etc.).
  • dans le secteur privé : télétravail généralisé, qui a mis immédiatement un frein à l’activité de distribution automatique sur le lieu de travail, ou cessation temporairement d’activité décidée par les chefs d’entreprise au regard de la responsabilité? qui leur incombe d’assurer la sécurité et la sante physique de leur personnel au travail.

Par ailleurs, les rares clients qui ont maintenu une activité au sein de leurs locaux professionnels ont très souvent décidé de fermer les salles et autres lieux de pause où sont installées les machines exploitées par les professionnels de la Distribution automatique afin d’éviter tout regroupement de personnes qui pourrait favoriser une contamination par le virus Covid-19. En outre, les professionnels constatent que de nombreuses entreprises clientes décident elles-mêmes la mise « hors service » des machines installées par l’exploitant afin de ne pas favoriser les regroupements de personnes et de prévenir tout risque de contamination.

Dans les secteurs ayant maintenu leur activité – sécurité (police, gendarmerie), santé (laboratoires pharmaceutiques, pompiers…), alimentation (grandes et moyennes surfaces, entrepôts…) – l’activité des gestionnaires est durement impactée par l’interdiction des visites désormais en vigueur.

Enfin, les demandes d’activité partielle sont encore parfois refusées par les DIRECCTE, alors même que l’activité partielle représente la seule option pour les entreprises concernées pour préserver la pérennité de leur activité. Plus de 55.000 emplois directs et indirects sont en jeu ! C’est la raison pour laquelle NAVSA appelle à une prise en compte toute particulière des demandes effectuées. 

Articles liés

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Suivez-nous
Documentaire TV
Carrefour Un Combat pour la liberté